Changer d'édition

300 millions pour les PME et des gestes pour la culture
Luxembourg 2 min. 30.03.2020 Cet article est archivé

300 millions pour les PME et des gestes pour la culture

300 millions pour les PME et des gestes pour la culture

Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 30.03.2020 Cet article est archivé

300 millions pour les PME et des gestes pour la culture

Les petites et moyennes entreprises tout comme le milieu culturel ne seront pas laissés pour compte. Les mesures d'aides énoncées par le gouvernement passent au vote mardi à la Chambre.

(DH) - Le rapport sur le projet de loi qui prévoit un régime d'aides en faveur des PME a été adopté à l'unanimité, ce lundi matin, en commission à la Chambre et sera voté mardi après-midi en séance publique. Par ailleurs, le monde de la culture, lui aussi durement touché, ne sera pas oublié. 

Sur les 8,8 milliards d'euros annoncés pour le plan de stabilisation, une enveloppe de 300 millions d'euros va prochainement être allouée aux PME en difficultés financières. De manière générale, c'est une aide maximale de 500.000 euros par entreprise qui est destinée à faire face à la situation de crise. L'attribution de cette aide est toutefois soumise à plusieurs conditions. La première d'entre elles est que les difficultés rencontrées par l'entreprise ne doivent pas être antérieures à la crise. 


Nicholas Angelich / SEL, philharmonie, avril 2017, Foto: Joaquim VALENTE
Le gouvernement au secours de la culture
La pandémie de covid-19 n'épargne aucun domaine et le monde culturel n'échappe pas à cette triste réalité. Evénements annulés, personnel en situation précaire sans oublier les artistes, la ministre Sam Tanson (Déi Gréng) a pris une série de mesures pour soutenir l'ensemble du secteur.

Par ailleurs, les aides sont des «avances récupérables». C'est ainsi qu'après une période de douze mois, un redressement sera effectué pour voir au cas par cas comment l'entreprise compte rembourser les sommes perçues. Condition sine qua non, les  demandes d'aides doivent être accompagnées d'un plan de redressement qui suppose une stratégie de stabilisation financière. Pour rappel, l'attribution de ces aides ne concerne pas certains secteurs, comme celui de l'agriculture, qui relèvent d'autres régimes spécifiques.

Si le gouvernement tend la main aux entreprises, il n'en oublie pas pour autant le monde culturel frappé lui aussi de plein fouet et au sein duquel tous les événements ont été annulés. C'est ainsi que les autorités ont adopté des mesures de soutien aux artistes indépendants ainsi qu'aux intermittents du spectacle.

Il s'agit en l'occurrence du recours au chômage partiel, de l'augmentation des indemnités journalières et d'une aide sociale mensuelle jusqu'à hauteur du salaire social minimum pour personnes qualifiées. D'autre part, des subsides seront accordés pour les projets annulés.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le covid-19 compte trois nouvelles victimes
Le répit n'aura été que temporaire: dimanche, les autorités ont annoncé que le pays déplorait désormais 107 décès en lien avec l'épidémie. 65 personnes restent hospitalisées en raison du virus.
A scientist wearing her Personal protective equipment (PPE) enters the lab at the Szentgothai Research Center of Pecs University, in Pecs, Hungary on May 13, 2020 during their diagnostic activity to locate the nature of the virus strain and the connection to novel coronavirus COVID-19. (Photo by KAROLY ARVAI / POOL / AFP)
Les décideurs satisfaits du plan de 8,8 milliards
Pour relancer une économie quasiment au point mort, le gouvernement a énoncé mercredi les grandes lignes de son «plan Marshall» doté de près de neuf milliards d’euros. Une initiative saluée par tous les décideurs qui attendent désormais «une mise en œuvre rapide».
4.3. Wi / PK Fedil nach GV /  Rene Winkin Foto:Guy Jallay
Des aides inédites au secours des PME
Dans le Plan de stabilisation, présenté mercredi soir, un accent tout particulier a été mis sur les plus petites sociétés et les indépendants. Elles aussi auront leur part des 8,8 milliards d'euros de soutiens annoncés.
Lex Delles, le ministre des Classes moyennes, ministre du Tourisme
Comment sauver l'économie du pays... en trois points
Les ministres des Finances, de l'Economie et des Classes moyennes ont présenté, mercredi soir, leur plan pour aider les entreprises du pays à passer la crise. Soit 8,8 milliards d'euros répartis entre dépenses d'urgence, report de paiement et aides au crédit.
Un demi-milliard d'euros pour le chômage partiel
Entre 6.000 et 7.000 entreprises ont déjà formulé une demande de chômage partiel a annoncé, ce mercredi, le ministre du Travail, Dan Kersch. L'Etat déboursera au moins un demi-milliard d'euros, voire plus si la crise se prolonge.
Sommerinterview Dan Kersch, Minister Sort, Arbeit, Sozial und Solidarwirtschaft, Belval, Esch Alzette, , Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
La grande peur des PME
La crise du coronavirus induit un manque de liquidités. A terme, la survie des petites et moyennes entreprises est en jeu. L'exemple de Claude Hausser, coiffeur indépendant depuis 37 ans à Luxembourg, mais aussi en Belgique et en France, est édifiant.
Des garanties de prêt pour les entreprises en difficulté
Alors que le report de paiement des cotisations sociales est encore en phase de discussions, les entreprises impactées par la crise du coronavirus peuvent désormais compter sur le soutien de la Chambre de commerce. Cette dernière, via la mutualité de cautionnement, apportera sa garantie auprès des banques.
Wi.Corona. Mesures de soutien pour lrs entreprises.Luc Frieden.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort