Accident de train de Bettembourg

La seconde boîte noire devrait parler

La seconde boîte noire a été retrouvée lundi.
La seconde boîte noire a été retrouvée lundi.
Guy Jallay

(AF) - La seconde boîte noire a été trouvée parmi les débris de trains lundi, ont signalé les responsables du rail au Luxembourg. Ils espèrent ainsi pouvoir comprendre ce qui a pu entraîner la collision entre un train de voyageurs qui circulait en direction de la France et un train de marchandises qui arrivait au Luxembourg. La collision a entraîné le décès du conducteur du train de voyageurs et blessé deux autres personnes, le 14 février.

Les deux boîtes noires, ou tachygraphes, seront analysées par un expert venu spécialement de Suisse, rapporte Henri Eippers, porte-parole du Parquet luxembourgeois. L'expert commencera son travail dès que possible. Quant à connaître les premiers résultats, nul ne peut dire pour le moment quand cela sera possible.

La boîte noire, qui a été extraite des trains accidentés, montre les manipulations effectuées par le conducteur du train. L'autre boîte noire, placée à l'arrière de la locomotive, n'enregistre que les données de vitesse.

«Nous espérons y voir un peu plus clair dès mardi», pense le président du syndicat des chemins de fer FNCTTFEL Jean-Claude Thümmel, invité sur RTL ce lundi matin. Les employés du rail ont besoin de comprendre afin de tirer les conséquences de ce qui s'est passé, a souligné Jean-Claude Thümmel.

En premier lieu, il faut s'assurer que les données de la boîte noire sont lisibles. Quant à affirmer qu'il y a eu une erreur humaine, Jean-Claude Thümmel ne peut rien dire de plus pour le moment: «C'est l'enquête qui le dira». Il est clair que le conducteur de la locomotive a ignoré volontairement un signal d'alarme. La boîte noire parviendra peut-être à fournir davantage d'explications sur ce point.

Interrogé à propos du métier de conducteur de train, le président du syndicat a expliqué en quoi consistaient les tests que ceux-ci doivent passer. Jusqu'il y a peu, un seul test psychologique ainsi qu'un test médical étaient requis. Ce dernier devait être renouvelé tous les deux ans. Une directive européenne requiert depuis 2015 des tests psychologiques de façon régulière. Ceux-ci doivent être renouvelés tous les dix ans.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.