Changer d'édition

A son tour, le Luxembourg suspend AstraZeneca
Luxembourg 2 min. 15.03.2021

A son tour, le Luxembourg suspend AstraZeneca

Aujourd'hui encore, l'Agence européenne des médicaments a certifié que le ratio avantages/risques était toujours favorable à AstraZeneca.

A son tour, le Luxembourg suspend AstraZeneca

Aujourd'hui encore, l'Agence européenne des médicaments a certifié que le ratio avantages/risques était toujours favorable à AstraZeneca.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 15.03.2021

A son tour, le Luxembourg suspend AstraZeneca

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Après bien des Etats, le Grand-Duché a fait le choix de s'en remettre à un prochain avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre -ou non-les injections d'AstraZeneca.

19h35, drôle d'horaire pour un communiqué du ministère de la Santé. Mais la décision annoncée est aussi inhabituelle en ce 15 mars : «Suspension temporaire de la vaccination avec le vaccin anti-covid AstraZeneca». Voilà donc le Luxembourg qui rejoint la liste des pays suspendant toute injection avec le vaccin du laboratoire suédo-britannique, et cela une semaine après avoir mis de côté de sa campagne vaccinale un lot ''douteux''.


ARCHIV - 10.03.2021, Sachsen-Anhalt, Magdeburg: Eine Ärztin präpariert eine Spritze mit dem Impfstoff AstraZeneca im Impfzentrum des polizeiärztlichen Dienstes Sachsen-Anhalt. Auch Deutschland setzt Corona-Impfungen mit dem Präparat des Herstellers Astrazeneca vorsorglich aus. Das teilte das Bundesgesundheitsministerium am Montag mit und verwies auf eine aktuelle Empfehlung des Paul-Ehrlich-Instituts zu notwendigen weiteren Untersuchungen. Foto: Ronny Hartmann/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Plus de soupçons que de preuves autour d'AstraZeneca
Le vaccin anti-covid du laboratoire suédo-britannique est-il dangereux? De nombreux pays (Luxembourg, France et Allemagne notamment) l'ont suspendu après de graves problèmes sanguins chez quelques vaccinés en Europe.

Pour le ministère de la Santé luxembourgeois, il ne s'agit là que d'une décision «temporaire», une «mesure de précaution». Paulette Lenert, la direction de la Santé et plus largement le gouvernement attendent désormais le «résultat des analyses de l'Agence européenne des médicaments (EMA), portant sur un certain nombre de problèmes sanguins survenus chez des personnes vaccinées avec le vaccin AstraZeneca».

La décision intervient alors que le Luxembourg a déjà administré quelque 59.000 doses vaccinales anti-covid, dont une bonne part d'injections issues des flacons livrés par AstraZeneca. Désormais, pour les équipes mobiles aussi bien que les hôpitaux ou les quatre centres de vaccination plus question d'avoir recours au vaccin controversé ( à tort ou à raison) «jusqu'à ce que l'évaluation du comité de sécurité de l'EMA (PRAC) soit terminée». Celle-ci doit intervenir cette semaine. 

Pour le Luxembourg, qui a débuté sa campagne vaccinale le 28 décembre dernier, cette décision concernera «à la fois les vaccinations initiales et les vaccinations de suivi». Il faut donc prévoir quelques bouleversements dans l'organisation des rendez-vous dans les prochains jours. Un coup de frein alors que jamais la campagne n'avait autant ''piqué'' d'individus (3.300 personnes en fin de semaine dernière) et que la phase 3 vient tout juste de débuter auprès des plus de 70 ans.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Mort suspecte» d'une patiente vaccinée au Luxembourg
Le décès à l'hôpital d'une femme de 74 ans se retrouve au cœur d'une enquête du parquet après le signalement de son médecin traitant. Une autopsie a été réalisée, mais les résultats ne sont pas encore connus, indiquent mercredi les autorités judiciaires.
A member of the vaccine team prepares a syringe with a dose of the AstraZeneca/Oxford Covid-19 vaccine, at an NHS Scotland vaccination centre set up at the Edinburgh International Conference Centre (EICC) in Edinburgh on February 1, 2021. - Britain is under a third national lockdown as it battles a new strain of the virus and has recorded more than 106,000 deaths from the disease -- the worst toll in Europe. (Photo by Jane Barlow / POOL / AFP)
Ce qu'implique la suspension du vaccin AstraZeneca
Annoncé lundi soir par le gouvernement, le retrait temporaire de l'utilisation du sérum créé par le laboratoire suédo-britannique est suspendu à la conclusion de l'agence européenne du médicament (EMA) qui doit se prononcer jeudi. Ce qui pousse le gouvernement à prévoir une possible «adaptation».
Parce que chaque goutte compte
Les vaccins anti-covid se faisant attendre, pas question de gâcher la moindre dose. Le ministère de la Santé a d'ailleurs listé des consignes à destination des centres de vaccination.
(FILES) In this file photo taken on January 10, 2021 a health worker fills a syringe with the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine against the novel coronavirus at the vaccination center in Pfaffenhofen, southern Germany. - Pfizer-Biontech's coronavirus vaccine offers more protection than earlier thought with effectiveness in preventing symptomatic disease reaching 97 percent, according to real world evidence published on March 11, 2021 by the pharmaceutical companies. (Photo by Christof STACHE / AFP)
Le temps du mea culpa pour les Hospices civils
Pour l'institution de santé, l'ancien ministre Henri Grethen a bien bénéficié d'une «vaccination précoce». Mais la direction entend faire savoir que son intention n'était en aucun cas de «priver ni les résidents ni d'autres de leur droit à la vaccination».
A medical worker fills a syringe from a vial of the British-Swedish AstraZeneca/Oxford vaccine during a vaccination campaign on March 9, 2021 at the National Museum of Science and Technology Leonardo Da Vinci, which is currently hosting the anti-Covid vaccination campaign with Multimedica in Milan. (Photo by Miguel MEDINA / AFP)