Changer d'édition

30 millions d'euros pour la R&D contre le covid-19
Luxembourg 2 min. 08.04.2020 Cet article est archivé

30 millions d'euros pour la R&D contre le covid-19

L'Etat mise gros sur la matière grise des entreprises luxembourgeoises.

30 millions d'euros pour la R&D contre le covid-19

L'Etat mise gros sur la matière grise des entreprises luxembourgeoises.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 08.04.2020 Cet article est archivé

30 millions d'euros pour la R&D contre le covid-19

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Les services Recherche et Développement des sociétés sont invités à se mettre au service du combat sanitaire actuel. L'Etat est prêt à accorder des aides en échange de cette réorientation.

Le Luxembourg tente de gagner en autonomie dans sa lutte face au covid-19. Cela passe immanquablement par le développement, sur son sol, des armes permettant de stopper l'oeuvre destructrice du coronavirus (déjà 44 morts). Voilà quelques jours, le ministre de l'Economie avait déjà annoncé que l'Etat était prêt à financer les entreprises acceptant de mettre leur outil industriel au service de la production de gel hydroalcoolique et autres masques. Ce mercredi, Franz Fayot (LSAP) fait un nouveau pas, promettant d'accompagner financièrement le secteur R&D actif dans la recherche de nouveaux moyens de contenir l'épidémie.

Trente millions d'euros de soutien ont ainsi été débloqués en urgence. «Une somme qui compète la panoplie des aides aux entreprises déjà mises en place», assure le ministre socialiste. Une dotation dont l'orientation sera double : aide à la recherche mais aussi à l’investissement lié à «la production de produits pertinents». Ces derniers pouvant être aussi bien des dispositifs médicaux, de l’équipement hospitalier et médical (vêtements, protections, appareils de ventilation, outils de diagnostic, désinfectant).

D'abord chercher...

Ainsi, un projet de recherche industrielle et de développement expérimental validé par le ministère bénéficiera d'un soutien jusqu’à 80% des coûts. «Voire à hauteur de 100% lorsqu’il s’agit d’un projet de recherche fondamentale», encourage Franz Fayot. Afin d'accroître les chances du dispositif, le gouvernement assistera aussi les projets R&D réalisés dans le cadre d’une collaboration transfrontalière avec une autre entreprise ou un organisme de recherche. 


Für den Kampf gegen das Corona-Virus ist es entscheidend, dass Forscher die Funktionsweise und die Muster der Verbreitung besser verstehen.
La riposte de la recherche face au covid-19
La recherche tente par tous les moyens de trouver une molécule efficace contre le covid-19. Le Grand-Duché apporte sa pierre à l'édifice et pourrait commencer des tests cliniques avec un antiviral expérimental développé pour traiter le virus Ebola.

Là encore, le champ d'action proposé tourne autour des principaux manques actuels : appareils respiratoires, équipements de protection ou désinfectants.   

...produire ensuite

Concernant les projets d’investissement éligibles à un subventionnement, là encore l'Etat se montre encourageant. Qui viendrait à mobiliser ses équipements pour augmenter les volumes disponibles dans les produits et articles en lien avec le covid-19 pourra obtenir d’une aide maximale de 80% des coûts d’investissement. Comme il y a urgence, le ministère de l'Economie acceptera même de majorer son taux d’aide peut être majoré de 15%. A cela une condition «que le projet soit entièrement réalisé endéans deux mois».  

Par ailleurs, l’entreprise qui aura adapté ses machines et ses locaux dans ce nouvel objectif sanitaire peut également demander une garantie de couverture des pertes éventuelles liées à son investissement. Le montant de la garantie dépendra alors de la durée du maintien de la production. La somme est cependant limitée cette fois à 30% de la perte, pour un montant absolu de 500.000 euros.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Franz Fayot pousse à l'investissement
Le ministre de l'Economie, via les mesures du plan "Neisttart Lëtzebuerg", ne souhaite pas voir les entreprises dans la crainte d'avancer et «rester assises sur leurs liquidités».
Politik, Pressekonferenz mit Lex Delles und Frantz Fayot, Corona virus, Civid-19, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Changez de production, l'Etat vous aidera
Les aides destinées aux entreprises de l'industrie et de l’artisanat, qui comptent réorienter leur activité dans la lutte contre le coronavirus, ont été prolongées jusqu'en décembre 2020. Le but de la manœuvre étant de «relocaliser les productions stratégiques», selon Franz Fayot (LSAP).
An employee wearing a face mask works inside the PastryStar warehouse on May 4, 2020, in Laurel, Maryland. - At the Picou family's factory in Laurel, Maryland outside the US capital, the only workshop that is buzzing is usually reserved for making jams for baking. Now, it's churning out hand sanitizer. Before the coronavirus pandemic, PastryStar -- founded stateside in 1986 -- made a wide array of products for high-end baking, supplying everything from chic restaurants to cruise lines. (Photo by Olivier DOULIERY / AFP)
Un levier inédit de 400 millions d'euros
La Société nationale de crédit et d'investissement (SNCI) va aider les entreprises luxembourgeoises en mal de liquidités. Aux côtés des banques privées, l'établissement public pourra débloquer rapidement de 12.500 à 10 millions d'euros de prêt.