Changer d'édition

5,8 millions d'aides pour les commerces de la capitale
Luxembourg 2 min. 15.10.2020

5,8 millions d'aides pour les commerces de la capitale

Cinq millions d'aides directes et plus de 800.000 euros d'aides indirectes ont été distribués aux commerces de la capitale

5,8 millions d'aides pour les commerces de la capitale

Cinq millions d'aides directes et plus de 800.000 euros d'aides indirectes ont été distribués aux commerces de la capitale
Photo: Caroline Martin
Luxembourg 2 min. 15.10.2020

5,8 millions d'aides pour les commerces de la capitale

Serge Wilmes, le premier échevin de Luxembourg-Ville a révélé mercredi le total des montants alloués dans le cadre de la crise du covid-19. Une enveloppe qui se divise en aides directes et indirectes.

(JFC) - Depuis l'apparition de l'épidémie de coronavirus en mars, la Ville de Luxembourg n'a pas hésité à mettre la main au portefeuille. Ainsi, pour relancer la consommation et permettre aux enseignes de la capitale de sortir la tête de l'eau, elle a déboursé à ce jour une enveloppe totale de 5,8 millions d'euros d'aides directes et indirectes, a révélé mercredi le premier échevin Serge Wilmes (CSV) dans le cadre du City Breakfast.

L'aide directe est ventilée en quatre millions de subventions et un million investi dans la campagne de bons d'achat. Pour rappel, ces bons peuvent être retirés à l'Info-Point dans le bâtiment du Cercle jusqu'à la fin du mois d'octobre. «Tout en sachant», précise Serge Wilmes, que «les commerces seront ouverts le dimanche 25 octobre à l'occasion du traditionnel Mantelsonndeg».


La Ville aussi généreuse que l'Etat envers les commerces
La capitale poursuit sa politique de soutien à la relance des activités commerciales. A la suite d'une aide directe de 1.000 euros en bons d'achat, le premier échevin Serge Wilmes (CSV) annonce ce vendredi un soutien supplémentaire de 4.000 euros.

A côté de cette enveloppe, l'aide indirecte s'élève à 872.000 euros. Un total subdivisé en 537.000 euros de services non facturés pour vider les poubelles, 120.000 euros de frais non perçus sur les terrasses et 215.000 euros pour des dispenses de loyers concernant 27 locaux commerciaux.

Serge Wilmes en a profité pour saluer les propos tenus mardi par Lex Delles (DP), le ministre des Classes moyennes, comme quoi «il ne ferme pas la porte à une extension des aides pour ceux qui n'en ont pas encore reçu afin d'atténuer les conséquences économiques de la crise sanitaire.»


Wort.fr Pop Up Store Rue Philippe II FOTO: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Un nouveau magasin éphémère éclot en centre-ville
La capitale a horreur des commerces vides. Suite à la faillite d'«A la Soupe», et en attendant de rafraîchir les locaux rue Chimay, les autorités communales indiquent que le local laissé vacant sera loué dès la fin août. Selon la recette à succès des pop-up stores.

Enfin, encouragées par le succès et la formule attractive des «pop-up stores» et l'ouverture d'un troisième magasin éphémère fin août, les autorités communales se disent «ouvertes à l'idée de louer des espaces commerciaux vacants supplémentaires». La Ville qui se réjouit de voir certaines initiatives privées reprendre l'idée à leur compte et ainsi occuper des cellules vides en centre-ville.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La capitale à portée de main
Lancée ce mardi, la nouvelle «cityapp – VDL» propose à ses utilisateurs toute une série de services utiles et renforce le lien entre la Ville de Luxembourg et sa population. L'outil est disponible en trois langues: français, allemand et anglais. Dont coût: 347.000 euros.
Illustration, neue App, Cityapp-VDL, Stadt Luxemburg hat eine neue App Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Les consommateurs reprennent (un peu) confiance
Les ménages ont une image plus positive de l'économie du Grand-Duché pour les mois à venir. Mais une enquête de la Banque centrale du Luxembourg met aussi en avant les doutes des familles sur leur propre situation financière
“Plastikstuuten“ (Wegwerftuuten) aus dem Supermarché, Foto Lex Kleren
30% des bons d'achat de 50 euros restent à gagner
Pour faire revenir les clients dans les magasins, la Ville de Luxembourg a misé sur des jeux-concours. Cinq semaines après son lancement, le premier échevin de la capitale dresse mercredi un premier bilan positif de l'opération.
Geschäftstrasse, Einkaufen, Corona, Shopping, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les terrasses perdureront sur les places de parking
Alors que la «Stater Braderie» doit redonner une bouffée d'oxygène aux commerces, le Premier échevin, Serge Wilmes, relève que les terrasses à même la rue créent un «tout nouveau sentiment de vivre-ensemble» en Ville.
Lokales, Vorläufige Terrassen Rue Notre-Dame & Rue du Fossé, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Une grande braderie en format covid et «réduit»
Après un week-end déjà animé, la «Stater Braderie» se déroulera ce lundi 31 août avec la seule présence des commerces de la Ville de Luxembourg. Respect des règles sanitaires oblige, il y aura moitié moins de stands et le port du masque sera obligatoire.
Lokales, Braderie 2019, Luxembourg Ville, Chris Karaba/Luxemburger Wort
Des bons d'achat distribués par milliers
Pour soutenir ses commerces, la Ville de Luxembourg a lancé une vaste opération de jeux-concours pour distribuer 21.700 bons d'achat avant fin octobre. Près d'un quart sont réservés aux ménages les moins bien lotis.
Angucken ist erlaubt, anprobieren nicht überall.
Plus de 21.700 bons d'achat pour soutenir les commerces
Pour relancer la consommation, la Ville de Luxembourg n'hésite pas à mettre la main au portefeuille. Au total, elle a déboursé 1,86 million d'euros en chèques-cadeaux et reversé près de 3,3 millions d'euros en subsides. Objectif: permettre aux enseignes de la capitale de sortir la tête de l'eau.
900 enseignes séduites par les bons d'achat de la Ville
Le soutien financier en faveur des commerces et de l'Horeca a connu un franc succès. Dans le but de toucher un maximum d'indépendants, les services de la capitale proposent un ultime rendez-vous le vendredi 3 juillet. Histoire de finaliser un maximum de dossiers.
Wirtschaft,  Illustartion, nach der Covid-Krise, lockdown, wie geht es dem Einzelhandel, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Des soldes voués à «booster la reprise»
Alors que la France et la Belgique ont opté pour un report des achats à prix réduit à la mi-juillet ou en août, le Grand-Duché entame son opération commerciale ce vendredi. Les clients sont attendus avec impatience jusqu'au 25 juillet.
Les commerces de la capitale sous perfusion
Déjà pris en tenaille par des chantiers qui n'en finissent plus, des loyers jugés prohibitifs et l'implantation de nouveaux centres commerciaux en périphérie, les commerces du quartier de la Gare et de la Ville-Haute apparaissent au bord de l'asphyxie suite à la crise sanitaire.
online.fr, Lokales, Geschäfte schaffen es nicht mehr nach der Krise Corona weiter bestehen zu bleiben, Bahnhofviertel, quartier de la gare, faillite, Geschäfte am Rande der Firmenpleite,  Gebäude durchgehend zur avenue de la gare avenue de la liberté  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
La Ville aussi généreuse que l'Etat envers les commerces
La capitale poursuit sa politique de soutien à la relance des activités commerciales. A la suite d'une aide directe de 1.000 euros en bons d'achat, le premier échevin Serge Wilmes (CSV) annonce ce vendredi un soutien supplémentaire de 4.000 euros.
Deux poids, deux mesures dans les galeries commerciales
Les uns ont réclamé le paiement des loyers, les autres ont préféré reporter quand certains ont définitivement renoncé à encaisser les factures d'avril et mai. Ainsi, chaque gestionnaire de centre commercial a géré à sa façon la relation avec ses enseignes locataires. Tour d'horizon.
Lokales, Corona: Geschäfte und Friseure öffnen wieder - Massnahmen und Vorbereitungen in der Belle Etoile, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
50 euros à gagner et à dépenser dans la capitale
Le conseil communal de la Ville de Luxembourg a décidé d'effacer certaines ardoises pour aider les commerçants à relever la tête après les lourdes pertes enregistrées suite à la crise sanitaire. D'autre part, le principe des bons d'achat est adopté.
Angucken ist erlaubt, anprobieren nicht überall.
Quelle seconde vie pour les pop-up stores?
Les deux magasins éphémères Botari et Bricks4Kidz dans la rue Philippe II achèveront leur bail fin juillet. L'administration communale de la capitale lance un nouvel appel à candidatures. La date limite pour l'introduction des dossiers est fixée au 21 juin.
Lokales,Pop-Up-Stores in der Hauptstadt -  Bricks4Kidz (38, rue Philippe II) . Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
La capitale met le paquet sur ses magasins
La politique de soutien aux commerces de la capitale se poursuit. Mercredi, la Ville de Luxembourg a annoncé apporter une aide «directe» aux quelque 1.500 boutiques sous la forme de chèques-cadeaux. Tout en leur offrant une plus grande visibilité en ligne.
Lokales, Corona: Geschäfte öffnen wieder - Massnahmen und Vorbereitungen in Luxemburg Stadt, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les ventes dans le commerce s'effondrent
Conséquence directe du confinement mis en place un peu partout en Europe, l'activité enregistrée en avril au sein de l'UE recule fortement, indique jeudi Eurostat. Le Luxembourg n'échappe pas à ce marasme et affiche l'une des chutes les plus importantes, avec un recul près de 25%.
Reportage horaires d'ouverture des magasins, photo : Caroline Martin