Changer d'édition

320.000 mammographies réalisées depuis 1992
Luxembourg 2 min. 30.10.2017 Cet article est archivé
Le Programme mammographie fête ses 25 ans

320.000 mammographies réalisées depuis 1992

Si 4.700 mammographies de dépistage ont pu être réalisées en 1992, dès 2014, le nombre de mammographies annuelles est passé à plus de 18.000.
Le Programme mammographie fête ses 25 ans

320.000 mammographies réalisées depuis 1992

Si 4.700 mammographies de dépistage ont pu être réalisées en 1992, dès 2014, le nombre de mammographies annuelles est passé à plus de 18.000.
Shutterstock
Luxembourg 2 min. 30.10.2017 Cet article est archivé
Le Programme mammographie fête ses 25 ans

320.000 mammographies réalisées depuis 1992

Virginie ORLANDI
Virginie ORLANDI
Depuis 1992, le ministère de la Santé organise le dépistage du cancer du sein par mammographie. Chaque année 18.000 femmes se font dépister. La mortalité due au cancer du sein est en recul.

Depuis 1992, le ministère de la Santé organise le dépistage du cancer du sein par mammographie. Chaque année 18.000 femmes se font dépister. La mortalité due au cancer du sein est en recul.

Depuis 1992, le ministère de la Santé organise le dépistage du cancer du sein par mammographie. Le Programme mammographie vise à détecter les signes de cancer du sein à un stade précoce, c’est-à-dire sans attendre les symptômes.

Si 4.700 mammographies de dépistage ont pu être réalisées en 1992, dès 2014, le nombre de mammographies annuelles est passé à plus de 18.000.

Au Luxembourg, environ 30.000 femmes, âgées entre 50 et 70 ans, sont invitées annuellement à participer à un examen de dépistage organisé; 18.000 femmes acceptent de se faire dépister.

En moyenne, sur 1.000 femmes dépistées, 950 femmes ont une mammographie normale, 50 femmes ont une mammographie anormale.

Après examens complémentaires, aucun cancer n’a été détecté pour 43 femmes. Par contre, 7 femmes ont la confirmation d’un cancer, la plupart à un stade débutant.

«De nombreux cancers, considérés auparavant comme mortels, peuvent aujourd’hui être guéris. À quelques exceptions près, les cancers dépistés à un stade précoce entraînent moins souvent la mort et peuvent être mieux traités que les cancers diagnostiqués à un stade ultérieur», a souligné la ministre de la Santé, Lydia Mutsch.

1.930 cancers dépistés entre 1992 et 2014

Entre 1992-2016, 320.000 mammographies ont été réalisées. 1.930 cancers furent dépistés entre 1992 et 2014, dont en moyenne 18% non vus par un des 2 lecteurs et rattrapés grâce à la méthode de la double lecture.

En 1992, pour 4.790 mammographies réalisées, 30 cancers furent dépistés.En 2014, sur 18.362 mammographies réalisées, 126 cancers furent dépistés.Depuis 2010, le Programme mammographie permet de détecter environ 120 cancers par an.

La mortalité par cancer du sein a diminué de 2,8% par an entre les années 1999 et 2006 (source: WHO mortality data base).

Les différentes études publiées à ce jour s’accordent que la réduction de la mortalité par cancer du sein est imputable pour moitié au dépistage systématique, et pour l’autre aux progrès de la prise en charge thérapeutique.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En fonction du type de dépistage, une femme pourra attendre de une semaine à huit mois au Luxembourg pour une mammographie. Les délais sont très longs en dehors du programme de dépistage organisé. Mais pour les cas urgents, le délai est beaucoup plus rapide.
25 ans après le premier «Octobre Rose», le mois de sensibilisation au cancer du sein, le dépistage organisé souffre d'une désaffection croissante, mettant au défi la communauté médicale, qui planche désormais sur un dépistage personnalisé en fonction du risque.
C'est ce samedi 4 février qu'est célébrée la journée mondiale contre le cancer: un mal qui a causé la mort de plus de mille Luxembourgeois en 2014 et qui équivaut, à l'heure actuelle, à la première cause de mortalité du pays.
Le cancer est la première cause de mortalité au Luxembourg et tue chaque année 8,2 millions de personnes.
Un dépistage précoce du cancer du sein est important pour les femmes qui ont entre 50 et 70 ans. La Caisse nationale de Santé vient de lancer sa campagne. 26.000 femmes sont concernées. 450 femmes ont un cancer du sein chaque année, tous âges confondus.
Entre 50 et 70 ans, le dépistage doit être systématique tous les deux ans.