Changer d'édition

100.000 doses bonus de Moderna attendues ce 8 décembre
Luxembourg 6 min. 08.12.2021
Vaccination anti-covid

100.000 doses bonus de Moderna attendues ce 8 décembre

Sur les 150.000 premières invitations lancées pour la vaccination complémentaire, 100.000 volontaires avaient déjà été vaccinés dès lundi.
Vaccination anti-covid

100.000 doses bonus de Moderna attendues ce 8 décembre

Sur les 150.000 premières invitations lancées pour la vaccination complémentaire, 100.000 volontaires avaient déjà été vaccinés dès lundi.
Photo : dpa
Luxembourg 6 min. 08.12.2021
Vaccination anti-covid

100.000 doses bonus de Moderna attendues ce 8 décembre

Pour soutenir l'effort vaccinal du Luxembourg, l'Europe devrait assurer le pays d'une livraison complémentaire ce mercredi. Un stock déterminant notamment pour l'ouverture du centre de vaccination du Findel, explique Luc Feller.

(pj avec Maximilian RICHARD) Environ 79% des Luxembourgeois de 12 ans et plus disposent maintenant d'un schéma de vaccination complet. Un pourcentage qui doit monter plus haut, et vite. D'où cette Semaine de la vaccination lancée jusqu'au 12 décembre partout dans le pays, d'où la réouverture du centre de vaccination du Findel vendredi, d'où une communication plus ciblée pour atteindre encore plus de monde. A la tête du dispositif, Luc Feller (directeur du Haut commissariat à la Protection Nationale) fait le point sur cette séquence cruciale.

Plusieurs centres de vaccination éphémères, style pop-up, ont ouvert leurs portes ces derniers jours. Comment l'offre a-t-elle été accueillie ?

Luc Feller : «La semaine dernière, nous étions déjà présents dans six centres commerciaux et avons également ouvert un centre de vaccination pop-up dans la Grand-Rue. Ces sites rencontrent un grand succès. En une journée, les équipes mobiles peuvent administrer jusqu'à 220 doses et la plupart du temps il s'agit de doses de rappel. Satisfaction : les primo-vaccinations représentent 20% des visites. Si nous nous réjouissons de chaque vaccination de rappel, l'injection de base est tout aussi importante, si ce n'est plus.

Grâce à ces pop-up centers, nous voulions créer une offre où les gens peuvent se faire vacciner spontanément, dans un endroit où ils ne s'y attendent peut-être pas.

En début de mois, le gouvernement a annoncé un renforcement des mesures pour les personnes non vaccinées. Cette annonce est-elle déjà suivie d'effets ?

«Dans les jours qui ont suivi l'annonce du déploiement des contrôles 2G dans le domaine des loisirs et du dispositif 3G sur le lieu de travail, nous avons administré environ 900 premières doses par jour. Avant cela, ce chiffre tournait autour des 300 piqûres. Le nombre de premières doses administrées a donc triplé d'un coup.

C'est le même effet que ce que nous avions vécu après l'annonce du CovidCheck le 8 octobre dernier. Cet attrait massif s'était fait ressentir sur deux semaines. 

L'affluence pour la vaccination de rappel dans les centres pop-up est plus que conséquente. N'aurait-il pas fallu augmenter les capacités plus tôt pour éviter les files d'attente? 

«Nos capacités sont déterminées par différents facteurs. Il faut des locaux pour vacciner mais aussi du personnel et des doses disponibles. Nous avons aligné nos capacités sur les recommandations du Conseil Supérieur des Maladies Infectieuses (CSMI). Jusqu'à la semaine dernière, le comité prévoyait encore un rappel - sauf en cas de vaccination avec Johnson&Johnson - après six mois. Nous avons donc adapté nos invitations en conséquence. Mais avec l'annonce que le délai pour les personnes vaccinées avec AstraZeneca était raccourci, 42.000 personnes supplémentaires sont arrivées d'un coup.

"Je suis optimiste quant au fait que de nombreuses personnes profiteront encore de l'offre de vaccination au cours des prochaines semaines", assure Luc Feller.
"Je suis optimiste quant au fait que de nombreuses personnes profiteront encore de l'offre de vaccination au cours des prochaines semaines", assure Luc Feller.
Photo: Anouk Antony

Nous aurions bien sûr pu ouvrir plus de places de vaccination, mais nous voulions d'abord disposer de plus de vaccins. Nous avons donc fait jouer les mécanismes européens pour obtenir plus de doses de vaccin rapidement.

Ce 8 décembre, une livraison plus conséquente de vaccins est donc attendue...

«Par le passé, les livraisons ne sont pas toujours arrivées quand elles auraient dû. C'est pourquoi nous sommes toujours prudents avec ce genre d'annonce. Mais nous attendons une livraison de 100.000 doses de Moderna pour ce mercredi. Ce même 8 décembre, 57.000 nouvelles invitations à la vaccination devraient arriver dans les boîtes aux lettres.


Moderna s'injecte désormais chez les généralistes
Les consignes de conservation changent pour le sérum anti-covid du laboratoire Moderna. Une évolution qui permet désormais aux cabinets médicaux luxembourgeois de commander le vaccin, et ce, sans restriction de quantité.

Si tout se passe bien avec les vaccins, des rendez-vous pourront être pris dès mercredi soir pour le centre de vaccination supplémentaire qui rouvre dans le hangar d'Air Rescue. Là, au Findel, seules des doses de rappel seront administrées. Le centre pourrait alors probablement ouvrir ses portes dès vendredi et augmenter ainsi les capacités de vaccination de 8.500 places par semaine.

Vous attendiez-vous à une telle affluence pour les vaccinations booster?

«A la vérité, la nouvelle des 42.000 personnes supplémentaires pouvant prétendre à cette vaccination plus tôt que prévu a créé un choc. Très peu d'entre elles ont attendu une invitation et se sont précipitées en centres sans rendez-vous. Même si c'était une petite part, sur un tel nombre, cela fait tout de suite des foules... Initialement, les pop-up centers étaient surtout destinés aux primo-vaccinations, mais ils ont absorbé aussi cette vague. D'où certaines files d'attente.


ARCHIV - 25.02.2021, Rheinland-Pfalz, Mainz: Leere Ampulle vom Corona-Impfstoff von AstraZeneca liegen in einem polizeiinternen Impfzentrum beim Impfstart nach dem Aufziehen in einer Schale. (zu dpa: «Impfzentren: Verunsicherung, aber keine extremen Ausfälle») Foto: Andreas Arnold/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
13.110 doses d'AstraZeneca finissent détruites
Date de péremption oblige, le ministère de la Santé reconnaît avoir dû retirer de son stock des centaines de flacons anti-covid.

Il faut se rendre compte : 155.000 personnes ont reçu une invitation pour cette ''troisième dose'' jusqu'à présent. Et déjà, environ 100.000 se sont fait vacciner.  

Hélas, une file d'attente trop longue peut aussi être rebutante pour ceux qui hésitaient à se faire vacciner...

«Je ne peux pas évaluer cela. Tout ce que je peux dire, c'est que nous effectuons très régulièrement des primo-vaccinations dans les centres commerciaux. Mais il faut faire passer le message à ceux qui veulent maintenant obtenir leur première dose qu'ils peuvent toujours venir sans rendez-vous dans les grands centres de vaccination de la capitale ou ceux de Belval et d'Ettelbruck. Ils y sont même accueillis quasi prioritairement. Il est bien sûr aussi possible de prendre rendez-vous, mais nous constatons que beaucoup de primo-vaccinés se rendent plutôt spontanément dans les centres.

La situation dans les sites pop-up va se détendre de toute façon dès l'ouverture, en cette fin de semaine, du centre de vaccination du Findel.

Pour les vaccinations de rappel, il est maintenant prévu de s'appuyer principalement sur le vaccin Moderna chez les personnes de plus de 30 ans. Comment en est-on arrivé à cette décision?

Le Conseil supérieur des maladies infectieuses a recommandé d'utiliser un vaccin à ARNm pour la vaccination de rappel. Donc soit le principe actif de Moderna, soit celui de Biontech/Pfizer. Deux facteurs étaient importants pour notre prescription. D'une part, la disponibilité du vaccin et, d'autre part, des études menées en Allemagne qui montrent qu'une vaccination de rappel avec Moderna s'avère très efficace.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg a reçu une importante livraison de vaccins anti-covid ce mercredi. Ces 100.000 doses de Moderna permettront de réactiver le centre de vaccination de Luxembourg Air Rescue dès vendredi.
Doses du vaccin Moderna
La sphère des opposants à la vaccination contre le covid participe à la radicalisation de la société au moment où une nouvelle vague d’infections frappe le Luxembourg. Une étude de l’Uni lève une partie du voile sur cette part de la population qui donne de plus en plus de la voix.
Pour Charel Schmit, la vaccination des enfants doit être utilisée en ultime recours face à la pandémie. L'Ombudsman fir Kanner a Jugendlecher estime que les jeunes générations ont déjà trop souffert de la crise covid.
online.fr, Politik, Illustration Kinderrechtsbeauftragter Charel Schmit Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Si vaccination des plus jeunes il doit y avoir au Luxembourg, le Conseil supérieur des maladies infectieuses recommande de cibler d'abord les enfants vulnérables et les petits vivant auprès de personnes susceptibles de développer des formes covid graves.
DENVER, CO - NOVEMBER 03: National Jewish Health registered nurse Lindsay Waldman, right, administers a pediatric COVID-19 vaccine to Quinny Peikin, 9, on November 3, 2021 in Denver, Colorado. The U.S. Centers for Disease Control has approved the Pfizer-BioNTech pediatric vaccine for the 28 million children aged 5-11 years old.   Michael Ciaglo/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Avec 26.653 doses anti-covid injectées entre le 22 et le 28 novembre, le Luxembourg présente maintenant un taux de vaccination de 77,8%. Le boom de la troisième dose est incontestable.
01.12.2021, Sachsen, Dresden: Paulina Hösl (r), bereitet sich im Impfzentrum in der Messe Dresden in einer Impfkabine neben zwei Impfhelferinnen auf ihre Booster-Impfung vor. Das vor zwei Monaten geschlossene Impfzentrum ist wieder hochgefahren worden. Foto: Sebastian Kahnert/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
A partir de la mi-août, une première moitié du dispositif vaccinal sera mis à l'arrêt. Une décision qui intervient alors qu'un peu moins de la moitié de la population luxembourgeoise disposerait d'un ''schéma vaccinal complet''.
17.07.2021, Bayern, Erlangen: In einem Impfzelt beim Open-Air-Festival "Kulturinsel Wöhrmühle" in Erlangen verabreicht Lucy (l) vom Arbeiter-Samariter-Bund (ASB) Lukas (r) eine Corona-Schutzimpfung mit dem Impfstoff von Biontech. Durch Impfangebote bei Veranstaltungen sollen die Impfstoffe zu den Menschen gebracht werden. Foto: Nicolas Armer/dpa +++ dpa-Bildfunk +++