Changer d'édition

8,5% d'absentéisme au sein du personnel soignant en 2020
Luxembourg 2 min. 11.01.2022
Covid-19

8,5% d'absentéisme au sein du personnel soignant en 2020

Les démissions et les départs anticipés à la retraite n'ont pas été plus nombreux depuis le début de la crise sanitaire.
Covid-19

8,5% d'absentéisme au sein du personnel soignant en 2020

Les démissions et les départs anticipés à la retraite n'ont pas été plus nombreux depuis le début de la crise sanitaire.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 11.01.2022
Covid-19

8,5% d'absentéisme au sein du personnel soignant en 2020

La crise sanitaire épuise les infirmiers, qui ont été plus nombreux en 2020 à manquer le travail.

La crise du covid épuise le personnel soignant au point parfois de pousser les travailleurs du secteur à jeter l'éponge. En Allemagne, un tiers des 1,8 million d'infirmiers du pays envisagerait de quitter leur emploi dans un avenir proche. Et près de 30% des jeunes qui se lancent dans des études pour devenir infirmiers abandonnent prématurément leur formation. A cause de ce manque de personnel, la Bavière a mis en place un système d’aide en créant un site internet, sur lequel des bénévoles peuvent s’inscrire. Environ 3.900 personnes se sont déjà portées candidates.


Les hôpitaux face à la menace du variant Omicron
Si la situation demeure stable pour le moment, les représentants des hôpitaux ont dit redouter la montée en puissance d'Omicron lors d'un point presse avec la ministre de la Santé Paulette Lenert.

En Belgique, le taux d'absentéisme a atteint 30% en 2021, un record. Suite à ce manque de personnel infirmier, un peu plus de 140 lits sur les 2.000 que compte le pays étaient fermés durant la pandémie.

L'évolution inquiétante de la situation dans les pays voisins fait naître aussi des craintes au Luxembourg, où deux tiers du personnel soignant sont d'ailleurs originaires des pays limitrophes. Ces travailleurs doivent composer chaque jour avec de longs déplacements, qui ne font qu'amplifier la fatigue déjà ressentie. 

Pas plus de démissions

 Malgré une conjoncture peu favorable, le nombre de démissions n'a cependant pas explosé suite à la crise sanitaire. En 2019, le pourcentage de sorties du travail, soit les démissions et les retraites anticipées, parmi le personnel soignant des hôpitaux s'élevait à 5,3%. Il n'a guère évolué en 2020 (5,6%) ni en 2021 (5,1%), informent les ministres de la Santé et de la Sécurité sociale en réponse à une question des députés DP Gusty Graas et Gilles Baum. 

Par contre, le taux d'absentéisme global du personnel soignant des hôpitaux luxembourgeois a grimpé en flèche en 2020, pour atteindre 8,5%, contre 6,9% l'année précédente. Soit une augmentation de 24,1%. Ce taux d'absentéisme englobe les absences pour cause de maladie, raisons familiales, accident, accueil, accompagnement, maternité et dispenses pour femmes enceintes.  

La réserve sanitaire toujours fonctionnelle

Dans leur réponse, les deux ministres indiquent que «les directions hospitalières surveillent étroitement l’évolution de l’absentéisme du personnel et adaptent l’organisation interne en fonction des besoins». En fonction de ce qui est nécessaire, elles peuvent recourir à une adaptation de la durée de travail en temps partiel et aux ressources disponibles de la réserve sanitaire. Une réserve qui est toujours opérationnelle et qui n'a jamais été désactivée, précisent encore les ministres.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En première ligne, elles le sont depuis mars. En sous-effectif et en manque de formation depuis des années. Pourtant, les infirmières du Luxembourg (représentées par l'ANIIL) ne voient toujours pas d'améliorations à l'horizon.
Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 - Notaufnahme Urgences  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort