Changer d'édition

200 lits prêts pour des réfugiés à Gasperich
Luxembourg 7 2 min. 17.09.2022
Inauguration officielle vendredi

200 lits prêts pour des réfugiés à Gasperich

Des travaux de rénovation ont été effectués au cours des derniers mois. De nouveaux stores ont été commandés pour protéger les salles de la chaleur en été.
Inauguration officielle vendredi

200 lits prêts pour des réfugiés à Gasperich

Des travaux de rénovation ont été effectués au cours des derniers mois. De nouveaux stores ont été commandés pour protéger les salles de la chaleur en été.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 7 2 min. 17.09.2022
Inauguration officielle vendredi

200 lits prêts pour des réfugiés à Gasperich

Amélie SCHROEDER
Amélie SCHROEDER
Après plusieurs mois de travaux, le foyer pour réfugiés de Gasperich a accueilli ses premiers occupants.

Depuis lundi, 19 demandeurs d'asile ont trouvé un nouveau foyer dans l'ancien bâtiment du Luxemburger Wort à Gasperich. Le centre est géré par Caritas. Il accueille au total 197 personnes en tant que solution temporaire.  

Vendredi, le ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn (LSAP) et le cardinal Jean-Claude Hollerich se sont rencontrés dans le centre d'hébergement rénové pour les personnes en quête de protection. L'inauguration officielle a eu lieu en présence des représentants de la société Lafayette SA, propriétaire du bâtiment, et d'Yves Piron, directeur de l'Office national de l'accueil. 

En attente d'une aire de jeux

Plusieurs mois de rénovation et de travaux ont été nécessaires pour rendre l'ancien immeuble de bureaux habitable. Les chambres sont désormais équipées de lits superposés et offrent un logement temporaire à des femmes et des hommes seuls, ainsi qu'à des familles de plusieurs personnes.


Lokales, Flüchtlings-Unterkunft im alten St Paul Gebäude, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les réfugiés pourront emménager mi-septembre à Gasperich
Ces derniers mois, divers travaux ont encore été effectués. Il y a désormais de la place pour 197 personnes.

Les installations sanitaires ont également dû être agrandies et surélevées. À l'avenir, une aire de jeux sur le terrain devrait également offrir aux enfants au moins un peu de distraction. Les repas sont servis dans l'ancienne cantine du Luxemburger Wort. Jusqu'à présent, il n'était pas possible de cuisiner soi-même, faute d'inventaire. C'est pourquoi les repas sont préparés à l'avance et servis sur place, en fonction de la culture alimentaire des personnes en quête de protection. 

Trop peu de lits

Actuellement, 54 structures avec un total de 4.466 lits sont à la disposition des demandeurs d'asile au Luxembourg. Cependant, le nombre de demandeurs d'asile dépasse celui des lits disponibles, ce qui pose un problème d'hébergement. Jean Asselborn a ajouté que l'Union européenne était engagée dans un combat quotidien dans lequel il est devenu difficile de trouver des alliés parmi les 27 pays. 

Le cardinal Hollerich a fait remarquer que la volonté d'aider renforçait la jalousie sociale. Il a ajouté qu'il était particulièrement important d'aller à la rencontre des gens avec chaleur et humanité.

Cet article a été publié pour la première fois sur wort.lu/de 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En juin dernier, l’association œuvrant pour l’accueil des réfugiés au Luxembourg indiquait sa possible disparition à l’automne, faute de financement. Ce mardi, elle annonce le maintien d’une partie de ses activités, non sans sacrifices.
C'est donc un total de 372 places qui seront retirées. Une décision qui interpelle au regard du taux d'occupation qui flirtait il y a peu avec les 100%. Jean Asselborn, ministre de l'Immigration et de l'Asile se justifie.
Refugiados da Ucrânia caminham numa estrada após atravessarem o posto de controlo da fronteira com a Moldávia perto da cidade de Palanca.