Changer d'édition

3.100 aides pour l'achat d'un vélo, rien qu'en juin
Luxembourg 05.08.2020 Cet article est archivé

3.100 aides pour l'achat d'un vélo, rien qu'en juin

En seize mois, 12.200 dossiers de demande de prime à l'achat d'un vélo ont été enregistrés.

3.100 aides pour l'achat d'un vélo, rien qu'en juin

En seize mois, 12.200 dossiers de demande de prime à l'achat d'un vélo ont été enregistrés.
Photo : Reuters
Luxembourg 05.08.2020 Cet article est archivé

3.100 aides pour l'achat d'un vélo, rien qu'en juin

La prime décidée pour favoriser la mobilité à deux roues a tapé dans le mille. Son augmentation, à l'heure du déconfinement, a fait grimper le nombre de demandes. Au point qu'aujourd'hui, un délai de dix semaines peut être envisagé entre le dépôt d'un dossier d'aide et le versement attendu.

(pj)  En mars 2019, le gouvernement réformait les aides accordées pour qui souhaitait faire l'achat d'un vélo, à assistance électrique notamment. Une mesure qui démarrait sur les chapeaux de roue dès les premiers mois. Mais en juin dernier, les ministres de l'Environnement et de l'Energie ont annoncé un changement de braquet. Avec le doublement de la prime accordée.

Depuis, Carole Dieschbourg et Claude Turmes (Déi Gréng tous les deux) ne peuvent que se satisfaire d'avoir obtenu une hausse de 50% des fonds accordés pour l'acquisition d'un vélo ou pedelec. «Un grand succès», analyse la ministre écologiste qui, mercredi, a dévoilé les premières données de l'opération ;  «3.100 demandes relèvent du seul mois de juin 2020». Impressionnant au vu du total de 12.200 dossiers enregistrés depuis seize mois...


entre Mamer et Kopstal : Alles op de velo. Photo Charles Caratini
Le succès du vélo ne se dégonfle pas
De mémoire de cyclistes, jamais Luxembourg n'a connu autant de pédaleurs. La tendance avait débuté alors que le confinement n'était pas encore aussi allégé et fait son chemin depuis.

Dans une réponse parlementaire, Carole Dieschbourg annonce aussi qu'au 15 juillet, le nombre de primes accordées depuis le lancement du dispositif se monte à 3.652 pour les vélos (avec un montant moyen de la prime à 217 euros) et à 3.553 primes pour les cycles à pédalage assisté (avec 293€ de prime en moyenne).  Ainsi, pour l'heure, l'encouragement à la mobilité douce et l'électromobilité à deux-roues a entraîné dans sa roue une dépense de 1,835 million d'euros

Mais la médaille a son revers. Compte tenu de l'affluence des demandes, et notamment des dossiers récents, les délais de versement des remboursements s'allongent comme les pistes du VëloSummer. Il faut aussi patienter 10 semaines avant de voir les euros promis versés. Moindre mal, non?

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En un an et demi, le ministère de l'Environnement aura reçu plus de 25.600 demandes de particuliers pour l'aide à l'achat d'une bicyclette, électrique ou non. Un succès encore plus fort depuis cet été.
illustration, Mobilität, Régie, e-Mobilität Beilage, Mobilität, e-bike, Fahrrad, Sicherheit Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Vëlosummer a maintenant ses six tracés. L'opération s'adresse aux personnes désireuses d'explorer le Grand-Duché à deux roues via des parcours -hors circulation routière- permettant de pédaler d'un joli coin à un bon restaurant.
A l'étude depuis un an, la réforme du code de la route envisage que les deux-roues électriques ne soient plus tolérés que sur la voirie et les bandes cyclables. Avec éclairage de rigueur à l'avant comme à l'arrière.
Au Luxembourg, la vitesse limite autorisée pourrait être de 25 km/h pour trottinettes, hoverboards et gyropodes.
Avec quelque 12.000 demandes introduites depuis mars 2019, les aides à l'achat d'un nouveau deux-roues séduisent les résidents. Si le doublement de la prime annoncée en juin porte ses fruits, l'aide financière reste réservée aux personnes physiques, rappelle Carole Dieschbourg.
Lok , Promenade a velo, Luxemburg-Stadt , Fahrradrundfahrt durch die Stadt , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Avec ses quelque 170 km de pistes cyclables, ses pompes à vélo en libre-service ou ses espaces de stationnement, la Ville de Luxembourg joue la carte de la mobilité douce. Un élément qu'elle a souhaité remettre en avant, mercredi, lors de son traditionnel «city breakfast».
Inauguration de la passerelle pour cyclistes et piétons au ban de Gasperich  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort