Changer d'édition

2020 n'aura pas vu flamber les faillites
Luxembourg 2 min. 18.01.2021 Cet article est archivé

2020 n'aura pas vu flamber les faillites

Mai 2020 a été le mois le plus fatal : avec 161 faillites constatées alors même que la crise ne faisait que débuter.

2020 n'aura pas vu flamber les faillites

Mai 2020 a été le mois le plus fatal : avec 161 faillites constatées alors même que la crise ne faisait que débuter.
Luxembourg 2 min. 18.01.2021 Cet article est archivé

2020 n'aura pas vu flamber les faillites

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Alors que la crise économique est bien là, moins d'entreprises auront définitivement fermé durant l'épisode covid qu'en 2019. La construction restant le secteur le plus affecté parmi les 1.206 faillites actées.

L'effondrement entrepreneurial n'aura finalement pas eu lieu en 2020. Mieux, l'année s'est achevée avec moins de faillites au Luxembourg que l'année précédente (qui détenait un record en la matière). 1.206 sociétés s'arrêtant ces douze derniers mois pour raisons économiques, contre 1.239 l'année d'avant. Soit bel et bien «le même ordre de grandeur», notent les analystes du STATEC. Et de quoi entraîner la perte de 2.032 emplois dans le pays.


16.10.12 Magasin a la Bourse. Foto:Gerry Huberty
Le blues des activités commerciales
Un tiers des 560 entreprises sondées par la Chambre de commerce estiment que leur activité va encore chuter dans les six prochains mois. Un pessimisme dans l'environnement économique qui concerne plus spécifiquement les secteurs du transport, du commerce et de la restauration.

Après les 72 faillites officialisées en décembre, le constat serait donc rassurant. Mais nul doute que les chiffres avancés sont en réalité faussés par la large distribution d'aides et de soutiens du gouvernement. Entre chômage partiel, prêts garantis par l'Etat, ou aides aux indépendants, remboursement partiel des frais non couverts pour le secteur de l'hôtellerie-restauration notamment, les «béquilles» financières se sont multipliées depuis le début de la crise covid; évitant sans doute à nombre de sociétés de mettre la clé sous la porte pour l'instant.

Cette année 2020, extraordinaire par ailleurs, ne note pas non plus de changements dans les secteurs impactés par ces faillites. En tête, figure toujours la construction. Un domaine qui, à lui seul, pèse pour un peu moins d'un tiers des dossiers de faillite validés. Suivent par ordre d'importance : les services non financiers (23%), l'Horesca (19%)à l'activité stoppée au moins jusqu'à la fin janvier, le commerce (17%), l'industrie (9%) et les services financiers (2%). 

Sur les 1.206 faillites de l'année 2020, la majorité ont impacté des indépendants (53%) sans employé, puis les structures de 10 salariés et plus (41%), 5% du total étant constitué de petites entités de 1 à 9 salariés. Enfin, selon ses relevés, le Statec indique également que les structures les plus anciennes ont été plus sensibles à la crise. Ainsi, 73% des cas de faillite étaient constitués de sociétés âgées de 5 ans et plus.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si certaines branches d'activité ont été contraintes de restreindre leur activité et d'avoir recours au chômage partiel, voire aux licenciements, d'autres en revanche peinent à trouver du personnel. Tour d'horizon.
Hausse du salaire minimum, mise en place de la taxe CO2, changement des modalités du chômage partiel... Découvrez les six principales évolutions qui entreront en vigueur le 1er janvier ou le reste de l'année.
La profession de chauffeur de taxi met les warnings. L'avancée d'une heure (de minuit à 23h) de la fin de la vie nocturne a porté un coup à l'activité de transports. Le métier connaît ses premières faillites et dénonce un régime de chômage partiel désavantageux pour les conducteurs.
Taxi
Mais le chiffre des défaillances de sociétés est loin d'exploser. Mais l'importance du recours au chômage partiel ou des aides perçues reporte sans doute l'échéance pour nombre d'entreprises luxembourgeoises.
Faillite Chaussures Vedette - Belle étoile - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le nombre de sociétés mises en liquidation a augmenté de près de 6% en 2019. Sur les 1263 cas recensés par Creditreform Luxembourg, ce sont les petites entreprises qui forment le plus gros contingent.
L'analyse de Creditreform Luxembourg
Les faillites d'entreprises luxembourgeoises ont connu en 2014 un important recul. La quote-part des sociétés ayant moins de cinq ans d'existence a cependant légèrement progressé. 
Le secteur de la construction a encore connu quelques faillites l'an dernier.