Changer d'édition

20.000 personnes au pèlerinage Notre Dame de Fatima à Wiltz
Luxembourg 14.03.2012

20.000 personnes au pèlerinage Notre Dame de Fatima à Wiltz

20.000 personnes au pèlerinage Notre Dame de Fatima à Wiltz

Photo: Nicole Godziewski
Luxembourg 14.03.2012

20.000 personnes au pèlerinage Notre Dame de Fatima à Wiltz

Le beau temps aidant, près de 20.000 fidèles et curieux ont convergé ce jeudi de l'Ascension, vers les hauteurs de Wiltz, au lieu-dit «op Bässent» pour rendre grâce à Notre Dame de Fatima.

Le beau temps aidant, près de 20.000 fidèles et curieux ont convergé ce jeudi de l'Ascension, vers les hauteurs de Wiltz, au lieu-dit «op Bässent» pour rendre grâce à Notre Dame de Fatima.

C'est sur les hauteurs de Wiltz et en pleine nature, au lieu dit «op Bässent», qu'un modeste sanctuaire fût érigé en juillet 1952 par des habitants de Wiltz. Dédié à la Vierge Marie, il est à l'origine de l'un des plus importants pèlerinages religieux du Grand-Duché: depuis 1968, chaque jeudi de l'Ascension, de nombreuses communautés portugaises viennent rendre grâce à celle qu'ils vénèrent et chérissent entre toutes, «Nossa Senhora de fatima».

Evènement aux origines et à l'esprit religieux incontestables et incontestés, le pèlerinage est aussi devenu au fil des temps l'expression d'une intense liesse populaire où se côtoient harmonieusement dévotion pieuse, tradition culturelle, folklore communautaire et curiosité païenne.

Vivre et partager un même évènement

Rassemblées par milliers, s'étant déplacés à pied, à moto, en car ou en voiture pour arriver le jour-même ou la veille, ayant passé la nuit sous tente, dans une caravane, chez des amis ou dans une auberge, ils étaient tous là pour vivre et partager un seul et même évènement.

Cependant, mûs par des motivations diverses, chacun d'entre eux a vécu cette journée de vénération mariale au rythme de sa propre quête, de ses propres attentes et de ses propres espoirs. Certains étaient spectateurs quand d'autres prenaient activement part à cette lente et longue marche processionnelle, lourde d'émotions partagées, qui acheminait à la « force des bras » l'imposante statue de la Sainte Vierge vers le sanctuaire de plein air.