Changer d'édition

55 millions de perte pour l'AMM
Luxembourg 2 min. 11.07.2022
Caisse nationale de santé

55 millions de perte pour l'AMM

Le nombre important de tests PCR effectués représente un coût non négligeable des remboursements.
Caisse nationale de santé

55 millions de perte pour l'AMM

Le nombre important de tests PCR effectués représente un coût non négligeable des remboursements.
Photo: Getty Images
Luxembourg 2 min. 11.07.2022
Caisse nationale de santé

55 millions de perte pour l'AMM

Pour la deuxième année consécutive, l'assurance maladie-maternité a fini l'exercice déficitaire. La pandémie du Covid-19 n'est pas la seule explication...

Le déficit de la Caisse nationale de santé (CNS) est plus important en 2021 qu'en 2020. C'est ce qui ressort du décompte effectué le 6 juillet par l’assurance maladie-maternité (AMM). 


Die bereits im Mai 2021 angekündigten Verbesserungen bei der zahnärztlichen Versorgung sind immer noch in Ausarbeitung.
Le déficit de la CNS se poursuit
Malgré l'augmentation des recettes, un trou de 100 millions d'euros se creuse dans la caisse de la CNS en 2021.

La CNS rappelle que l'AMM «couvre une population d'approximativement 915.000 personnes en 2021» constituée pour deux tiers de la population résidente et pour un tiers de la population non résidente. Dans ce rapport, il est dit que le financement de cette couverture provient «à près de 98%» des  cotisations payées par les assurés actifs et pensionnés, les employeurs et l'Etat.

Question dépenses, «83% d'entre elles sont liées aux soins de santé (prestations en nature) et 13% aux indemnités de maladie et de maternité (prestations en espèces)». La balance est déficitaire. En effet, si le financement est de 3.577 milliards d'euros, les remboursements sont quant à eux de 3.631 milliards. Soit un déficit de 55 millions. «Ce qui engendre, peut-on lire, une baisse de la réserve globale qui s’élève à 904 millions d’euros, soit 24,9% du montant annuel des dépenses courantes.» 

«Impératif de contenir les dépenses»

Cela étant, comme le stipule le rapport, «la réserve globale se compose de la réserve minimale légale de 364 millions d’euros et de l’excédent cumulé de 540 millions d’euros. Ainsi, l’équilibre financier prévu par la loi reste atteint pour l’année 2021.»

Évidemment, au travers de ces dépenses, on peut y voir le coût de la pandémie de COVID-19 qui s'illustre par le coût des tests PCR, mais aussi la mise en place de «forfaits pour certains prestataires de soins, d’une augmentation des dispenses pour femmes enceintes, etc.» La CNS estime que la prudence est de mise quant à l’évolution future des dépenses.


Der langjährige Bürgermeister von Diekirch möchte im Gesundheitswesen vor allem bei der Digitalisierung vorankommen.
Claude Haagen: «Pour moi, la CNS n'est pas une banque»
100 jours au pouvoir: le nouveau ministre de la Sécurité sociale veut surtout mettre un coup d’accélérateur dans le domaine de la numérisation.

«Les réserves financières accumulées dans le passé et les bonnes performances économiques du pays ont certainement contribué à ce que le système de santé luxembourgeois puisse faire face aux dépenses de la pandémie, en plus de sa réactivité et de la bonne coopération entre les acteurs-clés du système.»  Mais au-delà de la pandémie, «il devient ainsi impératif de contenir l’évolution des dépenses qui ne doivent pas croitre plus vite que les recettes».

Selon le rapport, la réserve restait élevée fin 2021 et la population continue de  «bénéficier d’un panier de soins étendu avec un reste à charge étant le deuxième plus bas de l’UE après la France».  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le délai pour le remboursement des frais de santé ne se réduit pas, il est toujours de cinq semaines en moyenne pour les assurés de la CNS. Le ministre Claude Haagen promet des améliorations grâce à la digitalisation.
Quadripartite de printemps
Malgré l'augmentation des recettes, un trou de 100 millions d'euros se creuse dans la caisse de la CNS en 2021.
Die bereits im Mai 2021 angekündigten Verbesserungen bei der zahnärztlichen Versorgung sind immer noch in Ausarbeitung.
Malgré des dépenses en hausse et des recettes en baisse, les comptes de l'organisme contrôlé par l'État et grevé par la crise sanitaire devraient rester excédentaires en 2020. Romain Schneider, le ministre de la Sécurité sociale a présenté un scanner financier de l'institution ce lundi devant les députés.
CNS