Changer d'édition

Accident de train: Ce que Bausch et son homologue français se sont dit
ETCS: le nouveau système de sécurité européen sera systématiquement installé dans les trains au Luxembourg.

Accident de train: Ce que Bausch et son homologue français se sont dit

Serge Waldbillig
ETCS: le nouveau système de sécurité européen sera systématiquement installé dans les trains au Luxembourg.
Luxembourg 2 min. 17.02.2017

Accident de train: Ce que Bausch et son homologue français se sont dit

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Le ministre François Bausch s'est entretenu par téléphone vendredi après-midi avec le secrétaire d'Etat aux Transports français Alain Vidalies au sujet du tragique accident de train de mardi qui a coûté la vie à un conducteur et blessé deux autres personnes.

Après la tristesse, la colère: l'accident de train survenu mardi sur le rail luxembourgeois avait fait réagir certains cheminots via un syndicat, la CFDT. Celui-ci avait annoncé dans un communiqué que les conducteurs de trains français ne passeraient plus par le Luxembourg pour des raisons de sécurité.

Le système mis en cause par les Français est l'ETCS, système de sécurité censé intervenir automatiquement en cas d'anomalie:

"ETCS : European Train Control System, système de sécurité, qui intervient lors d’un comportement fautif d’un train (par exemple dans le cas d’un malaise d’un conducteur de train) et freine le train en question avant qu’une situation dangereuse ne puisse se produire. ETCS est un système standardisé en Europe", peut-on lire sur le site rail.lu.

Ce système permet une harmonisation de la sécurité sur les rails pour les pays d'Europe. Chaque pays avait auparavant son propre système, qui n'était pas toujours compatible avec celui du pays voisin.

Le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies a souligné que le boycott du rail luxembourgeois par les cheminots français avait été lancé par "un seul syndicaliste". En réalité, les deux pays souhaitent continuer à travailler main dans la main.

Bausch indigné par les réactions de certains cheminots

François Bausch a parlé d'un système d'homologation accéléré du système ECTS côté français, afin que les CFL puissent l'employer de chaque côté de la frontière.

La procédure devrait être achevée d'ici à la fin de 2017. Lundi dernier, l'autorité française de sécurité ferroviaire, l'EPSF, a délivré son approbation pour la ligne entre Rodange (L) et Longwy (F).

Le ministre luxembourgeois a fait part de son indignation face aux critiques des cheminots français: "Nous avons investi ces dernières années des dizaines de millions d'euros dans la sécurité. Nous sommes le seul pays européen qui fonctionne à l'échelle nationale avec le système ETCS."

La généralisation de l'installation de ce système dans les pays de l'Union européenne traîne en longueur. François Bausch veut faire pression auprès de la Commission européenne pour faire accélérer la mise en place de l'ETCS.

François Bausch s'est montré confiant quant à l'enquête sur les circonstances de la collision ferroviaire, dès que la seconde boîte noire aura été analysée: "Je suis persuadé que la justice rendra vite ses conclusions."    

-

Tous nos articles sur l'accident de train de Bettembourg

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Au moins un mort dans une collision frontale entre deux trains
Près de Bettembourg, mardi matin vers 8h45, un train de marchandises en provenance de France a percuté de plein fouet un train de voyageurs qui venait de Luxembourg. Une personne est décédée, deux autres ont été blessées, une quatrième est recherchée.
Zugunglück Dudelange,Foto:Gerry Huberty