Changer d'édition

Agression violente contre des agents des CFL
L'agression contre les deux agents des CFL s'est déroulée dans la gare d'Oetrange.

Agression violente contre des agents des CFL

Photo:Guy Jallay
L'agression contre les deux agents des CFL s'est déroulée dans la gare d'Oetrange.
Luxembourg 17.03.2019

Agression violente contre des agents des CFL

Un contrôleur et un conducteur de train ont été attaqués, samedi soir, par une dizaine d'adolescents en gare d'Oetrange. Tous deux ont dû être transportés à l'hôpital. Une pièce métallique a également été retrouvée sur les rails.

Deux agents des CFL ont été victimes, samedi soir, d'une attaque réalisée par une dizaine d'adolescents, en gare d'Oetrange. Selon la police, l'attaque s'est produite vers 23h45, quelques minutes après l'arrivée du train reliant Wasserbillig à Luxembourg-ville dans la petite gare. Le déclencheur de l'altercation aurait été la sommation faite aux adolescents, âgés entre 16 et 18 ans, de quitter les voies sur lesquelles ils «s'amusaient».

A en croire le rapport de police, la bande aurait alors couru vers l'agent des CFL et l'aurait frappé à plusieurs reprises, «sans aucune raison». Le conducteur du train, témoin de la scène selon la police, est alors intervenu pour aider son collègue mais sans parvenir à maîtriser les adolescents. Ce dernier aurait lui aussi reçu plusieurs coups. Tous deux ont été transportés à l'hôpital pour y recevoir des soins. Aucun détail sur la gravité des blessures n'a été donné. Idem en ce qui concerne l'éventuel état d'alcoolémie des agresseurs présumés.

224 agressions enregistrées en 2017

De son côté, le syndicat Syprolux indique dimanche sur sa page Facebook, qu'une pièce métallique longue de 1,20 mètre avait été placée en gare d'Oetrange. Un train circulant dimanche matin l'a percutée, déclenchant un arrêt d'urgence. Aucun blessé ni aucun dégât n'est à déplorer. Pour la police, contactée par Wort.lu, aucun lien direct entre les deux événements ne peut, à l'heure actuelle, être fait.

Selon les derniers chiffres disponibles, les agents des CFL ont été victimes de 222 agressions en 2017, contre 160 en 2016. Sur les 224 cas recensés en 2017, la majorité était des agressions verbales (87) et des menaces (85). Seules 47 d'entre elles avaient été qualifiées d'agressions physiques. Pour tenter de contrer ce phénomène, les CFL misent sur le déploiement de nouvelles mesures de vidéosurveillance, la poursuite des formations pour les personnels et le renforcement de la présence d'agents de sécurité dans les gares et dans les trains.