Changer d'édition

840 policiers mobilisés face aux mineurs polonais
Luxembourg 2 min. 22.10.2021
Au Kirchberg

840 policiers mobilisés face aux mineurs polonais

Au Kirchberg

840 policiers mobilisés face aux mineurs polonais

Photo : Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 22.10.2021
Au Kirchberg

840 policiers mobilisés face aux mineurs polonais

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Pour mobiliser un maximum d'effectifs pour endiguer la manifestation prévue ce vendredi matin aux abords de la Cour européenne de justice, la police luxembourgeoise a aussi fait appel à des forces venues de Belgique.

«Manifestation d'envergure», mais surtout annoncée comme turbulente : voilà ce qui attend le Kirchberg, ce vendredi 22 octobre. Et même si le cortège de protestataires n'est attendu que pour 9h30, depuis jeudi soir (et plus sévèrement encore depuis 6h du matin) plusieurs barrages et déviations sont mis en place dans le quartier. Des «entraves à la circulation» que la police grand-ducale a placées notamment le long du boulevard Kennedy, le boulevard Konrad Adenauer et leurs rues avoisinantes, le pont Bech et les alentours du rond-point Schuman.


Le Kirchberg prend des allures de camp retranché
C'est peu dire que la manifestation de mineurs polonais prévue devant la Cour de justice de l'Union européenne fait peur aux autorités. Engins de protection, barricades et barbelés ont envahi les rues des alentours.

Ainsi, le quartier européen a tout du fortin en cette fin de semaine. En cause : l'arrivée de 2.000 mineurs polonais venus contester, devant la Cour européenne de justice, une décision de l'UE de fermer une mine de charbon à ciel ouvert. Un mouvement qui risque fort de tourner au grabuge.

Chevaux de frise et barrières ont d'ailleurs aussi été installés pour protéger l'ambassade tchèque au centre de la capitale (près du parking du Glacis, rond-point Schuman), autre point de regroupement annoncé. Signe que la situation devrait être tendue là aussi, le ministère de l'Education a invité les élèves et personnels du lycée Robert-Schuman du Limpertsberg, voisin de l'ambassade, à ne pas venir en classe.  


Les pays du Benelux veulent faire pression sur Varsovie
Bien que la question polonaise ne soit pas le sujet principal de la rencontre entre chefs d'Etat et de gouvernement prévue jeudi et vendredi, Xavier Bettel et ses homologues belge et néerlandais entendent la mettre sur le devant de la scène.

Le dispositif de maintien de l'ordre prévu est composé d'environ 540 agents issus de différentes unités territoriales luxembourgeoises. Des effectifs qui seront soutenus par des agents de la section canine de la police, du support aérien de la police, de quelque 30 agents de l'unité de la police de la route qui assurent les escortes, de l'unité spéciale de la police, de l'unité de la police de l'aéroport, ainsi que de quelque 120 agents du service de police judiciaire dans leurs missions respectives. 

Par ailleurs, la police grand-ducale a demandé à la police fédérale belge la mise à disposition de deux arroseuses et de deux véhicules blindés de transport de troupes. Une compagnie de maintien de l'ordre d'environ 100 agents supplémentaires sera également intégrée aux agents en place. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après avoir donné de la voix pendant plusieurs heures au pied des tours de la Cour de justice de l'Union européenne, les quelque 2.000 mineurs polonais se dirigent désormais vers l'ambassade de la République tchèque. Dans une atmosphère globalement bon enfant.