Changer d'édition

42 réfugiés syriens sont arrivés
Luxembourg 2 min. 08.09.2015 Cet article est archivé

42 réfugiés syriens sont arrivés

Les réfugiés syriens sont arrivés

42 réfugiés syriens sont arrivés

Les réfugiés syriens sont arrivés
Foto: SIP / Charles Caratini
Luxembourg 2 min. 08.09.2015 Cet article est archivé

42 réfugiés syriens sont arrivés

Mardi soir, une quarantaine de réfugiés syriens sont arrivés au Luxembourg. Les Syriens sont arrivés au Luxembourg en bus en début de soirée, accompagnés de personnel encadrant de l’Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration (OLAI).

Mardi soir, une cinquantaine de demandeurs de protection internationale (DPI) syriens venant d’Allemagne, plus précisément du land de Bade-Wurtemberg, sont arrivés au Luxembourg.

La plupart de ces personnes, 21 adultes et 21 enfants, sont entrées dans l’Union européenne après avoir été bloquées à la frontière hongroise.

Le Luxembourg a répondu positivement à un appel des autorités allemandes et a entrepris les démarches nécessaires pour accueillir des DPI qui ont récemment pu rejoindre l’Allemagne via l’Autriche.

Les Syriens sont arrivés au Luxembourg en bus en début de soirée mardi, accompagnés de personnel encadrant de l’Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration (OLAI), dont plusieurs assistants sociaux, de même qu’un médecin urgentiste bénévole parlant l'arabe. 

Un bébé est soigné par un médecin luxembourgeois parlant l'arabe.
Un bébé est soigné par un médecin luxembourgeois parlant l'arabe.
SIP/Charles Caratini

Ils ont été accueillis par le ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen, par le bourgmestre de Berdorf, Ern Walerius, et par le directeur de l’OLAI, Yves Piron.

Dans un premier temps, les personnes seront logées au foyer Héliar à Weilerbach, où 50 lits ont pu être mis à disposition suite au départ des familles syriennes arrivées en mai 2015.

En effet, ces dernières ont toutes pu être relogées à travers le pays, dans le but de faciliter leur intégration et de permettre aux enfants d’intégrer les écoles communales dès la rentrée scolaire de septembre. 

SIP/Charles Caratini

L’OLAI s’occupe de l’accueil, de l’hébergement, de l’aide administrative, du suivi social et du relogement des nouvelles familles, de même que de l’encadrement socio-pédagogique des enfants.

En collaboration avec le ministère de l'Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, l’OLAI organise en outre la scolarisation des enfants et des jeunes. Les enfants âgés de moins de 13 ans seront dans un premier temps intégrés dans des classes d’accueil spécialisées au foyer Héliar. Les jeunes seront intégrés dans des classes d’accueil de l’enseignement secondaire. Des cours de langue seront proposés aux adultes. Environ 2.000 personnes sont actuellement prises en charge par l’OLAI.

  • Tous nos articles sur la crise des migrants en Europe et l'arrivée de réfugiés au Luxembourg sont regroupés dans notre dossier spécial.



Sur le même sujet

#WithSyria, place de la Constitution
Des Luxembourgeois ont témoigné, mardi après-midi, leur solidarité avec le peuple syrien, en proie à la guerre depuis 5 ans.
Ils ont fui un pays ravagé par une guerre sans merci. Piégés entre la dictature du président Bachar el Assad et l'épouvantable barbarie répandue par Daech, ces familles syriennes ont dû fuir, tout laisser derrière eux, laisser leur vie en suspens. Survivre et protéger leurs enfants.
Logement des réfugiés au Luxembourg
Le foyer Héliar de Weilerbach est géré par l'OLAI (Office luxembourgeois de l'accueil et de l'intégration) depuis 1999. C'est un ancien sanatorium fondé en 1910 par Nicolas Neuens (1845-1925). Nicolas Neuens était un abbé luxembourgeois, fondateur du <<naturisme intégral>>.
10.6. Osten / Weilerbach / Institut Heliar / Fluechtlingsheim Foto:Guy Jallay