Changer d'édition

A l'usine Kronospan, le feu brûle encore
Luxembourg 16 3 min. 01.08.2019 Cet article est archivé

A l'usine Kronospan, le feu brûle encore

Le feu n'a pour l'heure pas touché les installations de production, juste une zone de stockage de bois.

A l'usine Kronospan, le feu brûle encore

Le feu n'a pour l'heure pas touché les installations de production, juste une zone de stockage de bois.
PHOTO: CGDIS
Luxembourg 16 3 min. 01.08.2019 Cet article est archivé

A l'usine Kronospan, le feu brûle encore

Plus de 240 pompiers, luxembourgeois et français, sont mobilisés depuis mercredi matin pour maîtriser un incendie d'envergure à Sanem. Ce jeudi matin, la zone n'était pas encore totalement sécurisée.

(PJ/SW) - Un vaste panache de fumée s'élève depuis mercredi matin au-dessus de la zone industrielle Gadderscheier à Sanem/Differdange. C'est là, au sein de l'entreprise Kronospan, qu'un incendie s'est déclaré dès 10h30, au niveau d’une zone de stockage extérieure de déchets de bois laminés.

Des centaines de m3 sont ainsi la proie des flammes au cœur du site de cette entreprise fabriquant des panneaux à fibre de bois de moyenne densité, des panneaux à copeaux ouverts et des revêtements de sol.

La composition même des matériaux et la configuration des lieux ont rendu l'arrêt de la propagation des flammes et l’extinction du feu particulièrement complexes. Aussi, d'importants moyens ont été déployés pour faire face au péril.

Près de 70 pompiers ont ainsi été mobilisés sur ce sinistre une grande partie de ce mercredi après-midi. Un effectif que le CGDIS portait à 120 hommes, sur le coup de 18h, puis 240, avec le renfort de pompiers français venus de Moselle, aux alentours de 20 heures, au vu des difficultés à se rendre maître de la situation.

«La nuit sera longue», a ainsi tweeté le directeur du CGDIS, Paul Schroeder, témoignant de la difficulté de cette mission.

Jeudi matin, l'incendie n'était toujours pas totalement maîtrisé. Selon le CGDIS, cela peut prendre des jours avant que tout soit sécurisé et que tous les nids incandescents s'éteignent ; d'ici là, il y a toujours un risque que de nouvelles sources d'incendies se développent.

«Il faudrait encore plusieurs heures avant de l'éteindre», précise Cédric Gantzer, chef de département du Corps Grand-Ducal d'Incendie et de Secours (CGDIS). «La relève des équipes a eu lieu vers 8h ce jeudi matin. Nous conservons 50-60 effectifs sur place.»

Pas le feu le plus long

Si les pompiers vont continuer à agir pour préserver l'outil de production, il leur faut maintenant tenter de réduire la masse de bois dont se nourrit ce feu depuis plus de 20 heures. «Il s'agit de troncs mais aussi de sciures particulièrement volatiles et qui, avec le vent tournant de mercredi, ont aidé à la dispersion des flammes en plusieurs points», relèvent les pompiers.

Si, par sa durée et son intensité, ce sinistre peut être caractérisé comme «majeur», il n'est pas pour l'heure le feu le plus auquel les pompiers luxembourgeois aient eu à faire. Ainsi, l'an passé, il avait fallu plusieurs jours aux secours pour éteindre complètement un incendie pris dans un silo. 

330 millions d'investissement

Compte tenu du dégagement de fumée, les habitants des alentours ont été invités à garder les fenêtres fermées, par mesure de sécurité. L'administration communale de Sanem a, pour sa part, relayé un message d'alarme sur son portail Internet. Information qui précisait qu'aucun danger pour la santé des habitants n'était à craindre. Il reste toutefois conseillé aux riverains de garder fenêtres et portes fermées, mercredi après-midi.


Pour mémoire, en 2015, Kronospan avait été victime d'une explosion qui avait coûté la vie à un salarié. Installée depuis 1994 à Sanem, l'usine comptait près de 260 salariés, en 2018.


Kronospan investit 330 millions à Sanem
Le groupe autrichien Kronospan, installé à Sanem depuis 1994 a annoncé vendredi matin investir quelque 330 millions d'euros dans une centrale de cogénération et une modernisation de son unité de production de planches en bois compressé.

Le 24 juillet dernier, Étienne Schneider, ministre de l'Économie, avait visité l'entreprise Kronospan qui a lancé, en 2017, un programme d'investissement portant sur 330 millions d'euros répartis sur cinq ans.

Ce jour-là, il avait notamment été question du caractère exemplaire de l'usine en matière de production d'énergie. En effet, le site dispose de deux centrales de cogénération produisant de l'énergie thermique et électrique à base de sources renouvelables. Ainsi, Kronospan produit à partir de biomasse plus d'énergie qu'elle n'en consomme.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'incendie est maintenant éteint sur la zone de stockage de l'entreprise basée à Sanem. Plus de 48 heures après les premières flammes, l'intervention va consister désormais à dégager les milliers de m3 de bois noyés sous les lances ces dernières heures.
Hautcharage
Un bus a pris feu mercredi matin alors qu’il circulait entre Hautcharage et Linger. Personne n’a été blessé.