Changer d'édition

33 clusters identifiés au Luxembourg
Luxembourg 4 min. 22.07.2020

33 clusters identifiés au Luxembourg

«On peut endiguer cette vague«, annonce Paulette Lenert. La ministre de la Santé reconnaissant avoir été surprise par cette reprise de l'infection.

33 clusters identifiés au Luxembourg

«On peut endiguer cette vague«, annonce Paulette Lenert. La ministre de la Santé reconnaissant avoir été surprise par cette reprise de l'infection.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 4 min. 22.07.2020

33 clusters identifiés au Luxembourg

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Un tiers des foyers d'infection au covid-19 ont été repérés dans des écoles et lycées du pays, la semaine passée. «Pour l'instant, il est encore possible de gérer la situation», estime la ministre de la Santé alors que 684 nouveaux cas positifs ont été détectés en sept jours.

Les mesures de tracing portent leurs fruits. Et pour en persuader, mercredi, la ministre de la Santé a avancé un chiffre en conférence de presse: «44% des nouveaux cas positifs au covid-19 détectés la semaine dernière étaient déjà placés en quarantaine». Autrement dit, ayant approché une personne infectée, les autorités avaient déjà demandé à ces victimes possibles du virus de se retirer à leur domicile. Ainsi, estime Paulette Lenert (LSAP), «On a donc cassé la chaîne de transmission du virus». En tout cas autour de ces hommes et femmes repérés.

Parce que dans le restant de la société, le virus circule bien plus. D'une semaine à l'autre, certes bien plus de tests ont eu lieu, mais le nombre d'infections enregistré a augmenté sensiblement. Passant de 402 sur sept jours, à 684. Avec ce phénomène récent : la moyenne d'âge des contaminés de fraîche date est bien plus basse que lors du premier épisode de dispersion du coronavirus au printemps dernier. Aujourd'hui, cet âge moyen est de 35 ans


A taxi driver (R) gets tested by health workers (L) for coronavirus COVID-19 at a makeshift testing station in a carpark in Hong Kong on July 19, 2020. - The deadly coronavirus is spreading out of control in Hong Kong with a record 100 new cases confirmed, the finance hub's leader said as she tightened social distancing measures to tackle the sudden surge in infections. (Photo by ISAAC LAWRENCE / AFP)
2.000 infectés potentiels «tracés» chaque semaine
La cellule de traçage de l'Inspection sanitaire luxembourgeoise tente d'identifier et mettre en retrait toute personne ayant eu un contact avec des personnes positives au covid-19. Une mission dont l'importance s'est emballée avec la reprise des infections.

Six mois après l'apparition du virus au Grand-Duché, le traitement des données devient plus performant, et les recoupements entre cas ont ainsi permis de localiser 33 clusters la semaine passée. Les clusters en question se définissant ainsi :«foyers d'infection où plus de trois personnes ont pu attraper le virus en un même site, sur une période de sept jours». 

Selon la ministre de la Santé, ces points de contagion ont pu être déterminants pour des groupes allant de 3 à 16 personnes. Mais au total, ils ont été à l'origine de la contamination de 139 hommes, femmes et enfants.

En tête des foyers d'infection, le milieu scolaire (avec 12 clusters) . Les vacances ont donc sans doute été les bienvenues pour éviter une épidémie parmi les plus jeunes. En tout cas, la théorie (longtemps mise en avant par le ministre de l'Education) que le virus n'avait guère de prise chez les enfants se trouve sérieusement mise à mal par ces statistiques.

Le secteur de la construction est lui aussi dans l’œil du cyclone viral. Pas moins de six clusters ont été localisés autour de chantiers. Cette fois, c'est le congé collectif qui pourrait permettre de stopper la propagation dans ce secteur professionnel. D'autant que chaque infection entraîne inévitablement son lot d'isolement, de quarantaine et pour les cas les plus sérieux d'hospitalisations. Difficile d'imaginer qu'un pan entier de l'économie comme le domaine du bâtiment et des travaux publics puisse se retrouver confiné, comme il l'a été cinq semaines durant. D'où la vigilance accrue auprès des entrepreneurs.


Trois joueurs du Fola infectés par le covid-19
Plusieurs sportifs du club luxembourgeois ont été testés positifs au covid-19. L'équipe et le personnel technique ont été placés en quarantaine.

Au-delà, c'est même vers toutes les entreprises que le ministère entend retravailler les opérations de sensibilisation. «Trop souvent, les gestes respectent les gestes barrières durant leur temps de travail, mais pas à la pause, au déjeuner ou lors de leurs déplacements.» Aussi, ministère et patronat doivent-ils se retrouver pour voir comment faire à nouveau passer les messages de prudence et veiller à leur bonne application.

Sachant qu'un effort a également été demandé à l'Inspection du Travail pour que ses inspecteurs veillent, eux aussi, à la bonne application des règles sanitaires lors de leurs contrôles. Et pas seulement auprès des cafetiers ou restaurateurs, déjà observés par la police...


TOPSHOT - A health worker is seen at the COVID-19 area of the 32nd Zone General Hospital of the Mexican Social Security Institute (IMSS) in Mexico City, on July 20, 2020, amid the new coronavirus pandemic. (Photo by PEDRO PARDO / AFP)
Dans la crainte des 8.000 cas positifs
Selon le Research Luxembourg, la deuxième vague pourrait surcharger les unités de soins intensifs du Grand-Duché pour fin août. En l'état actuel, les scientifiques partent sur un scénario noir avec un nombre de dépistés ayant quasi doublé d'ici une semaine...

Si, dernièrement, les chercheurs de la task force ont mis en garde le gouvernement sur un possible engorgement des hôpitaux dès la fin août, Paulette Lenert ne panique pas. Les hospitalisations progressent certes, mais pas encore de façon trop préoccupante, à ses yeux. «Tout est fait pour que les activités médicales se poursuivent avec un traitement en parallèle des malades covi», assure la ministre. Sachant qu'au besoin, les centres de soins avancés pourraient «être vite remis en place». 

Un plan B pas encore d'actualité, mais déjà envisagé. Tout comme la mise en service possible d'une application téléphonique pour le traçage des cas positifs. Xavier Bettel en avait glissé un mot, dimanche. La ministre l'a confirmé ce mercredi : «Cela pourrait venir en complément du système actuel de suivi des personnes ayant pu être en contact avec des personnes infectées.»  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Près de 3.051 personnes mises à l'écart
Parce qu'ils ont été en contact «à haut risque» avec un cas de covid-19, 4.148 résidents et frontaliers ont été contactés par les services sanitaires. Dans le doute ou parce qu'ils ont eux aussi été testés positifs, les trois quarts ont été invités à rester à domicile.
LOS ANGELES, CALIFORNIA - JULY 15: Dr. Glenn Lopez administers a COVID-19 test to Daniel Contreras at a St. Johns Well Child & Family Center mobile clinic set up outside Walker Temple AME Church in South Los Angeles amid the coronavirus pandemic on July 15, 2020 in Los Angeles, California. A clinic official said most of the residents they are currently testing in their South L.A. clinics are Latinos. According to the California Department of Health, Latinos are currently 2.9 times more likely than white people to test positive for the coronavirus. California reported over 11,000 new coronavirus infections today, the most in the state in a single day since the pandemic began.   Mario Tama/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Les eaux du Sud concentrent davantage de traces du virus
La quasi-totalité des eaux usées du pays présentent des empreintes du coronavirus et une forte progression de sa concentration est observée dans les stations d'épuration des bassins versants de Bettembourg et Pétange, révèle ce mardi l'étude Coronastep.
La «carte covid» pénètre au cœur des communes
La répartition géographique des infections au coronavirus se précise de semaine en semaine au Luxembourg. Cinq jours après avoir donné un aperçu canton par canton, le ministère de la Santé offre cette fois une vision par code postal.
Lokales, Reportage über Stimmung in Geschäfte in der Rue de l’Alzette, Corona, Covid-19, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Avant de partir, ne pas oublier son test
Certains pays exigeant désormais des résidents luxembourgeois un certificat de testing négatif au covid-19, le ministère de la Santé propose à ceux pour qui cela s'avère obligatoire de s'inscrire en ligne afin de bénéficier d'un dépistage pris en compte rapidement.
LONG BEACH, CALIFORNIA - JULY 16: Teamsters Local 848 business agent Reyes Magana is tested for COVID-19 at a testing site provided by the International Brotherhood of Teamsters on July 16, 2020 in Long Beach, California. The coronavirus nasal swab testing was conducted for port truck drivers and warehouse workers in conjunction with a St. Johns Well Child & Family Center mobile clinic. California reported over 11,000 new coronavirus infections July 15, the most in the state in a single day since the pandemic began.   Mario Tama/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
De nouvelles limites pour les fêtes en privé
Un nombre de contaminations qui bondit, des inquiétudes sur une possible reprise d'infection, trop de rassemblements sans respect des gestes barrières : le gouvernement ne se contentera plus de recommandations mais entend fixer des obligations. Pas plus de 20 personnes, point.
Le secteur de la construction souffre de la pandémie
Si la très grande majorité des chantiers ont effectivement repris au Luxembourg, «nous travaillons malheureusement avec des marges négatives aujourd'hui», révèle ce lundi Jean-Marc Kieffer, président du groupement des entrepreneurs, et explique pourquoi.
Corona-Virus, Wiedereröffnung der Baustellen, Bau, Baustellen , Ban de Gasperich, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort