Changer d'édition

53e Autofestival: Moins de diesel, plus d'hybrides
Luxembourg 2 min. 07.02.2017

53e Autofestival: Moins de diesel, plus d'hybrides

Les visiteurs de l'Autofestival ont montré un intérêt plus marqué pour les véhicules respectueux de l'environnement.

53e Autofestival: Moins de diesel, plus d'hybrides

Les visiteurs de l'Autofestival ont montré un intérêt plus marqué pour les véhicules respectueux de l'environnement.
Julien Ramos
Luxembourg 2 min. 07.02.2017

53e Autofestival: Moins de diesel, plus d'hybrides

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
L'Autofestival s'est achevé lundi. Il marque une vraie tendance cette année: le diesel n'a plus la cote. Le véhicule hybride commence à remporter plus de succès.

Le 53e Autofestival s'est achevé lundi. Certaines offres restent toutefois valables jusqu'à la fin du mois.

Les chiffres de la fréquentation de l'événement ne sont pas encore précis, mais les ventes ont été stables par rapport aux années précédentes, estime Alain Petry, conseiller de l'Adal (association des Distributeurs automobiles luxembourgeois), asbl organisatrice du festival avec Fegarlux (Fédération des Garagistes du Grand-Duché de Luxembourg).

Une tendance ressort de cette 53e édition: les visiteurs sont à la recherche de modèles respectueux de l'environnement.

L'an dernier déjà, un recul du diesel avait marqué son amorce. La tendance est plus franche cette année. Alain Petry note un recul au minimum de 5%.

Les moteurs diesel sont tenus pour principaux responsables des émissions de dioxyde d'azote. Ce polluant est à l'origine des particules fines, dangereuses pour la santé.

Les critiques entendues ces derniers mois, notamment lors du dernier épisode particulièrement aigu de pollution, prônaient un retrait du diesel.

Le ministre du Développement durable François Bausch et la ministre de l'Environnement Carole Dieschbourg, ainsi que le secrétaire d'Etat Camille Gira se sont montrés toujours plus critiques vis-à-vis du diesel.

La prise de conscience semble être là puisque les ventes de véhicules hybrides ou de plug-in hybrides augmentent, rassure Alain Petry. Les ventes de ce type de véhicules ont mis du temps à décoller. En cause: un choix restreint de véhicules et des prix prohibitifs.

Le gouvernement octroie des avantages fiscaux pour l'achat d'un véhicule hybride ou électrique. Depuis le mois de janvier, il existe un abattement fiscal de 5.000 euros pour l'achat d'une voiture électrique. Pour 2018, le ministère du Développement durable a d'autres avantages en projet. Les infrastructures du Grand-Duché doivent encore être améliorées. Le ministre François Bausch prévoit un réseau de 800 station de recharge rapide d'ici à 2020 pour les véhicules électriques.

D'après le professeur Stefan Bratzel, interviewé par le Luxemburger Wort, le marché des véhicules va se développer ces prochaines années. Il s'attend à ce qu'un quart des voitures soient des modèles électriques en 2025. Une tendance qui devrait encore accélérer en 2030.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Autofestival 2018: Faut-il encore acheter des voitures diesel?
L'Autofestival démarre ce samedi 27 janvier au Luxembourg. Mais une question hante cette année les automobilistes: faut-il encore acheter des moteurs diesel? Nous avons posé la question au président de l'ADAL - l'Association des Distributeurs Automobiles Luxembourgeois -, Benji Kontz, et au ministre des Infrastructures, François Bausch. Et ils ne sont pas du même avis...
Nach dem Dieselskandal gibt es jetzt strengere Regeln und schärfere Kontrollen.
Mobilité: Trop de voitures: les 5 solutions de François Bausch
Bouchons, pollutions, accidents... La voiture, privilégiée par les Luxembourgeois mais aussi par les frontaliers, pose de nombreux problèmes. François Bausch, ministre des Infrastructures, a décidé d'agir face à ce fléau: application de covoiturage, car-sharing, panneaux signalétiques de déviations, abattement fiscal sur les véhicules non polluants... Il nous explique ce qui vous attend pour l'année 2017.
Leasing: La fiscalité pour pousser la voiture électrique
Avec à peine 400 voitures électriques, le gouvernement devait accélérer. La réforme de la fiscalité du leasing est le turbo de ce changement de mentalité. Dans le pays où le diesel est roi, il n'est pas sûr que cela suffise à atteindre 40.000 véhicules en 2020.