Changer d'édition

44 demandes de congé collectif refusées
Luxembourg 2 min. 08.07.2020

44 demandes de congé collectif refusées

Près d'un tiers des chantiers exemptés concernent des travaux dans les écoles et lycées du pays.

44 demandes de congé collectif refusées

Près d'un tiers des chantiers exemptés concernent des travaux dans les écoles et lycées du pays.
Photo : Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 08.07.2020

44 demandes de congé collectif refusées

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Au total, 119 dossiers d'entreprises de la construction souhaitant poursuivre des chantiers entre le 31 juillet et le 23 août, ont été validés. Et gare à ceux qui ne respecteraient pas le repos sectoriel, l'Inspection du travail veille.

Confinement oblige, de nombreux chantiers ont pris du retard. Mais faute d'avoir pu s'entendre, syndicats et patronat, avaient vite fait savoir à la profession que, cette fois encore, les 15 jours ouvrables de repos accordés à l'ensemble du secteur BTP seraient respectés. Mais, chaque règle souffrant d'exceptions, il est toléré que certains sites puissent encore voir des ouvriers s'activer. Pour cet été, 103 entreprises avaient donc fait savoir qu'elles seraient intéressées à bénéficier d'une dérogation. 

Au final, sur les 195 demandes reçues, 32 n'entraient pas dans le cadre défini par la convention collective du secteur pour ce dispositif et 44 ont été rejetées. Il n'y a donc pas eu d'inflation des autorisations accordées, comme craint par certains. Et cela alors que depuis des mois, le refrain du "le congé 2020 doit être reporté" se fait entendre. Actuellement, il est d'ailleurs une pétition publique ouverte à signature allant dans ce sens. Le texte a déjà reçu plus de 500 soutiens.

Toujours est-il qu'en dehors de la centaine de chantiers dûment validés par la commission ad hoc du bâtiment et génie civil, point d'autres missions estivales acceptées. A charge d'ailleurs pour l'Inspection du travail de veiller au bon respect du congé collectif. L'ITM pouvant être, selon les cas, des représentants des Douanes et Accises ou de la police. «Ces autorités de contrôle peuvent à tout moment arrêter les travaux des entreprises ne disposant pas d’une autorisation délivrée par la commission», pourrait rappeler Marco Boly, directeur d'une Inspection de mieux en mieux dotée en personnels et de plus en plus sévère.

A qui en douterait, l'ITM rappelle d'ailleurs qu'à l'été 2019, ses contrôles avaient notamment entraîné cinq arrêts de travail à l’encontre d’entreprises qui ne disposaient pas de dérogation. Par ailleurs, durant ces mêmes vacances, le service avait ordonné 14 fermetures de chantier suite aux constats de différentes infractions en matière de sécurité et santé au travail. Trois autres arrêts de travail sont venus stopper des opérations en raison du danger imminent et grave pour la sécurité et la santé des salariés présents sur les lieux de travail.


L'Inspection du Travail toujours plus sévère
L'ITM aura réalisé 5.682 contrôles sur le terrain en 2019. Un record qui se traduit aussi par le nombre exceptionnel d'amendes dressées (1.274) et donc du montant des pénalités ordonnées aux entreprises (de l'ordre de 5,3 millions d'euros.

Pour mémoire, ce même été dernier, le congé collectif avait été exceptionnellement raccourci. En effet, après le passage de la tornade sur Pétange et Bascharage, il avait fallu réquisitionner des bras et des compétences pour venir en aide aux sinistrés et aux biens endommagés par la violente bourrasque. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La sécurité devra se payer dans la construction
Les nouvelles mesures imposées aux personnels sur les chantiers se payent cash par les entrepreneurs qui n'avaient pas prévu ces frais dans leur devis. Mais au-delà de cette difficulté, le secteur craint pour les délais à tenir et la chute des commandes.
Wirtschaft, Baustellen offen nach Krise, Corona, Covis-19, Stadium, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le chantier du tram court après le temps perdu
Si l'activité de la construction a repris depuis deux semaines, la question de retards dans la mise en circulation de la future épine dorsale des transports en commun de la capitale se pose. André von der Marck, le directeur de Luxtram, se dit sceptique quant à la date réelle de mise en service.
Lokales, Tram-Baustelle im Bahnhofsviertel, Chris Karaba/Luxemburger WortLUX
Les Ponts et Chaussées révisent plans et plannings
Routes, ponts, barrages, voie de tramway et même quai au bord de la Moselle: les grands travaux lancés par l'Etat doivent être réorganisés. Soit pour rattraper les cinq semaines d'arrêt des chantiers, soit pour profiter du calme relatif du pays.
Lok , Coronavirus , Baustellene wieder offen , Post Gare Jallay/Luxemburger Wort
«Un congé collectif difficile à imaginer»
L’annonce par le gouvernement de la réouverture des chantiers dès lundi a sonné le réveil d’un secteur en sommeil depuis près d’un mois. Dans ce contexte, Romain Schmit, le secrétaire général de la Fédération des Artisans, n’envisage pas de ralentir à nouveau l’activité cet été.
Arbeiter beim arbeiten, congé collectif, Foto Noëllia Alvarez