Changer d'édition

Accueil de la petite enfance: Chers bambins
Luxembourg 2 min. 24.07.2014 Cet article est archivé

Accueil de la petite enfance: Chers bambins

Accueil de la petite enfance: Chers bambins

Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 24.07.2014 Cet article est archivé

Accueil de la petite enfance: Chers bambins

Une étude européenne compare les coûts liés à la petite enfance. Au Luxembourg, ils font partie des plus élevés en Europe.

Une étude européenne compare les coûts liés à la petite enfance. Au Luxembourg, ils font partie des plus élevés en Europe.

Contrairement à la tendance européenne, qui devrait compter 2,5 millions d'enfants en moins d'ici 2030, le Luxembourg devrait voir le nombre d'enfants augmenter.

Le Luxembourg, comme la moitié des systèmes éducatifs européens, dispense gratuitement les services d'éducation et d'accueil aux jeunes enfants (EAJE), dès qu'ils ont atteint l'âge de trois ans.

Mais en attendant cet âge, le Luxembourg fait partie des pays où les frais liés à l'EAJE sont les plus élevés. Dans un rapport commandé sur le sujet par la Commission européenne, Eurydice place le Luxembourg juste derrière la Suisse parmi les 32 pays européens couverts pour ce type de «palmarès».

Eurydice a lissé ces coûts exprimés en standards de pouvoir d'achat (SPA) pour la période 2012 – 2013. La Suisse affiche des frais liés à l'EAJE qui peuvent aller jusqu'à un maximum de 1.398, suivie par le Luxembourg (1.280). Ce chiffre, converti en euros, représente au Grand-Duché près de 1.550 euros.

Il s'agit toutefois de maxima mais, même en prenant l'échelle complète des frais potentiels liés à l'EAJE (de 350 à 1280 en indice SPA), le Luxembourg s'affiche clairement dans le haut du tableau, aux côtés de la Suisse, de l'Irlande ou du Royaume-Uni.

En effet, 350, c'est le coût moyen de la garde d'enfants en France et en Allemagne, il est sous les 200.

Le rapport note toutefois que l'Etat luxembourgeois aide financièrement l'accueil extrascolaire par le biais du système de chèque-service.

De même, parmi les pays passés à la loupe, le Luxembourg est le pays qui présente le plus faible pourcentage de foyers où se trouvent des enfants de moins de six ans et des adultes au chômage (2,3%, février 2014).

Les enfants de moins de trois ans passent, en structure d'accueil, en moyenne 31,6 heures par semaine, contre 30 en France, 29,7 en Allemagne et 29,4 en Belgique (moyenne de l'UE-28 : 26,4 heures). Eurydice pointe par ailleurs une offre de places généralement insuffisante, qui ne satisfait la demande que dans quatre pays européens : Danemark, Finlande, Suède et Norvège. 

Au Luxembourg, la gratuité de ces structures d'accueil est l'un des points repris dans les accords de coalition, initialement défendue par les Verts. Mais la mesure n'a pas encore été traduite dans les faits.

Dominique Nauroy