Changer d'édition

73 tortues exotiques envahissantes euthanasiées
Luxembourg 2 min. 16.05.2022
Environnement au Luxembourg

73 tortues exotiques envahissantes euthanasiées

La tortue Trachemys scripta est considérée au niveau européen comme une espèce exotique envahissante.
Environnement au Luxembourg

73 tortues exotiques envahissantes euthanasiées

La tortue Trachemys scripta est considérée au niveau européen comme une espèce exotique envahissante.
Crédit: D.R.
Luxembourg 2 min. 16.05.2022
Environnement au Luxembourg

73 tortues exotiques envahissantes euthanasiées

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Cette espèce de tortue menace la faune et la flore luxembourgeoises, ce qui a poussé les autorités à prendre des mesures concrètes.

La réserve naturelle «Haff Réimech» située sur le territoire de la commune de Schengen est un véritable havre de nature doté d'un écosystème particulièrement varié et intéressant. Toutefois, cet écosystème fragile est mis à mal par certaines espèces d'animaux exotiques qui n'ont rien à y faire. C'est notamment le cas de la tortue Trachemys scripta qui est considérée au niveau européen comme une espèce exotique envahissante.


Buntzecken sind im Moseltal und der Minett-Region auf dem Vormarsch. Die kleinen Blutsauger übertragen gefährliche Krankheiten.
De nouvelles espèces de tiques gagnent du terrain
Des scientifiques constatent l'arrivée de tiques de couleur au Luxembourg. Elles sont surtout dangereuses pour les chiens, mais mordent également les humains.

Et pour cause, cette dernière est responsable en partie de la destruction de la faune et de la flore locales. Ainsi, la présence de cette tortue met en péril la survie du triton crêté, qui est déjà une espèce plus que menacée. D'une manière générale, elle agit comme un prédateur sur les petits invertébrés ainsi que sur les vertébrés. Mais ce n'est pas tout puisque cette tortue, originaire du continent américain, est également dangereuse pour l'homme puisqu'elle répand également des bactéries dangereuses comme des salmonelles.

Des abandons de particuliers

Comment se fait-il que ces tortues se retrouvent donc sur le territoire luxembourgeois et ce, en toute liberté? Dans les faits, il s'agit la plupart du temps de tortues achetées illégalement par des particuliers. N'ayant plus le temps de s'en occuper ou pour toute autre raison, ces derniers prennent la décision de s'en débarrasser, provoquant donc un réel danger pour la faune et la flore luxembourgeoises.


Quand les ratons laveurs s'en prennent aux abeilles
Il est rare de voir des ratons laveurs. Mais leurs traces sont évidentes. Et ce n’est pas les dégâts constatés sur les ruchers qui manquent pour le prouver.

Face à ce phénomène, le Luxembourg a bien entendu dû agir rapidement. Plusieurs pistes ont été étudiées par l'administration vétérinaire afin de trouver la méthode la plus respectueuse du bien-être animal. L'idée de construire une sorte de «sanctuaire» pour cette espèce de tortue avait même été avancée. Toutefois, la longévité de l'animal (30 ans) rendait impossible de trouver une structure suffisamment grande et adaptée pour permettre cela.

Des «pièges à tortues»

Les autorités ont donc dû se résoudre à l'euthanasie des espèces capturées. C'est ainsi que des «pièges à tortues», qui flottent sur le lac, sont installés depuis plusieurs années. Une fois capturées, les tortues sont ensuite euthanasiées par un vétérinaire. Une décision qui a poussé le député Marc Goergen (Parti Pirate) à interroger la ministre de l'Environnement Joëlle Welfring (déi Gréng) sur la question. 


Lokales, Eröffnung Baggerweier, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les zones de baignade prêtes à accueillir leur public
De Remerschen à Weiswampach en passant par la Haute-Sûre, les zones de baignade sont prêtes pour la saison balnéaire qui débute ce dimanche.

Cette dernière a expliqué que depuis 2018, 73 tortues ont été capturées. «72 d'entre elles ont été euthanasiées tandis qu'une seule est morte d'une cause naturelle», a-t-elle détaillé. «Il n'y a pas d'étude scientifique sur la population totale de tortues sur le site», a-t-elle ajouté.


La ministre a également précisé que la réserve naturelle «Haff Réimech» est le seul endroit où des pièges ont été installés. «Cependant, il est prévu de placer des pièges dans d'autres zones hautement prioritaires. Par exemple dans les réserves naturelles et là où les espèces prioritaires sont menacées par les tortues.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Près de 60 tonnes de déjections canines n'ont pas été ramassées en 2021 estime la Ville de Luxembourg. Avec une campagne de sensibilisation, la Ville appelle au civisme et dénonce le danger de ces déjections pour les enfants.
Lokales, Anschaffen eines Hundes, Hunde und Züchter, Hund kommt ins Haus Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Un texte législatif imposant l’étourdissement préalable des animaux sacrifiés relance la polémique sur fond de communautarisme
BSE1