Changer d'édition

735 volontaires prêts à rejoindre la police
Luxembourg 17.11.2021
Sécurité

735 volontaires prêts à rejoindre la police

En cinq ans, 1.000 nouveaux agents devraient rejoindre les rangs de la police grand-ducale, envisage le ministre Henri Kox.
Sécurité

735 volontaires prêts à rejoindre la police

En cinq ans, 1.000 nouveaux agents devraient rejoindre les rangs de la police grand-ducale, envisage le ministre Henri Kox.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 17.11.2021
Sécurité

735 volontaires prêts à rejoindre la police

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Bonne nouvelle pour la police grand-ducale qui cherche à renforcer ses effectifs : les candidats ne manquent pas. Reste que les derniers postulants vont maintenant devoir se plier à de nombreux tests avant d'être retenus parmi les 200 embauchés.

Il s'agit d'un véritable engouement. En deux semaines, la grande campagne de recrutement de la police grand-ducale a intéressé 735 candidats. Parmi elles et eux se trouvent les 200 futurs agents qui feront leur rentrée à l'école de police en mai 2022. La réussite de cette opération fait écho à la volonté du ministre de la Sécurité intérieure d'étoffer les rangs de l'institution qui compte déjà quelque 2.500 personnels.


Lokales,Mit der Polizei auf Patrouille,Police,Bahnhofsviertel,Sicherheit Polizeipräsenz.Foto: Gerry Huberty/luxemburger Wort
La police mise sur un recrutement massif
Le ministre de la Sécurité intérieure veut étoffer les rangs policiers de 1.000 nouveaux agents en cinq ans. Un souhait mais la carrière sous l'uniforme n'attire pas autant pour le moment.

En octobre dernier, Henri Kox (Déi Gréng) avait annoncé le recrutement extraordinaire d'un millier de nouveaux fonctionnaires d'ici 2026. Un plan quinquennal qui démarre bien, même si maintenant les aspirants policiers vont devoir passer toute une batterie de tests. 

Car avant de pouvoir effectuer leurs premiers pas sous l'uniforme, les prétendants s'aligneront d'abord à une épreuve sportive. Celle-ci consiste en un enchaînement d'exercices à réaliser en un temps imparti, sous peine d'élimination directe. 

Les premiers admis devront ensuite passer des tests informatisés, en français et en allemand. Y est désormais ajouté un test de culture générale, là aussi dans les deux langues. Cette épreuve vise à évaluer les connaissances des futures recrues sur le Luxembourg et l'organisation de la police elle-même. 

L'ultime étape, composée d'un test psychologique éliminatoire ainsi que d'un entretien en luxembourgeois, permettra de départager les candidats restants. Les 200 premiers du classement final seront ensuite invités à passer un examen médical. Enfin, une enquête de moralité achèvera ce «parcours du combattant» qui débouchera sur l'admission en stage. En espérant que d'ici là, ce long processus ne décourage pas les bonnes volontés.

La police grand-ducale n'est pas la seule à tenter d'attirer à elle plus de monde. Il en est de même pour l'armée et le corps grand-ducal d'incendie et de secours. La première pour grossir d'une cinquantaine de soldats chaque année; la seconde recherchant 300 sapeurs avant 2025.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministre de la Sécurité intérieure et la police grand-ducale ont fait un point, lundi, sur la campagne de recrutement de nouveaux agents. Le projet était ambitieux et l'optimisme règne.
Mais le renfort principal des forces de l'ordre sera bien humain, le ministre de la Sécurité ayant assuré le recrutement de nouveaux agents pour les quatre années à venir.
24.04.13 avenue monterey luxembourg bombenalarm , police service deminage sur place, photo: Marc Wilwert
Pour contrer la pénurie actuelle de personnel, la police passe à l'offensive. Elle prévoit ainsi un plan de recrutement massif avec la création de 847 nouveaux postes d'ici 2023. Avec aussi, une toute nouvelle procédure d'admission, «adaptée aux défis sociétaux».
Blitzer-Marathon der Police, Polizei, Grand-Ducale, N13, Frisange, le 18 avril 2018. Photo: Chris Karaba
Le principal syndicat de la police indique jeudi que les emplois de la force publique doivent être «réservés aux citoyens de nationalité luxembourgeoise». Et s'oppose à l'idée de leur ministre de tutelle, estimant que «les candidats ne manquent pas».
Cérémonie d'assermentation de la 15e promotion inspecteurs de la police grand-ducale.