Changer d'édition

«Aider l'économie à se relever» reste la priorité
Luxembourg 4 min. 04.01.2021

«Aider l'économie à se relever» reste la priorité

Les mesures annoncées le 26 décembre prendront fin à la fin de la semaine. Mais le ministre pourrait sortir de nouvelles annonces de sa poche dans les prochains jours.

«Aider l'économie à se relever» reste la priorité

Les mesures annoncées le 26 décembre prendront fin à la fin de la semaine. Mais le ministre pourrait sortir de nouvelles annonces de sa poche dans les prochains jours.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 4 min. 04.01.2021

«Aider l'économie à se relever» reste la priorité

Si le gouvernement ne manque pas de projets pour la nouvelle année, 2021 restera inévitablement marquée par le covid-19. Pour le Premier ministre, la crise sanitaire se trouvera donc toujours au cœur des décisions gouvernementales.

(ASdN) - Le covid-19 n'en a pas fini de faire parler de lui. Si pour Xavier Bettel (DP) les chiffres «sont bons», la «bouffée d'air» censée venir soulager les hôpitaux se fait, elle, toujours attendre. Dans une interview au Quotidien publiée ce lundi, le Premier ministre revient ainsi sur la gestion de la crise sanitaire. 

Et le moins qu'on puisse dire, est que l'année qui vient de s'écouler a «tout chamboulé». En outre, «les priorités ont changé», souligne le ministre pour qui mener les différents projets du gouvernement sans tenir compte du virus aurait été «une erreur». Et bien que l'arrivée du vaccin apporte une lueur d'espoir, la direction prise par le ministre n'est pas près de changer. 


"Wir hatten den Andrang in den Supermärkten und den Weihnachtstrubel in der Tat unterschätzt", sagt Gesundheitsministerin Lenert.
Des mesures «drastiques», mais «toujours proportionnées»
Paulette Lenert (LSAP) était en poste depuis moins d'un mois lorsqu'elle a dû gérer la plus grande crise sanitaire que le pays ait connue ces dernières décennies. Retour sur la gestion d'une année extraordinaire.

Même en 2021, le covid-19 restera donc au cœur des décisions gouvernementales. «Notre priorité doit être d'aider l'économie à se relever et investir dans les domaines où il existe un réel besoin», assure ainsi Xavier Bettel à nos confrères. Celui qui se trouve à la tête du gouvernement est donc prêt à continuer à y mettre les moyens. 

S'il avait en effet affirmé quelques mois plus tôt que la crise «coûtera ce qu'elle coûtera», le ministre maintient donc cette annonce. Une nécessité selon lui pour éviter de faire face, d'ici quelques mois, à «un cimetière économique» et une crise sociale qui coûteront «beaucoup plus cher que si l’on s’endette aujourd’hui».

Une stratégie gagnante à en croire le ministre. En effet, s'il affirme que le Luxembourg est à ce jour le pays qui a mobilisé «le plus d’aides» par habitant, le pays conserve l'«une des dettes publiques les moins importantes d’Europe», assure-t-il avant d'ajouter : «Pouvoir ouvrir les vannes en ayant quand même un budget qui fait partie des plus sains démontre une gestion des finances responsable».

Mais face à la crise, le gouvernement n'a pas été seul. «La majorité n’a pas le monopole des bonnes idées», souligne Xavier Bettel. L'opposition est ainsi écoutée, précise-t-il, donnant l'exemple de la motion du CSV réclamant l'interdiction de consommer de l'alcool sur la voie publique et récemment transposée. 

Pas question néanmoins de tomber dans les dérives de la démagogie, assure le Premier ministre. «Ce n’est pas le but de la politique», clame-t-il. «Mon objectif n’est pas de collecter des “J’aime” sur les réseaux sociaux, mais d’avoir une situation maîtrisable, en dépit du fait qu’un texte de loi ne peut jamais être parfait.»

Quant au dernier tour de vis du gouvernement, Xavier Bettel espère qu'il pourra «donner cette bouffée d'air» au pays. Mais aussi «anticiper et éviter une explosion des hospitalisations» après la période des fêtes de fin d'année. Pour rappel, les mesures prises concernent l'avancée du couvre-feu à 21h, la fermeture des magasins non essentiels ou encore la mise en place de cours à distance pour tous les élèves du pays. Des mesures qui prendront fin le 10 janvier prochain, soit à la fin de la semaine. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des fêtes à la sauce télétravail
Afin de limiter les contacts sociaux dans les semaines à venir, le gouvernement souhaite un recours au home-office "renforcé". Et cela aussi bien pour les salariés du secteur privé qu'au sein de la fonction publique.
ARCHIV - 17.06.2017, Berlin: ILLUSTRATION - Ein Mann sitzt mit einem Headset vor einem Laptop und spielt ein Online-Computerspiel. (zu dpa «Problematische Internetnutzung bei jungen Leuten erneut gestiegen») Foto: Lino Mirgeler/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Bettel livre (enfin) son analyse du bilan sanitaire
Silencieux depuis plus d'une dizaine de jours, c'est sur les réseaux sociaux que le Premier ministre a fini par dévoiler, vendredi, sa vision sur l'avancement de la pandémie au Luxembourg. Un texte où il indique que «la lutte contre le covid n'est pas un sprint, mais un marathon».
Politik, online, Paulette Lenert,Xavier Bettel besuchten die Test Covid-Station Park&Ride, Bouillon Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort