Changer d'édition

304 élèves du fondamental touchés par le covid
Luxembourg 2 min. 11.12.2020 Cet article est archivé

304 élèves du fondamental touchés par le covid

Selon le ministère, 85% des infections seraient des cas isolés, c'est-à-dire, des contaminations sans lien avec l'école.

304 élèves du fondamental touchés par le covid

Selon le ministère, 85% des infections seraient des cas isolés, c'est-à-dire, des contaminations sans lien avec l'école.
Photo: Jesús Hellín/EUROPA PRESS/dpa
Luxembourg 2 min. 11.12.2020 Cet article est archivé

304 élèves du fondamental touchés par le covid

Selon le gouvernement, 758 nouvelles infections au covid-19 ont été recensées dans le milieu scolaire la semaine dernière. Deux écoles ont par ailleurs été isolées à la suite de la découverte de chaînes d'infections.

(ASdN) - Alors que le gouvernement a annoncé mercredi prolonger son dispositif sanitaire jusqu'à la mi-janvier, le virus reste encore très présent dans les écoles. Selon le ministère de l'Education luxembourgeois, 758 cas d'infections ont ainsi été recensés dans le milieu scolaire entre le 30 novembre et le 6 décembre. 

Si le ministère présente la situation comme étant toujours «relativement stable», le nombre de cas sur les bancs de l'école reste néanmoins en hausse. 700 infections avaient en effet été recensées entre le 23 et le 29 novembre, soit une différence de 58 cas par rapport à la période considérée. 

A en croire le communiqué, la majeure partie des infections (641) seraient toutefois des cas isolés (scénario 1). Soit près de 85% des cas. Des situations qui laisseraient croire qu’il n’y a pas eu «une propagation du virus à l’école», précise le ministère. 83 cas correspondent par ailleurs à un scénario 2 (maximum deux cas positifs dans une classe), et 20 cas positifs de type scénario 3 (trois à cinq cas positifs dans une classe) ont été relevés.

De plus, au cours de la période considérée, deux scénarios 4 - contre un seul la semaine précédente - ont également été déclenchés dans deux écoles fondamentales du pays. Une situation déclenchée lorsqu'une classe compte plus de cinq cas ou lorsque plusieurs classes sont concernées.  

Dans les deux établissements, un premier cas positif, à chaque fois un enseignant, avait été identifié la semaine précédente (du 23 au 29 novembre), déclenchant un scénario 1. Les tests réalisés dans le cadre du scénario 1 ont permis d’identifier, dans les deux situations, sept élèves positifs.

Pour rappel, sur les quelque 8.700 infections actives actuellement recensées à travers le pays, 19% concernent la classe d'âge 0-19 ans. Un chiffre relativement stable par rapport à la semaine précédente.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après une légère baisse observée début mars, le virus marque une petite remontée au sein des établissements scolaires du pays cette semaine. Aucune chaîne d'infections n'a néanmoins été relevée, note le ministère de l'Education.
dpatopbilder - ARCHIV - 23.04.2020, Nordrhein-Westfalen, Übach-Palenberg: Schülerinnen und Schüler, einer davon mit einer Schutzmaske am Carolus-Magnus-Gymnasium. (zu dpa/lnw «Städtetag: Hitzefrei bei Maskenpflicht an Schulen großzügiger regeln») Foto: Jonas Güttler/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Alors que les écoles resteront fermées à la rentrée de janvier, le virus continuait de se propager sur les bancs de l'école quelques jours avant les fêtes de fin d'année. Entre le 14 décembre et le 20 décembre, pas moins de 640 cas ont été recensés, dont 64 enseignants.
Bildungsminister Claude Meisch (DP) hat am Donnerstag seinen Covid-Bericht zur Infektionslage seit der Rentrée aus den Schulen vorgestellt und sieht momentan keine Notwendigkeit für die Einführung eines A/B-Modells in den höheren Klassen. Aber das Stufenmodell wird angepasst.
Si le ministère de l'Education présente la situation comme étant «relativement stable» dans les établissements scolaires du pays, la découverte de 13 nouveaux cas dans un lycée du pays a néanmoins entraîné le déclenchement d'un scénario 4.
ARCHIV - 17.11.2020, Bayern, München: ILLUSTRATION - Ein Mund- und Nasentschutz liegt im Unterricht in einem Geographie-Seminar in der Jahrgangsstufe elf am staatlichen Gymnasium Trudering auf einem Weltalas, während im Hintergrund die Schülerinnen und Schüler mit Mund- und Nasenschutz zu sehen sind. Vor der nächsten Runde der Regierungschefs, bei der es auch um neue Corona-Regeln in Schulen gehen könnte, raten Experten bei Mund-Nasen-Bedeckungen auf das korrekte Tragen zu achten. (zu dpa «Experten: Gut sitzende Masken und Lüften für Schulunterricht wichtig») Foto: Matthias Balk/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Avec plus de 370 contaminations entre le 17 et le 23 octobre, les cas en milieu scolaire sont en forte augmentation. Par contre, aucune nouvelle chaîne d'infections n'a été constatée selon le ministère de l'Education.
26.10.2020, Nordrhein-Westfalen, Gütersloh: Ein Schulranzen steht auf dem Boden in einem Klassenraum in der Freiherr-vom-Stein-Realschule in Gütersloh. Ein wichtiges Element in den Hygienekonzepten der Schulen zum Schutz vor Corona ist das intensive Lüften der Klassenräume. Viele Schüler und Eltern fürchten, dass es in den kommenden Wochen und Monaten in den Klassenräumen kalt werden könnte. Alle 20 Minuten Stoßlüften lautet die Vorgabe vom Schulministerium. Eine Maßnahme, die dafür sorgen soll, dass die Aerosol-Konzentration und damit das Corona-Risiko nicht zu stark ansteigen. Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les services du ministère de l'Education nationale annoncent que 83 élèves ont contracté le virus durant la première semaine du mois d'octobre. Une tendance à la baisse par rapport à la dernière publication.
07.09.2020, Spanien, Madrid: Kinder mit Mundschutz gehen mit sozialer Distanzierung durch einen Gang in der Privatschule Alameda de Osuna am ersten Tag des Schuljahres 2020-2021. In fünf spanischen Regionen nahem Schulen nach sechs Monaten Corona-bedingter Auszeit den Präsenzunterricht wieder auf. Foto: Jesús Hellín/EUROPA PRESS/dpa +++ dpa-Bildfunk +++