Changer d'édition

600 candidats pour une loterie aux logements
Luxembourg 4 min. 22.01.2021 Cet article est archivé

600 candidats pour une loterie aux logements

Les futurs acquéreurs dans l'une ou l'autre des résidences ne pourront pas louer leur appartement.C'est une des conditions sine qua non pour en devenir propriétaires.

600 candidats pour une loterie aux logements

Les futurs acquéreurs dans l'une ou l'autre des résidences ne pourront pas louer leur appartement.C'est une des conditions sine qua non pour en devenir propriétaires.
Photo Archives : Lex Kleren
Luxembourg 4 min. 22.01.2021 Cet article est archivé

600 candidats pour une loterie aux logements

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Les inscriptions sont désormais closes pour la vente de 136 appartements à (très) bas coût proposés via le Fonds Kirchberg. Et pour la seconde fois, la liste d'attente des postulants relèvera d'un tirage au sort.

Clairement, l'affaire était bonne. Acquérir un logement neuf, répondant aux dernières normes environnementales, en plein cœur du quartier des affaires et  à moins de 5.000 euros le m2 (là où le prix du marché est double): l'offre proposée n'a pas manqué de susciter d'intérêt. «Et au total, pour les 136 appartements proposés, nous avons obtenu plus de 600 dossiers», constate Charles Paquay, juriste au Fonds Kirchberg à l'origine de cette proposition immobilière alléchante.


Illustration, Medien, RTL, Radio, TV, Online, Presse  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Du logement abordable, même au Kirchberg
Dans le quartier d' affaires où le prix du m2 dépasse habituellement les 12.000 euros, deux projets vont permettre la réalisation de 136 appartements à tarif accessible. La vente vient de démarrer.

Et si l'originalité de l'annonce tient dans le prix annoncé pour ce secteur recherché, elle est aussi à trouver dans le mode d'attribution de ces appartements. Cette fois, pas de premiers arrivés, premiers servis. Choix a été fait par le Fonds d'établir une liste d'attente par tirage au sort. Une loterie assurée très sérieusement par huissier. «Nous avions déjà choisi ce mode de classement sur un premier projet livré au Kiem.»

Maintenant que la période d'inscription est achevée pour ces logements sis dans des bâtiments à venir , le Fonds se donne jusqu'à début avril pour analyser les dossiers des acheteurs potentiels et commencer à signer les ventes. «Nous le referons aussi certainement pour l'opération Kiem 2050 qui devrait être ouverte à la vente en 2022. Cette fois, on parlera d'une opération comptant 155 lots

Mais dans tous les cas, c'est la même philosophie qui anime le Fonds Kirchberg qui entend veiller à une élévation progressive de la population du quartier (4.000 habitants actuellement) mais aussi à sa mixité sociale. Le tout en veillant à ne pas participer à la spéculation immobilière, alors que les prix du bâti ont grimpé de plus de 10% en 2020 encore.

«Nous le faisons déjà en faisant l'acquisition de 10% de tout ce qui se construit sur notre espace et en proposant ces habitats pour de la location abordable», indique Charles Paquay. Dans le cas présent, ne sont proposés que des baux emphytéotiques. Autrement dit, la cession du terrain ne se fait pas en pleine propriété et le Fonds s'octroie un droit de préemption au moment de la revente. Bon moyen de contrôler les prix. De fait l'acquéreur ne peut donc faire de plus-value.

Pour les 136 appartements «mis en jeu» en ce début d'année, les deux promoteurs retenus (Tralux Immobilier et Baumeister-Haus) ont ainsi reçu comme consigne de ne proposer que des appartements avec un prix de revente autour de 4.700€/m2 (avec une marge de + ou - 10% en fonction de la situation du bien, son exposition et sa nature rooftop ou rez-de-chaussée par exemple). Mais pour les acheteurs aussi des règles ont été fixées, en dehors de toute exigence de revenus ou de fortune personnelle.


Wort.fr, Interview mit Marc Widong neuer Direktor Fond Kirchberg, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Que le Kirchberg devienne peu à peu un vrai quartier»
Premier directeur du Fonds Kirchberg en poste depuis la mi-août, Marc Widong souhaite mener à bien la transformation du quartier d'affaires pour en faire notamment «une sorte de village».

Ainsi, celles et ceux qui signeront l'achat d'un logement dans les résidences proposées devront travailler sur le secteur de Luxembourg ou les communes jouxtant (Hesperange, Strassen, Niederanven, Sandweiler); ne pas être déjà propriétaire au Grand-Duché ou à l'étranger (ou dans un délai de trois mois après la remise des clés); habiter soi-même le bien avec impossibilité de louer le logement. Pas de quoi freiner les ardeurs tant le marché immobilier est saturé.

«Mais l'offre était d'autant plus attractive qu'elle s'adresse typiquement à un public qui d'un côté n'a pas droit aux aides au logement mais de l'autre n'a pas suffisamment de moyens pour aller sur le marché libre.» Voilà qui explique aussi le succès de l'opération. Un peu à l'image de l'intérêt qu'avait suscité voilà quelques mois la mise en vente des premières habitations du futur village d'Elmen, menée par la SNHBM.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans le quartier d' affaires où le prix du m2 dépasse habituellement les 12.000 euros, deux projets vont permettre la réalisation de 136 appartements à tarif accessible. La vente vient de démarrer.
Illustration, Medien, RTL, Radio, TV, Online, Presse  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Ce n'est pas les terrains qui manquent à la Société nationale des habitations à bon marché (SNHBM). L'établissement dispose même de parcelles dans près d'un quart des communes du pays.
IPO,Wohnungsbau-Pacte Logement.SNHBM.Sozialer Wohnungsbau.hier:Kirchberg,Réimerwee.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Pas de passage en force sur les questions de respect de la nature! C'est le message adressé une nouvelle fois par le tribunal administratif à la Ville de Luxembourg en annulant le vaste projet urbanistique prévu le long du boulevard Kennedy.
Das Projekt „Kennedy Sud“ soll auf einem rund 1,5 Kilometer langen und 110 Meter breiten Landstreifen zwischen dem Boulevard Kennedy und Weimershof entstehen: auf dem Architekturmodell sind die geplanten treppenförmigen Gebäude gut erkennbar.
Près de 150 résidents du quartier d'affaires de la capitale ont manifesté pour défendre le biotope du «Schoettermarial». Ils viennent de gagner un deuxième combat mais savent bien que le plateau démarre une mue immobilière sans précédent.
Die Anwohner machen sich insbesondere für den Erhalt des Biotops auf dem Areal in Kirchberg/Weimerskirch stark.
Dans deux mois, un nouveau centre commercial sera inauguré à l'ombre des tours du quartier des affaires. Une petite révolution pour son concurrent installé à l'autre bout du plateau, mais surtout un véritable signe du changement de destination de ce secteur visant les 25.800 habitants d'ici 20 ans.
Chantier Batiment Infinity Kirchberg - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort