Changer d'édition

70 ans après la libération du camp d'Auschwitz: Le Luxembourg participe aux cérémonies commémoratives
Au-dessus de la porte d'entrée du camp, on peut lire: "Arbeit macht frei" ("le travail rend libre").

70 ans après la libération du camp d'Auschwitz: Le Luxembourg participe aux cérémonies commémoratives

AFP
Au-dessus de la porte d'entrée du camp, on peut lire: "Arbeit macht frei" ("le travail rend libre").
Luxembourg 2 min. 26.01.2015

70 ans après la libération du camp d'Auschwitz: Le Luxembourg participe aux cérémonies commémoratives

Le 27 janvier 1945, l'Armée soviétique a pénétré dans le camp d'Auschwitz-Birkenau. Mardi, le couple grand-ducal héritier et le Premier ministre, Xavier Bettel, participeront aux cérémonies commémoratives du 70e anniversaire de la libération du camp, en Pologne.

(MF avec AFP) - Le 27 janvier 1945, l'Armée soviétique a pénétré dans le camp d'Auschwitz-Birkenau. Près de 1,1 million de personnes y ont été exterminées pendant la Seconde guerre mondiale. Mardi, le couple grand-ducal héritier et le Premier ministre, Xavier Bettel, participeront aux cérémonies commémoratives du 70e anniversaire de la libération du camp, en Pologne.

Il y a soixante-dix ans, lorsque les soldats de l'Armée Rouge pénétrèrent dans le camp d'Auschwitz-Birkenau il ne restait que 7.000 déportés, les plus faibles. Les autres, quelque 60.000 prisonniers, avaient été évacués vers Loslau (aujourd'hui Wodzislaw Slaski, en Pologne), une "marche de la mort" restée dans la mémoire des détenus y ayant survécu comme pire encore que ce qu'ils avaient enduré dans les camps.

En cette Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste du 27 janvier, pas moins de 300 survivants d'Auschwitz devraient participer aux commémorations officielles pour mettre en garde le monde contre la haine et l'intolérance.

Le complexe d'Auschwitz était constitué de trois camps: Auschwitz I, camp principal, Auschwitz II (ou Birkenau), le camp d'extermination et Auschwitz III (ou Monowitz), un camp de travail.
Le complexe d'Auschwitz était constitué de trois camps: Auschwitz I, camp principal, Auschwitz II (ou Birkenau), le camp d'extermination et Auschwitz III (ou Monowitz), un camp de travail.
AFP

Les présidents français François Hollande, allemand Joachim Gauck et ukrainien Petro Porochenko, le chef de l'administration présidentielle russe Sergueï Ivanov et le secrétaire américain au Trésor Jack Lew doivent assister aux cérémonies de mardi.

Le Luxembourg sera représenté à ces cérémonies commémoratives, mardi, par une délégation à la tête de laquelle se trouvent le grand-duc héritier Guillaume, son épouse, Stéphanie, et le Premier ministre Xavier Bettel.

Le couple héritier déposera également une gerbe lors de la cérémonie nationale au cours de laquelle doit être dévoilée une nouvelle plaque commémorative en langue luxembourgeoise.

Mardi soir, toujours dans le cadre de la même journée de commémoration, le couple héritier et le Premier Ministre seront de retour à Luxembourg pour assister au concert pour la «Mémoire de l'Holocauste» organisé par le Consistoire israélite de Luxembourg et l'association  MemoShoah à la Philharmonie.

A noter que vendredi, Xavier Bettel retournera en Pologne, en compagnie du grand-duc Henri cette fois pour participer aux cérémonies commémoratives du 70e anniversaire de l'assassinat des prisonnier du camp de Sonnenburg à Slonsk.

L'histoire de ce camp est liée à l'histoire luxembourgeoise puisque un détachement SS y a massacré 91 jeunes enrôlés de force luxembourgeois durant la nuit du 30 au 31 janvier 1945, quelques semaines avant la fin de la la Seconde guerre mondiale.


Sur le même sujet