Changer d'édition

600 candidats pour le concours de la police
Luxembourg 2 min. 06.06.2019

600 candidats pour le concours de la police

Lors de la cérémonie d'assermentation de la 15e promotion inspecteurs de la police grand-ducale.

600 candidats pour le concours de la police

Lors de la cérémonie d'assermentation de la 15e promotion inspecteurs de la police grand-ducale.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 06.06.2019

600 candidats pour le concours de la police

Maurice FICK
Maurice FICK
«Il n'y a aucun problème à trouver des candidats de nationalité luxembourgeoise en nombre suffisant pour combler les manques d'effectifs» dans la police, affirme le SNPGL qui pousse le ministre Bausch à recruter. Mais la «finalisation des accords» n'est pas pour demain.

«Un accord définitif nécessite 100% d'entente sur les points discutés», avait bien souligné début mai le Syndical national de la police grand-ducale Luxembourg (SNPGL) en désaccord avec François Bausch, ministre de la Sécurité intérieure depuis mi-mars sur la question des heures supplémentaires.


Polizeikontrolle mit Fokus auf Handy am Steuer - Photo : Pierre Matgé
«Un accord définitif nécessite 100% d'entente»
Si la question du recrutement dans la police reste un point sensible, celle des heures supplémentaires l'est tout autant. Raison pour laquelle le SNPGL souligne mercredi «l'urgence de ce dossier» qui pourrait être résolu d'ici l'été, selon le gouvernement.

Les deux parties se sont revues mercredi 5 mai et une dernière réunion pour finaliser les accords était théoriquement prévue ce vendredi 7 juin 2019. Mais il n'en sera rien car «le ministère n'a pas été en mesure de proposer des mesures compensatoires acceptables» écrit le SNPGL. Il  déplore «le manque total de concept» et « le manque de bonne volonté» des décideurs pour mener «cet accord à bon port dans des délais raisonnables». C'est-à-dire avant l'été.

Le syndicat majoritaire dans la police a remis sur la table de réunion «le manque d'effectifs manifeste dont souffre la police depuis des décennies» pour assurer ses missions. Le SNPGL enfonce le clou et réaffirme que «le métier du policier ne manque pas de candidats».

«Toute autre décision serait dérisoire»

La preuve: «Quelque 600 candidats» se présenteront au futur examen concours du groupe de traitement B1 pour accéder à la formation professionnelle de base. Ce chiffre «confirme indéniablement qu'il n'y a aucun problème à trouver des candidats de nationalité luxembourgeoise en nombre suffisant pour combler les manques d'effectifs», souligne le syndicat. Il s'oppose formellement au recrutement de cadres policiers non luxembourgeois, solution éventuelle proposée par François Bausch.


Cérémonie d'assermentation de la 15e promotion inspecteurs de la police grand-ducale.
Le SNGPL refuse les cadres policiers non luxembourgeois
Le principal syndicat de la police indique jeudi que les emplois de la force publique doivent être «réservés aux citoyens de nationalité luxembourgeoise». Et s'oppose à l'idée de leur ministre de tutelle, estimant que «les candidats ne manquent pas».

Pour ne pas se décrédibiliser le ministre devra tenir parole, prévient le syndicat qui rappelle la récente réponse parlementaire (n° 530) datée du 19 mars 2019. Au député (adr) Fernand Kartheiser, le ministre de la Sécurité intérieure, avait répondu que 300 fonctionnaires doivent être recrutés à court terme.

D'où la levée de bouclier du SNPGL qui juge «inacceptable que le nombre de nouvelles recrues à admettre à la formation professionnelle de base à la suite de cet examen concours soit limité à 40 !» Selon lui, l'ensemble des candidats qui réussiront à l'examen concours devront «impérativement être admis à la formation professionnelle de base. Toute autre décision de la part du gouvernement serait dérisoire».


Sur le même sujet

Bausch promet un recrutement «substantiel» de policiers
De 2020 à 2022 inclus, les effectifs de la police grand-ducale seront étoffés «comme jamais jusqu'ici», a promis vendredi le ministre de la Sécurité intérieure. A partir de ce samedi et durant un mois les inscriptions sont ouvertes pour la carrière C1 d'inspecteur.
Le SNGPL refuse les cadres policiers non luxembourgeois
Le principal syndicat de la police indique jeudi que les emplois de la force publique doivent être «réservés aux citoyens de nationalité luxembourgeoise». Et s'oppose à l'idée de leur ministre de tutelle, estimant que «les candidats ne manquent pas».
Cérémonie d'assermentation de la 15e promotion inspecteurs de la police grand-ducale.
«Un accord définitif nécessite 100% d'entente»
Si la question du recrutement dans la police reste un point sensible, celle des heures supplémentaires l'est tout autant. Raison pour laquelle le SNPGL souligne mercredi «l'urgence de ce dossier» qui pourrait être résolu d'ici l'été, selon le gouvernement.
Polizeikontrolle mit Fokus auf Handy am Steuer - Photo : Pierre Matgé
Recruter des non-Luxembourgeois pour étoffer la police
Dans la police, comme dans l'armée, le recrutement pose problème. Le ministre François Bausch veut se donner de nouveaux moyens et n'exclut pas de recruter des personnels ne possédant pas la nationalité. Sous certaines conditions. La toute première étant de parler la langue nationale.
Contacto.Daniel da Silva Pinto. Polizist.Gefangenentransport,Police. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort