Changer d'édition

49 nouvelles infections au VIH en 2019
Luxembourg 2 min. 19.11.2020

49 nouvelles infections au VIH en 2019

La semaine européenne du dépistage se tiendra du 20 au 27 novembre.

49 nouvelles infections au VIH en 2019

La semaine européenne du dépistage se tiendra du 20 au 27 novembre.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 19.11.2020

49 nouvelles infections au VIH en 2019

Si le nombre de personnes séropositives semble se stabiliser par rapport à 2018, au Luxembourg, 15% des personnes contaminées ignoreraient qu’elles le sont, estime le Comité de surveillance du sida.

(ASdN) - Le plan d’action national VIH 2018-2022 porterait-il ses fruits ? Deux ans après son lancement, le nombre de nouvelles infections au virus d'immunodéficience humaine (VIH) stagne. Selon le rapport d'activité du Comité de surveillance du sida, des hépatites infectieuses et des maladies sexuellement transmissibles publié ce jeudi, 49 malades supplémentaires ont été recensés au Luxembourg en 2019. Soit presque autant qu'en 2018 (43), mais bien moins que les précédentes années. 

Parmi ces nouvelles infections, plus de la moitié seraient dues à des transmissions hétérosexuelles. Pour autant, aucune baisse significative des nouvelles infections par contamination homo ou bisexuelle ne peut être constatée, souligne le Comité de surveillance, et ce «malgré l’implémentation de la PrEp (Pre-exposure prophylaxis) depuis 2017». A savoir, un traitement médicamenteux qui empêche l'infection par le virus du sida chez des personnes séronégatives. 

En revanche, la flambée épidémique chez les usagers de drogue est bel et bien stoppée depuis 2018 : seuls trois cas d’infection VIH ont été recensés par usage de drogue dans les nouvelles inclusions au SNMI en 2019, affirme le Comité avant de préciser qu'il s’agissait d’infections antérieures à 2019. Une baisse qu'il attribue au «grand effort consenti sur les sites de traitement des drogues», que ce soit pour augmenter les couvertures de dépistage, les moyens de prévention ainsi que l’accès à des traitements antirétroviraux.  

15% de contaminations inconnues 

Reste que 96 personnes ont été incluses au Service national des maladies infectieuses pour suivre un traitement en 2019. Soit cinq de plus qu'en 2018. Les chiffres qui ressortent du rapport d’activité rappellent donc que «le sida est toujours là et qu’il n’autorise aucune baisse de vigilance», note le Comité. D'autant plus que le confinement dû à la pandémie a eu «un impact certain sur les stratégies de dépistage mises en place dans le pays», souligne le Dr Carole Devaux, présidente du Comité Sida.

Des dépistages d'autant plus importants que 15% des personnes contaminées au Luxembourg ignorent qu’elles sont séropositives, estime le Comité Sida. «Seule la connaissance de son statut sérologique permet à une personne ayant été infectée avec le VIH de protéger sa santé et celle des autres.», rappelle par ailleurs la ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP).


DIY Aids Test, HIV, VIH, Sida, Foto Lex Kleren
«Une belle opportunité de développer les autotests»
Alors que le Luxembourg enregistre chaque année une quarantaine de nouvelles infections, la Croix-Rouge met en place une campagne de dépistage HIV. L'objectif est de développer des produits qui ne sont pas encore familiers au grand public.

Du 20 au 27 novembre se tiendra ainsi la 8e édition de la semaine européenne du dépistage. Avec pour objectif de «promouvoir le dépistage spontané du VIH, de montrer les avantages d’un diagnostic rapide et de sensibiliser à l’efficacité du traitement en cas de séropositivité».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Une belle opportunité de développer les autotests»
Alors que le Luxembourg enregistre chaque année une quarantaine de nouvelles infections, la Croix-Rouge met en place une campagne de dépistage HIV. L'objectif est de développer des produits qui ne sont pas encore familiers au grand public.
DIY Aids Test, HIV, VIH, Sida, Foto Lex Kleren
Première baisse depuis 2015 des infections au VIH
Au Luxembourg, le nombre de personnes nouvellement infectées par le virus d'immunodéficience humaine (VIH) a baissé pour la première fois depuis 2015. 43 cas ont été recensés en 2018 contre 60 en 2017 et 68 en 2016.