Changer d'édition

2.900 réfugiés ukrainiens accueillis au Luxembourg
Luxembourg 2 min. 17.03.2022
Solidarité

2.900 réfugiés ukrainiens accueillis au Luxembourg

Les Ukrainiens sont plus de trois millions à avoir fui leur pays en guerre.
Solidarité

2.900 réfugiés ukrainiens accueillis au Luxembourg

Les Ukrainiens sont plus de trois millions à avoir fui leur pays en guerre.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 17.03.2022
Solidarité

2.900 réfugiés ukrainiens accueillis au Luxembourg

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
400 personnes sont venues s'ajouter le 15 mars aux 2.500 réfugiés déjà présents dans le pays. Ils peuvent bénéficier du statut de protection temporaire, qui leur permet de travailler.

2.900 Ukrainiens fuyant la guerre ont été accueillis au Luxembourg depuis le début du conflit. C'est ce qu'a annoncé le ministre des Affaires étrangères, de l’Immigration et de l’Asile Jean Asselborn, lors d’une réunion en visioconférence de la commission des Affaires étrangères, de l’Immigration et de l’Asile mercredi.


People wait for transportation after crossing the Ukrainian border into Poland, in Medyka, eastern Poland, on March 11, 2022. - Some 2.5 million people have fled Ukraine since Russia invaded two weeks ago, and another two million have been internally displaced by the war, the United Nations said on March 11, 2022. (Photo by Louisa GOULIAMAKI / AFP)
33 communes disposent de structures pour l'accueil des réfugiés
Comment loger, et dans des conditions décentes, les centaines de réfugiés ukrainiens fuyant la guerre? Le ministre a détaillé les structures existantes.

Le 15 mars, 400 personnes sont venues s'ajouter aux 2.500 personnes déjà présentes dans le pays. Ces réfugiés font partie des plus de trois millions d'Ukrainiens fuyant le conflit déjà recensés par l'ONU. Deux tiers de ces réfugiés auraient transité via la Pologne pour ensuite être accueillis ailleurs.

60% de femmes

Au Luxembourg, 60% des réfugiés sont des femmes et un tiers sont des mineurs. Le gouvernement travaille actuellement pour trouver des solutions d'hébergement pour les «primo-arrivants». Il est cependant compliqué de savoir combien ils seront à être accueillis sur le territoire national dans un futur proche. Jean Asselborn souhaite donc des structures «permettant d’abriter un assez grand nombre de personnes», afin de garantir un encadrement médical et sanitaire entre autres de meilleure qualité.

La Chambre a également rappelé que les personnes fuyant la guerre en Ukraine peuvent se voir accorder le statut de protection temporaire. Un statut qui n'a, jusqu'à présent, été accordé qu'une seule fois, en 2001, lors de la guerre au Kosovo. Ce statut, limité à un an, permet aux personnes qui en bénéficient de s’inscrire à l’administration de l’Emploi et de travailler.

Pas uniquement pour les primo-arrivants

En ce qui concerne les mesures d'hébergement, la Chambre a aussi précisé que celles-ci n'étaient pas destinées uniquement aux primo-arrivants en provenance d'Ukraine mais qu'elles pouvaient également s'appliquer «à des personnes d’autres nationalités qui résidaient en Ukraine, comme par exemple des étudiants. Si ces derniers devaient choisir de rentrer dans leur pays, l’Organisation internationale de migration leur viendrait en aide».

Jean Asselborn a par ailleurs assuré que les différents ministères concernés par la problématique des réfugiés faisaient de leur mieux pour subvenir aux besoins des personnes arrivant dans le pays. Le Premier ministre avait lui aussi indiqué au président ukrainien Volodymyr Zelensky que les réfugiés étaient les bienvenus au Luxembourg.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Premier ministre luxembourgeois a appelé à mettre un terme à la «tragédie humaine» en Ukraine et à «instaurer un cessez-le-feu», tout en insistant sur l’importance «d’une solution négociée à ce conflit».
Luxembourg's Prime Minister Xavier Bettel talks to journalists on the second day of a European Union (EU) summit at The European Council Building in Brussels on June 25, 2021. - . (Photo by Olivier Matthys / POOL / AFP)
Les ministres des Finances de l'UE se réunissent ce lundi à Bruxelles pour évaluer l'impact de la guerre en Ukraine sur l'économie européenne. Yuriko Backes plaide pour plus d'investissements dans les énergies renouvelables.
02.02.2022 Yuriko Backes , Finanzminister , Finanzministerin , Portät , interview  Foto : Marc Wilwert / Luxemburger Wort