Changer d'édition

2.200 logements attendus à deux pas de la gare
Luxembourg 3 min. 29.03.2021

2.200 logements attendus à deux pas de la gare

L'ancien siège du cigarettier sera conservé et aménagé en espaces de bureaux.

2.200 logements attendus à deux pas de la gare

L'ancien siège du cigarettier sera conservé et aménagé en espaces de bureaux.
Photo : LW
Luxembourg 3 min. 29.03.2021

2.200 logements attendus à deux pas de la gare

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le projet de construction du nouveau quartier en lieu et place des établissements Paul Wurth et Heintz van Landewyck comptera aussi suffisamment d'espaces de bureaux et de commerces pour 5.500 emplois.

Voilà un nouveau triangle d'or pour la construction dans la capitale : 20,5 hectares à (re)bâtir entre les rues de Hollerich, de l’Aciérie le long des lignes ferroviaires de la rue d'Alsace et la route d’Esch. Sur cette aire, à deux pas de la gare centrale, voilà que le quartier baptisé Nei Hollerich est en passe de devenir réalité. Après des années de discussion avec les autorités communales de la capitale, la demande de Plan d'aménagement particulier vient d'être publiée.


Verkehrssituation Luxemburg Bahnhof - Gare - Verkéier, Stau, Chaos - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le quartier de la Gare construit son avenir
C’est quasiment une révolution que vit actuellement un des plus vieux quartiers de la capitale. Les travaux en cours vont modifier en profondeur les offres de transports, de logement et de services. Tour d’horizon.

Et au-delà du projet immobilier, c'est une page de son histoire que Luxembourg s'apprête à tourner avec la réaffectation de ses terrains. Car depuis plus d'un siècle, ce secteur a accueilli deux fleurons industriels du pays : Paul Wurth d'un côté (sidérurgie) et Heintz van Landewyck (tabac) de l'autre. Deux sociétés qui en quelques années ont libéré des espaces, abandonnant ses ateliers de fabrication pour la première, choisissant d'installer sa production à Diekirch désormais pour la seconde. 

Il était déjà entendu qu'une partie des terrains désormais libérés allait accueillir la nouvelle Cité de la Sécurité sociale, désormais le Groupement d'intérêt économique (GIE) qui veille sur cette zone a dévoilé l'esquisse de ce qui, demain, pourrait accueillir de l'ordre de 4.500 nouveaux habitants. Du sang neuf pour une capitale qui déjà, en dix ans, a gagné 30% d'occupants en plus et sait son expansion inéluctable à l'image de l'ensemble du pays. 

A deux pas de l'ancien siège du tabatier, le parc sera ouvert au public dans le nouveau quartier.
A deux pas de l'ancien siège du tabatier, le parc sera ouvert au public dans le nouveau quartier.
Illustration : landewyck-building.com/

Les promoteurs espèrent désormais que leur PAP sera validé d'ici la fin de cette année. Actant une reconversion urbanistique qui verra sortir de terre, sur une surface construite brute de 390.000 m2, quelque 2.200 logements. Mais la moitié de la surface à bâtir devrait, elle, être réservée à des professionnels. Commerces, restaurants, crèches devant s'établir dans ce nouveau lieu de vie, au même titre que des espaces de bureaux. Soit 5.500 employés attendus au final.

Pour le GEI, Nei Hollerich «se fera en application des principes de construction durable, d’efficience énergétique et d’économie circulaire et visera la plus haute certification Platin d’après les normes DGNB (Deutsche Gesellschaft für Nachhaltiges Bauen)». Cela sera fait tout en conservant, par exemple, l'ancien siège de Paul Wurth ou une halle industrielle non loin mais également le  Landewyck Building, classé monument national historique. L'édifice, rénové de fond en comble, accueillant plusieurs centaines de m2 d'espaces de bureaux dès l'été 2022. 


Urbanisteschen Projet bei Zéisseng - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Cessange poursuit sa mue
Quelques mois après avoir validé la construction du lotissement «Guddebierg», le conseil communal a donné, lundi, son feu vert à la réalisation d'un nouveau lotissement dans le sud-ouest de la capitale. 84 unités d'habitation doivent sortir de terre.

Incontestablement, un des atouts du quartier à venir consistera en sa proximité avec la gare et son quartier commerçant. Mais les futurs riverains pourront aussi compter sur le passage à leur porte de la future ligne du tram reliant le Kirchberg d'un côté, le P+R Bouillon de l'autre. La Ville devant compléter le paysage urbain par des voies dédiées à la mobilité douce. 

A l'heure actuelle, les travaux de construction de cet impressionnant ensemble ne sont pas prévus avant 2023-2024. Les gérants du GIE, Gilles Feider et Jürgen Primm, ont donc encore du pain sur la planche d'ici là. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Au cours des 30 prochaines années, le Luxembourg devrait héberger quelque 923.650 personnes, selon les dernières prévisions de l'Observatoire interrégional du marché de l'emploi. Soit une progression de près de 48% par rapport au niveau de 2020.
Lokales,Luxemburg Stadt,Panorama Altstadt,Finanzplatz,Urlaub,Reisen.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Si le secteur emploie près de 48.000 salariés, représente un poids direct de 3,5 milliards d'euros et pèse 6% du PIB, il reste méconnu. Pourtant, en 2020, en pleine pandémie, ses entreprises ont créé 1.700 emplois, indique la Fondation Idea.
Idée présentée en juillet 2016 par une initiative citoyenne, la création d'une infrastructure dédiée à la mobilité douce doit se réaliser, annonce jeudi la Ville. Voué à mieux connecter le quartier via la mobilité douce, le futur ensemble sera doté d'un ascenseur.
So soll die zukünftige Brücke über den Stadtteil Neudorf aussehen.
Quelques mois après avoir validé la construction du lotissement «Guddebierg», le conseil communal a donné, lundi, son feu vert à la réalisation d'un nouveau lotissement dans le sud-ouest de la capitale. 84 unités d'habitation doivent sortir de terre.
Urbanisteschen Projet bei Zéisseng - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
La gentrification galopante des quartiers de la capitale touche cette fois Hollerich en plein cœur. Au creux de la route d'Esch, les engins de démolition donnent le coup de grâce aux bâtiments qui abritaient un îlot gastronomique, il y a encore peu de temps.
C’est quasiment une révolution que vit actuellement un des plus vieux quartiers de la capitale. Les travaux en cours vont modifier en profondeur les offres de transports, de logement et de services. Tour d’horizon.
Verkehrssituation Luxemburg Bahnhof - Gare - Verkéier, Stau, Chaos - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort