Changer d'édition

Accident ferroviaire mortel : Les cheminots demandent de laisser faire la justice
Luxembourg 17.02.2017

Accident ferroviaire mortel : Les cheminots demandent de laisser faire la justice

Cérémonie en hommage au conducteur décédé dans l'accident de train du 14 février

Accident ferroviaire mortel : Les cheminots demandent de laisser faire la justice

Cérémonie en hommage au conducteur décédé dans l'accident de train du 14 février
Joaquim Valente
Luxembourg 17.02.2017

Accident ferroviaire mortel : Les cheminots demandent de laisser faire la justice

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
Les syndicats français et luxembourgeois CGT et FNCTTFEL se disent déterminés, à travers différentes instances représentatives du personnel, à tout mettre en oeuvre pour définir les causes exactes de l'accident.

(ChB) - Trois jours après l'accident ferroviaire qui a coûté la vie à un conducteur de train et dont on ne connaît toujours pas les circonstances exactes, les syndicats de cheminots luxembourgeois et français tiennent à s'exprimer. 

Dans un communiqué adressé à la presse vendredi matin, le secteur CGT Cheminot Lorraine et la FNCTTFEL se disent "profondément attristés par la terrible collision" et adressent leurs pensées à la famille de la victime ainsi qu’aux deux collègues blessés: "nous leur adressons notre profonde compassion."

"Le secteur CGT Cheminots Lorraine et la FNCTTFEL partagent leur tristesse avec l’ensemble des cheminots français et luxembourgeois profondément meurtris dans de telles circonstances."

Les syndicats se disent aussi déterminés, à travers différentes instances représentatives du personnel, à tout mettre en oeuvre pour définir les causes exactes de l'accident.

"La justice est saisie, laissons-la faire son travail"

"A l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, nous ne ferons aucun commentaire sur les circonstances de cet accident sans avoir connaissance des premiers éléments de l’enquête en cours. La justice est saisie, laissons-la faire son travail."

Le secteur CGT Cheminot Lorraine et la FNCTTFEL souhaitent qu’une réelle coopération entre les CFL et la SNCF ait lieu, "de manière à faire toute la lumière et la transparence" et pour "mieux assurer la sécurité des cheminots et de nos usagers."


Sur le même sujet