Changer d'édition

836 sociétés privées de délégués syndicaux
Luxembourg 15.03.2019

836 sociétés privées de délégués syndicaux

Le dépouillement des bulletins, mardi soir.

836 sociétés privées de délégués syndicaux

Le dépouillement des bulletins, mardi soir.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 15.03.2019

836 sociétés privées de délégués syndicaux

Les 3.800 entreprises de plus de 15 salariés ont permis l'organisation des élections sociales mardi en leurs locaux. Celles qui s'y sont soustraites vont être contrôlées par l'ITM.

(AF) -  Près de 3.000 entreprises ont utilisé la voie électronique pour transmettre les résultats des votes de leurs salariés pour élire leurs délégués syndicaux. Ces résultats ont ainsi pu être publiés dans la nuit qui a suivi le vote sur le site de l'inspection du travail et des mines (ITM). Seules les entreprises de plus de 15 salariés sont tenues de permettre l'organisation d'élections sociales. 

Or, signale le ministère du Travail, ces élections n'ont pas eu lieu dans 836 sociétés comme l'exige la loi. Soit parce qu'elles n'avaient pas un effectif de 15 salariés entre le 1er février 2018 et le 31 janvier 2019 (et ne l'ont pas signalé à l'administration), soit parce que le vote a été organisé au sein d'un groupe d'entreprises, soit parce qu'elles ont fait faillite. Soit il existe un réel défaut d'organisation, auquel cas, après un contrôle de l'ITM, qui peut imposer aux entreprises une nouvelle date d'élections et éventuellement appliquer des sanctions.

140 entreprises n'ont quant à elles pas transmis leurs résultats. Leurs dossiers seront examinés par l'ITM. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les énigmes des élections sociales version digitale
Une semaine après les votes du 12 mars, les résultats officiels se font attendre. Tandis que l'OGBL et le LCGB annoncent le nombre de leurs délégués élus, les inspecteurs de l'ITM sont sur le qui-vive pour trouver ce qui cloche toujours dans un quart des entreprises.
Les dirigeants syndicaux réagissent après les élections sociales
Un «excellent» résultat pour le président du LCGB. Un président de l'OGBL «satisfait». Et un secrétaire général de l'ALEBA «plutôt satisfait». Le décompte des élections sociales dans les entreprises se poursuit et les premiers gros résultats permettent aux responsables syndicaux d'afficher le terrain conquis.
Sozialwahlen/ Soirée électorale LCGB/ Politik/ Patrick Dury/ 12.03.2019 / Foto : Caroline Martin

, Sozialwahlen, Soirée électorale LCGB

 Politik, photo : Caroline Martin
Les enjeux des élections sociales
Ce 12 mars marque une double élection au Luxembourg. Plus de 520.000 salariés et retraités sont appelés à élire leurs représentants en entreprises, mais aussi à la Chambre des salariés. Explications.
A quoi servent les élections sociales?
Dans un mois jour pour jour, les salariés éliront leurs représentants à la Chambre des salariés. Son président, Jean-Claude Reding, nous parle de l'importance de ces élections sociales et du «parlement des salariés». Ses explications en vidéo.
13.11.13 Elections Sociales,Sozialwahlen,hier:Briefeinwurf im Arbeitsministerium.Foto:Gerry Huberty