Changer d'édition

415.000 doses AstraZeneca espérées au Grand-Duché
Luxembourg 3 min. 29.01.2021

415.000 doses AstraZeneca espérées au Grand-Duché

A ce jour, 10.449 doses anti-covid ont déjà été distribuées à des soignants ou des seniors au Luxembourg.

415.000 doses AstraZeneca espérées au Grand-Duché

A ce jour, 10.449 doses anti-covid ont déjà été distribuées à des soignants ou des seniors au Luxembourg.
Photo : AFP
Luxembourg 3 min. 29.01.2021

415.000 doses AstraZeneca espérées au Grand-Duché

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Alors que l'Agence européenne des médicaments vient d'autoriser, ce vendredi, la formule développée par le laboratoire suédo-britannique avec l'Université d'Oxford, se posent toujours des interrogations sur les dates et quantités livrées aux Etats.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé l'utilisation dans l'Union européenne du vaccin AstraZeneca/Oxford contre le covid-19. Et cela pour toutes les personnes âgées de 18 ans et plus, a-t-il été assuré par l'instance qui a confirmé que, selon ses experts ce sérum serait bien adapté aux personnes âgées. La formule est ainsi la troisième, après Pfizer/BioNTech et Moderna a recevoir la possibilité d'être diffusée parmi les Etats membres.


Pharmacist Gurjit Dhadday (R) administers a Oxford/AstraZeneca Covid-19 vaccine  injection to pharmacist Josh Athwal at the Black Country Living Museum in Dudley, central England, on January 25, 2021. - Over 30 new coronavirus vaccination centres were set to open around England this week, including at the Black Country Living Museum, used as the backdrop to the award-winning period crime drama Peaky Blinders, as Britain's largest ever innoculation programme continues to gain pace. (Photo by Oli SCARFF / AFP)
Vaccination ne rimera pas avec profession
Pour l'heure, le comité d'éthique n'est pas favorable à donner la priorité à l'accès aux vaccins anti-covid à tel ou tel métier. Mais si tel devait être le cas, dans les mois à venir, il faudrait alors une égalité de traitement entre salariés résidents et frontaliers.

Si un temps, le Premier ministre Xavier Bettel avait laissé entendre que le Luxembourg aurait pu recevoir avant cet accord des doses, on sait qu'il n'en a rien été. Mais cela ne change en rien la stratégie vaccinale du gouvernement qui «conservera là aussi la moitié des doses AstraZeneca pour assurer la seconde injection anti-covid aux volontaires». Pas plus de changements dans les quantités attendues : il est toujours question de la livraison de 415.000 doses.

La crainte est que ces flacons ne peinent à arriver, comme pour les vaccins «concurrents». L'annonce d'un retard de production a déjà déclenché la colère de la Commission européenne en début de semaine. Mais ce vendredi a été marqué par un nouvel épisode, l'UE publiant vendredi le contrat signé avec AstraZeneca dans le but affiché de renforcer la pression sur le laboratoire, appelé à respecter ses engagements

Bruxelles réclamait au groupe suédo-britannique la publication du contrat signé en août sur la précommande de 400 millions de doses, après l'annonce d'une réduction de trois quarts au premier trimestre 2021 des livraisons promises à l'UE. Le contrat d'une quarantaine de pages est toutefois amputé de nombreux passages jugés «confidentiels» ou relevant du «secret des affaires» (qui incluent le prix, les modalités de paiement et le calendrier exact de livraisons).


17.12.2020, Belgien, Mechelen: Das Etikett des Pharmaherstellers Pfizer klebt auf einer Box während eines Testlaufs des Corona-Impfstofftransports vom Pharmaunternehmen zur Impfstelle. Foto: Luc Claessen/BELGA/dpa - ACHTUNG: Teile der Etiketten wurden aus rechtlichen Gründen von BELGA gepixelt +++ dpa-Bildfunk +++
Le vaccin arrivera directement de Belgique
Les premières doses vaccinales livrées au Grand-Duché n'auront probablement que 260 km de route à faire. C'est en effet l'usine Pfizer de Puurs, en région flamande, qui devrait produire les doses validées par l'Agence du médicament.

L'accord assure qu'AstraZeneca fera «de son mieux» pour augmenter ses capacités de production, tout en rappelant que le respect du contrat constitue pour lui «une obligation légale, valide et contraignante». L'entreprise «s'est engagée à faire tous les efforts raisonnables en vue de mettre sur pied des capacités pour produire 300 millions de doses du vaccin, sans en tirer de bénéfices ni essuyer de pertes». 

Une seule usine sur quatre

Selon l'exécutif européen, le contrat prévoit que la production aurait lieu dans quatre usines, deux dans l'UE et deux au Royaume-Uni et des baisses de rendement en Belgique devraient donc être compensées ailleurs. Dans un entretien à certains médias, le PDG d'AstraZeneca, le Français Pascal Soriot, avait cependant assuré devoir réserver aux Britanniques la production des usines au Royaume-Uni. 

Un argument fermement contesté par Bruxelles: le recours aux usines britanniques pour approvisionner l'UE «n'est pas une option, c'est une obligation contractuelle», a insisté le responsable européen. «On est quelque peu embarrassé par le fait que plusieurs usines sont manifestement censées nous fournir les vaccins commandés, et pourtant nous ne recevons des doses que d'une seule d'entre elles», a-t-il critiqué.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'UE hausse le ton face à AstraZeneca
L'Union européenne, confrontée à des problèmes de livraisons de vaccins au coeur d'un vif différend entre Bruxelles et Londres, s'est dite prête jeudi à bloquer les exportations d'AstraZeneca.
A medical worker holds a vial of the AstraZeneca vaccine against Covid-19 on March 24, 2021 at a vaccination hub outside Rome's Termini railway station, as the vaccination campaing continues despite delays across the country . (Photo by ANDREAS SOLARO / AFP)
AstraZeneca reconnaît de nouveaux soucis
Le géant pharmaceutique a reconnu de nouvelles difficultés de production en Europe pour les doses promises à l'Union européenne. Le Luxembourg avait déjà été informé de certains creux d'approvisionnement.
Syringes are loaded with the AstraZeneca Covid-19 Vaccine at the Skane University Hospital vaccination centre in Malmo, Sweden, on February 17, 2021. (Photo by Johan NILSSON / TT NEWS AGENCY / AFP) / Sweden OUT
Rallier un centre de vaccination en taxi
L'hypothèse est loin d'être rejetée par le ministère de la Santé qui cherche à faciliter l'accès aux 5 sites d'injections anti-covid qui ouvriront bientôt dans le pays. Tout comme le service Adapto pourrait être sollicité.
A person waits at the vaccination centre Hall Victor Hugo in Luxembourg, on January 21, 2021, during a vaccination campaign aimed at curbing the spread of the Covid-19 pandemic. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
«A quand la mobilisation générale face au covid?»
Le Pr Paul Wilmes, porte-parole adjoint de la Task Force covid luxembourgeoise, estime que les Etats devraient se mobiliser pour assurer eux-mêmes les doses nécessaires de sérum anti-covid. Si le vaccin est une arme d'utilité publique, alors il faut en accélérer la fabrication.
ARCHIV - 27.12.2020, Sachsen, Lichtentanne: Spritzen von B. Braun, gefüllt mit dem Covid-19-Impfstoff von Pfizer/Biontech, liegen in einem Pflegeheim bereit. Firmen wie der hessische Medizintechnik-Zulieferer B. Braun haben auch durch die Impfungen volle Auftragsbücher. (zu dpa «Fläschchen, Logistik, Kühlschränke: Zulieferer der Corona-Impfungen») Foto: Hendrik Schmidt/dpa-Zentralbild/Pool/dpa +++ dpa-Bildfunk +++