Changer d'édition

35 millions d'euros pour l'électrification des bus RGTR
Luxembourg 3 min. 22.07.2022
Subvention européenne

35 millions d'euros pour l'électrification des bus RGTR

La flotte de bus électriques du réseau RGTR devrait se composer de 500 bus d'ici fin 2023.
Subvention européenne

35 millions d'euros pour l'électrification des bus RGTR

La flotte de bus électriques du réseau RGTR devrait se composer de 500 bus d'ici fin 2023.
Photo: Ministère de la Mobilité et des Travaux publics
Luxembourg 3 min. 22.07.2022
Subvention européenne

35 millions d'euros pour l'électrification des bus RGTR

Le projet «E-BUS RGTR» du Régime général des transports routiers (RGTR) a été sélectionné pour bénéficier d'un cofinancement européen afin de réparer les dommages de la crise sanitaire.

L'Union européenne le savait, la pandémie de covid-19 allait fortement l'impacter, tout comme le reste du monde. C'est pourquoi elle avait déjà prévu la mise en place fin 2020 d'un plan de relance de près de 50 milliards d'euros «Next Generation EU», faisant partie du projet FEDER (Fonds européen de développement regional) et REACT-EU (Recovery Assistance for Cohesion and the Territories of Europe).


Les numéros des lignes de bus RGTR changent ce dimanche
La transformation du réseau avait commencé en 2016 afin d’améliorer la mobilité des usagers. Ainsi, la numérotation de l'intégralité des lignes change à partir du dimanche 17 juillet.

L'objectif principal: réparer les dommages causés par la crise et soutenir la relance dans les États membres. C'est dans ce cadre que le Grand-Duché de Luxembourg bénéficie d'une contribution financière du FEDER, laquelle s'inscrit dans le programme communautaire «Investissement pour la croissance et l'emploi» 2014-2020 destiné à «favoriser la réparation des dommages à la suite de la crise engendrée par la pandémie de covid-19 et préparer une reprise écologique, numérique et résiliente de l'économie».

En bref, cela se traduit donc par une aide non remboursable à hauteur de 35 millions d'euros destinée à subventionner l'électrification du réseau de bus RGTR. Une convention formalisant le tout a d'ailleurs été signée entre François Bausch, vice-Premier ministre, ministre de la Mobilité et des Travaux publics, et le ministre de l'Économie Franz Fayot.

158 bus électriques dans la flotte RGTR actuelle

Pour cette année 2022, le nombre de passagers empruntant les lignes du réseau a augmenté de 26% par rapport à 2021. Un nombre en constante augmentation depuis la gratuité effective des transports en commun en mars 2020. La flotte se compose d'ailleurs de 1.396 bus au total réserve comprise, dont 158 bus électriques. Un nombre représentant pour le moment 11% de la flotte RGTR.

Jusqu'à la fin de l'année 2023, le nombre de bus électriques devrait augmenter jusqu'à 500 bus, avec 23.800.000 kilomètres planifiés. Quant au réseau électrifié, il se répartira en 2024 sur 77 lignes publiques d'autobus. Une évolution étroitement liée à la subvention obtenue via le programme FEDER/REACT-EU.

Une priorité pour le gouvernement

La lutte contre le dérèglement climatique en réduisant les émissions de CO2 qui proviennent des véhicules à moteur à combustion était déjà une priorité du gouvernement; bien avant les problématiques liées aux prix de l'énergie depuis le début de la guerre en Ukraine.


Question véhicules non thermiques, c'est le ministère de la Mobilité et des Travaux publics qui est le mieux doté. Avec 73 véhicules de son parc (sur 483) fonctionnant au courant électrique
L'Etat pousse un peu plus les sociétés vers l'électromobilité
À travers un nouveau régime d'aides adopté par la Chambre ce mardi 5 juillet, l'État espère pousser les entreprises luxembourgeoises à investir dans l'installation d'infrastructures de charge pour les véhicules électriques.

Un engagement qui a d'ailleurs été formellement pris à l'échelle internationale puisque le Grand-Duché a ratifié l'accord de Paris sur le climat, lequel impose des conditions d'exploitation strictes. Une logique que l'on retrouve dans le programme gouvernemental datant du 3 décembre 2018, comme il prévoyait déjà l'électrification complète du réseau RGTR d'ici 2030: «Les projets pilotes de lignes de bus électriques seront poursuivis avec objectif d'aboutir à zéro émission sur le réseau des autobus régionaux du Régime général des transports routiers en 2030».

Les autobus mis en service et éligibles pour le cofinancement du FEDER sont de 3 types, à savoir des «midibus» (longueur 11 m), des autobus «standard» à plancher bas (14 m), et des autobus «articulés» à plancher bas (19 m). La participation financière au projet «E-BUS RGTR» a d'ailleurs déjà commencé ce 17 juillet, avec l'entrée en vigueur des nouveaux contrats de service public pour l'exploitation du réseau RGTR.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La fiscalité luxembourgeoise s'appliquant au tarif du kiloWatt/heure ne grimpera pas de sitôt. Les ministres Claude Turmes et François Bausch viennent de l'assurer, chacun avec ses (bonnes) raisons.
Workers repair electricity pylons and wires damaged during an earthquake in February, in a rural area near Santiago May 26, 2010. The 8.8-magnitude earthquake on February 27 was one of the world's most powerful in a century and killed more than 700 people. REUTERS/Ivan Alvarado (CHILE - Tags: DISASTER SOCIETY EMPLOYMENT BUSINESS IMAGES OF THE DAY)