Changer d'édition

-44% de nouvelles infections au covid-19 mais cinq décès
Luxembourg 4 min. 04.08.2022
Pandémie au Luxembourg

-44% de nouvelles infections au covid-19 mais cinq décès

De moins en moins de tests PCR sont effectués chaque semaine.
Pandémie au Luxembourg

-44% de nouvelles infections au covid-19 mais cinq décès

De moins en moins de tests PCR sont effectués chaque semaine.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 4 min. 04.08.2022
Pandémie au Luxembourg

-44% de nouvelles infections au covid-19 mais cinq décès

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
L'épidémie de coronavirus continue de régresser au Luxembourg. Cinq décès ont cependant été enregistrés la dernière semaine de juillet.

La courbe des nouvelles contaminations au covid-19 continue sur sa pente descendante. Depuis début juillet, l'épidémie s'essouffle au Luxembourg. Pour la dernière semaine de ce premier mois de vacances, les nouvelles infections ont diminué de 44%, passant de 3.577 nouveaux cas diagnostiqués à 2.000. Le nombre de tests PCR chute également, de 10.581 à 7.787.


Les infections au covid-19 diminuent de 26% en une semaine
Le pic des contaminations semble bel et bien derrière nous. Aucun nouveau décès n'est par ailleurs survenu durant la semaine du 18 au 24 juillet.

5.966 personnes avaient une infection active au coronavirus en date du 31 juillet, contre 8.904 une semaine plus tôt. La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées positives au covid-19 est de 44,8 ans.

Si les nouvelles contaminations faiblissent, le covid-19 continue de faire des victimes. Ainsi, pour la semaine du 25 au 31 juillet, on déplore cinq décès en lien avec le covid-19. L'âge moyen des personnes décédées reste élevé et atteint 81 ans.

Trois patients aux soins intensifs

Si les hôpitaux s'étaient vidés juste avant l'été, ils vont vu le retour d'un certain nombre de patients covid-19 positif confirmés, suite au pic de contaminations enregistré fin juin, début juillet. Mais ce nombre tend à diminuer. 

17 nouvelles admissions dans l'unité des soins normaux ont été enregistrées fin juillet, contre 21 la semaine précédente. Aux soins intensifs, trois lits sont actuellement occupés. La moyenne d’âge des patients hospitalisés est de 64 ans.  

Signe que la pandémie ralentit, le taux de reproduction effectif du virus diminue de semaine en semaine. Il s'établissait à 0,62 la dernière semaine de juillet, contre 0,89 la semaine précédente. Rappelons qu'un taux supérieur à 1 signifie que le virus circule plus vite au sein de la population.

Le taux de positivité poursuit également sa baisse. Un quart des tests (25,68%) étaient positifs la semaine du 25 au 31 juillet, contre 33,81% des tests la semaine précédente.

Le taux d'incidence suit les mêmes tendances et continue de baisser. Il atteint 310 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, contre 554 cas pour 100.000 habitants pour la période précédente. Ce taux diminue dans tous les groupes d'âge, et particulièrement chez les moins de 45 ans (-47%). Le taux d’incidence le plus élevé est enregistré chez les 30-44 ans (546 cas pour 100.000 habitants).

8.386 doses sur la semaine

Qu'en est-il de la campagne de vaccination? La dernière semaine de juillet, 8.386 doses ont été administrées. Le nombre de premières doses est désormais minime (45 pour la semaine étudiée). Entre le 25 et le 31 juillet, la majorité des vaccins injectés étaient des quatrièmes doses. 7.803 personnes ont reçu cette semaine-là une deuxième dose complémentaire par rapport à un schéma vaccinal complet.

Pour autant, le deuxième rappel du vaccin anti-covid n'attire pas les foules, comme l'a confirmé la Santé à nos confrères de RTL la semaine dernière. En date du 30 juillet, 23.303 personnes âgées de plus de 60 ans avaient effectivement reçu leur deuxième rappel. Soit quatre fois moins de personnes que pour la troisième dose. 

La levée des restrictions sanitaires, comme l'obligation du port du masque, pourrait jouer un rôle dans ce faible succès, en laissant croire aux citoyens que la pandémie est terminée, expliquait Luc Feller, le responsable de la campagne de vaccination, sur les ondes de 100,7 la semaine dernière.

Un taux de vaccination de 78,9%

En date du 1er août, le nombre total de vaccins administrés au Luxembourg était de 1.288.934. 474.360 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui correspond à un taux de vaccination de 78,9% par rapport à la population vaccinable (donc la population 5+).


Covid patient being treated in a Luxembourg hospital ward in 2020
9% des décès de 2021 sont dus au covid-19
Après une surmortalité constatée en 2020 en raison du virus, la situation s'est globalement apaisée en 2021, comme l'indique le Statec dans une étude publiée ce jeudi.

La Santé rappelle que les personnes âgées de 60 ans et plus ainsi que les personnes vulnérables et présentant un facteur de risque de forme grave de covid peuvent se faire administrer une 4e dose de vaccin au centre de vaccination Victor Hugo. Celui-ci sera ouvert exceptionnellement jusqu'au 13 août. 

«Les personnes désireuses de se faire vacciner sont en outre invitées à profiter des facultés de vaccination offertes par les cabinets de ville, les officines de pharmacies et le bus de vaccination», indique la Santé. L'Impfbus circule toujours et est également une autre possibilité pour se faire vacciner (sans rendez-vous).

La liste de toutes les possibilités de vaccination peut être consultée sur le site web: www.impfen.lu

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les chiffres hebdomadaires publiés par la Santé ce mercredi 20 juillet confirment la tendance déjà constatée la semaine dernière. Le nombre de cas positifs au covid-19 est en baisse de 14%.
Les personnes non vaccinées devront toujours présenter un test négatif pour pouvoir entrer en Suisse.
Les chiffres hebdomadaires publiés par la Santé ce jeudi 14 juillet révèlent une légère baisse des contaminations au covid-19 d'une semaine à l'autre, pour un nombre de tests pratiqués quasi identique.
Selon le comité d'experts, la vaccination joue un rôle préventif dans l'hypothèse d'une nouvelle vague virulente à l'automne.
Les hôpitaux luxembourgeois doivent également faire face à une recrudescence de nouveaux patients. Pas de doute, la reprise épidémique est bien réelle au Grand-Duché.
Am 3. Juli waren im Großherzogtum 10.488 aktive Infektionen gemeldet.