Changer d'édition

50 euros à gagner et à dépenser dans la capitale
Luxembourg 3 min. 16.06.2020

50 euros à gagner et à dépenser dans la capitale

La Ville de Luxembourg va apporter une aide directe de 1.000 euros à tous ses commerces.

50 euros à gagner et à dépenser dans la capitale

La Ville de Luxembourg va apporter une aide directe de 1.000 euros à tous ses commerces.
Photo: dpa
Luxembourg 3 min. 16.06.2020

50 euros à gagner et à dépenser dans la capitale

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Le conseil communal de la Ville de Luxembourg a décidé d'effacer certaines ardoises pour aider les commerçants à relever la tête après les lourdes pertes enregistrées suite à la crise sanitaire. D'autre part, le principe des bons d'achat est adopté.

(DH avec Jeff Wiltzius) - Deux points ont rythmé l'ordre du jour du conseil communal de la Ville de Luxembourg, ce lundi soir: l'organisation scolaire et les aides aux commerces. Sur ce deuxième point, les édiles ont validé trois propositions destinées à alléger les charges qui pèsent sur les commerçants alors que des bons d'achat d'une valeur de 50 euros seront distribués. A charge pour les bénéficiaires de les dépenser dans les commerces de la capitale.

Envisagé dès la réouverture des commerces, le principe des bons d'achat vient donc d'être entériné. Dans la pratique, les édiles ont décidé de mettre sur pied une campagne de relance à hauteur de 1,5 million d'euros. La Ville achètera ainsi 20 bons d'une valeur de 50 euros dans chaque commerce, soit une aide directe de 1.000 euros. Ces bons seront ensuite tirés au sort sur les réseaux sociaux ou gagnés via la radio.

Par ailleurs, la Ville de Luxembourg renonce à percevoir les loyers des locaux municipaux, ce qui, au bas mot, représente la somme de 225.000 euros, pour une quarantaine de surfaces commerciales. Et, toujours dans la même veine, pour soutenir des établissements qui n'ont repris leurs activités que depuis un mois, la Ville va effacer deux autres ardoises. Les taxes relatives aux terrasses pour les métiers de la restauration, ce qui représente environ 110.000 euros, ainsi que les frais relatifs à la collecte des ordures, pour un montant de 330.000 euros, ne seront pas perçus. 

Pour rappel, les recettes des parkings publics (2,5 millions) n'entreront pas non plus dans les caisses de la Ville qui a aussi dépensé près de 480.000 euros en savons, désinfectants ou masques et encore 85.000 euros en matériel informatique pour favoriser le télétravail. Le tout cumulé, la capitale s'attend à une perte de plus de 110 millions d'euros dans ses recettes de l'année, selon Laurent Mosar (CSV), l'échevin aux Finances.

Vendredi, lors du prochain conseil communal, et en complément des aides de l'Etat, de nouvelles mesures devraient être annoncées en faveur du commerce. Le domaine scolaire sera aussi à nouveau abordé. Et si Colette Mart (DP) a indiqué que la situation du personnel enseignant et des 5.963 enfants scolarisés s'est considérablement améliorée, elle apportera des réponses au sujet du manque de personnel enseignant dans certaines écoles, comme à Hollerich. La possibilité d'un soutien scolaire lors des vacances estivales sera aussi creusée.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Quelle seconde vie pour les pop-up stores?
Les deux magasins éphémères Botari et Bricks4Kidz dans la rue Philippe II achèveront leur bail fin juillet. L'administration communale de la capitale lance un nouvel appel à candidatures. La date limite pour l'introduction des dossiers est fixée au 21 juin.
Lokales,Pop-Up-Stores in der Hauptstadt -  Bricks4Kidz (38, rue Philippe II) . Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
La capitale met le paquet sur ses magasins
La politique de soutien aux commerces de la capitale se poursuit. Mercredi, la Ville de Luxembourg a annoncé apporter une aide «directe» aux quelque 1.500 boutiques sous la forme de chèques-cadeaux. Tout en leur offrant une plus grande visibilité en ligne.
Lokales, Corona: Geschäfte öffnen wieder - Massnahmen und Vorbereitungen in Luxemburg Stadt, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Une centaine d'entreprises obtiennent la garantie d'État
Seule une société demandeuse sur deux a bénéficié des prêts mis à disposition pour soutenir l'économie, indique lundi le ministre des Finances en précisant que les bénéficiaires étaient aidés en moyenne à hauteur de 250.000 euros. 17.000 demandes de moratoire ont été formulées par des entreprises.
Einkaufsstraße / CP Présentation du Pakt pro pour déveloper le commerce de detail luxembourgois / 16.04.2016 /  Luxembourg  / Foto: Julien Ramos
Les ventes dans le commerce s'effondrent
Conséquence directe du confinement mis en place un peu partout en Europe, l'activité enregistrée en avril au sein de l'UE recule fortement, indique jeudi Eurostat. Le Luxembourg n'échappe pas à ce marasme et affiche l'une des chutes les plus importantes, avec un recul près de 25%.
Reportage horaires d'ouverture des magasins, photo : Caroline Martin
Le covid-19 plombe les finances de la capitale
L'année 2020 s'annonce particulièrement délicate pour le portefeuille de Luxembourg. Entre taxes non perçues, aides directes et coûts supplémentaires liés à la crise sanitaire, les recettes de la capitale pourraient être amputées de plus de 110 millions d'euros.
Luxemburg-Stadt , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19 , verwaiste Stadt wegen etat de crise , Knuedler Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Une aide au redémarrage des commerces
Pour les trois mois à venir, le gouvernement s'engage à verser une enveloppe exceptionnelle pour aider les magasins à rouvrir. A condition que ceux-ci s'engagent à ne pas licencier plus qu'un quart de leur personnel.
Reportage horaires d'ouverture des magasins, photo : Caroline Martin
La capitale tente de sauver ses commerces
Huit semaines que le virus a forcé les commerçants et restaurateurs à l'arrêt. Face aux difficultés engendrées, la Ville de Luxembourg a annoncé prendre des mesures pour les aider à se relever.
Wirtschaft, Restaurants, Cafés: wie ist die Lage? Klage, warum sie erst am 1. Juni öffnen dürfen, a la soupe, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Lundi 11 mai, le jour d'après...
Le Luxembourg s'apprête à sortir du confinement. Un drôle de réveil après deux mois d'un quasi-sommeil agité par le cauchemar du covid-19 et sa centaine de morts dans le pays. Lundi, place à un saut dans l'inconnu, vers «une nouvelle normalité» où tout a été bousculé.
A hairdresser cuts the hair of a client at a hairdressing salon in Bratislava on May 6, 2020, amid the novel coronavirus COVID-19 pandemic. - The Slovakian government is easing restrictions because of the low number of new coronavirus infections. Slovakia reopens from May 6, 2020 shops and most service providers, restaurants -- for outdoor seating only -- as well as museums and galleries. (Photo by VLADIMIR SIMICEK / AFP)