Changer d'édition

3.000 réfugiés au Luxembourg: Jean Asselborn voit le modèle européen en danger
Luxembourg 09.03.2016

3.000 réfugiés au Luxembourg: Jean Asselborn voit le modèle européen en danger

Jean Asselborn  a passé en revue les grands sujets de la politique internationale. Seul l'accord avec l'Iran a été une grande avancée ces derniers temps. Pour le reste, le ministre s'est montré plus sceptique.

3.000 réfugiés au Luxembourg: Jean Asselborn voit le modèle européen en danger

Jean Asselborn a passé en revue les grands sujets de la politique internationale. Seul l'accord avec l'Iran a été une grande avancée ces derniers temps. Pour le reste, le ministre s'est montré plus sceptique.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 09.03.2016

3.000 réfugiés au Luxembourg: Jean Asselborn voit le modèle européen en danger

Marc VANACKER
Marc VANACKER
Jean Asselborn voit le modèle européen en danger. La crise des réfugiés a divisé l’Union européenne avec notamment la montée en puissance des forces nationalistes. « Ce n’est pas l’Europe que nous voulons et dont nous avons besoin », a-t-il déclaré mardi à la Chambre des députés à l’occasion de sa déclaration sur la politique étrangère et européenne.

Le Luxembourg a fait ses devoirs quant à la crise des réfugiés. Actuellement, 3.000 réfugiés sont placés au Grand-Duché. Le pays peut en accueillir 4.000, au vu des infrastructures du moment.

Jean Asselborn : « Le nombre de places disponibles dans des centres d’accueil a été doublé depuis le début de la crise, passant donc de 2.000 à 4.000. En novembre, nous avons accueilli 30 réfugiés supplémentaires qui se trouvaient en Grèce. Nous allons continuer cet effort et accueillir chaque mois 30 nouveaux réfugiés venant de Grèce et ceci jusqu’à ce que notre quota national de 751 réfugiés soit atteint.»

Pour autant, le ministre des Affaires étrangères s’inquiète de la tournure que prend cette crise migratoire sur la cohésion au sein de l’Union européenne. Jamais auparavant l’Union européenne n’a été aussi divisée, a regretté celui qui s’occupe des Affaires internationales depuis 2004 mardi à l’occasion de sa déclaration sur la politique étrangère et européenne.

« Je ne reconnais pas cette Europe. Ce n’est pas l’Europe que nous voulons et dont nous avons besoin », a-t-il martelé, plaidant une nouvelle fois pour une solution européenne.

Ce ne sont pas les barbelés et les murs qui résoudront les problèmes en Europe, a encore noté Jean Asselborn, profitant de l’occasion pour lancer un appel à gérer cette crise de façon sereine, en faisant preuve de responsabilité et de solidarité.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

ONU: Répartir au moins 200.000 réfugiés dans l'UE
Le haut-commissaire de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, a appelé vendredi à la répartition d'au moins 200.000 demandeurs d'asile dans l'Union européenne et a estimé que tous les membres de l'UE devaient avoir l'obligation de participer à ce programme.
Le Haut-commissaire de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres s'est exprimé lors d'une conférence de presse à Genève sur la crise des réfugiés en Europe.