Changer d'édition

99,6% des cotisations sociales ont bien été versées
Luxembourg 2 min. 05.12.2019 Cet article est archivé

99,6% des cotisations sociales ont bien été versées

Les sommes collectées par le Centre commun sont ensuite reversées vers les différentes branches de la sécurité sociale.

99,6% des cotisations sociales ont bien été versées

Les sommes collectées par le Centre commun sont ensuite reversées vers les différentes branches de la sécurité sociale.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 05.12.2019 Cet article est archivé

99,6% des cotisations sociales ont bien été versées

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Avec 5,78 milliards d'euros de recettes perçus en 2018, le centre commun de la Sécurité sociale a assuré sa mission de collecteur des cotisations sociales dues par les entreprises, les indépendants et les ménages privés employeurs.

D'accord, publier son rapport 2018 alors que 2019 touche à sa fin a quelque chose d'incongru. Mais pour le centre commun de la Sécurité sociale (CCSS), pas question de bouder son plaisir à publier ses chiffres. Il est vrai qu'avec un taux de recouvrement des cotisations sociales de 99,6% sur l'année, les 348 salariés du centre auront bien œuvré il y a un an. 

En 2018, la récupération des fonds par le CCSS aura donc permis de réunir quelque 5,78 milliards d'euros (contre 5,8 attendus). Une somme collectée au fil des mois auprès des 91.103 cotisants que sont les employeurs du pays, les travailleurs indépendants, les agriculteurs mais aussi les familles employant une ou plusieurs personnes à leur service.

«Comme l'économie se porte bien, que le nombre d'entreprises et avec elles les emplois grimpent, les paiements sont en hausse», peut se satisfaire le président du centre, Claude Seywert. Certes, mais le Centre a déjà perçu plus ces dernières années. Le dernier exemple en date remonte à 2016, avec 5,96 milliards d'euros collectés.

Aujourd'hui, si le centre commun affiche un taux de recouvrement si haut, il le doit à la bonne volonté des acteurs économiques mais aussi à sa persévérance à faire rentrer les cotisations dues. Ainsi, pour 2018, près de 8.291 sommations ont été adressées par cette administration pour celles et ceux qui auraient oublié de régler les sommes demandées en phase de recouvrement. Des avertissements qui ont fait mouche le plus souvent.

Certains employeurs auraient-ils réussi à passer entre les mailles? «Certainement, il ne faut pas être naïf. Mais leur nombre comme les sommes attendues sont dérisoires au regard des paiements effectués», rassure le centre commun. D'ailleurs, signe que la traque est menée, 538 dossiers d'abus ou de suspicion de fraudes auront été ouverts l'an passé. «Mais dans la plupart des cas, il s'agit de dossiers irrécouvrables pour cause de faillite de la société», informe le CCSS. 

Et tant mieux, si le Centre commun se montre efficace. Car ses recettes servent à alimenter la Sécurité sociale qui rembourse non seulement les frais de santé à ses affiliés (avant la généralisation du tiers payant), mais également les pensions (qui gagneront 1,5% en janvier). 


Sur le même sujet

Les congés maladie en forte hausse
La Caisse nationale de santé se porte bien financièrement mais le nombre de certificats d'incapacité de travail a augmenté tout comme les frais d’hospitalisation. Quant au tiers payant, il rencontre de plus en plus de succès. Revue de détails du rapport 2018.
Le dossier de soins partagés va enfin voir le jour
Tout est prêt mais il manque toujours le cadre légal. Le dossier de soins partagés (DSP) qui sera attribué aux 850.000 affiliés à la Caisse nationale de santé doit encore être déployé au cours de cette année, avancent deux ministres.
Le dossier de soins partagés (DSP) est un dossier électronique qui regroupe toutes les données de santé d'un patient. Il doit devenir une réalité au Luxembourg courant 2019.