Changer d'édition

«10% des cas positifs sont des frontaliers»
Luxembourg 3 min. 10.07.2020 Cet article est archivé

«10% des cas positifs sont des frontaliers»

Paulette Lenert a rappelé l'importance du traçage et du dépistage massif.

«10% des cas positifs sont des frontaliers»

Paulette Lenert a rappelé l'importance du traçage et du dépistage massif.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 10.07.2020 Cet article est archivé

«10% des cas positifs sont des frontaliers»

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Paulette Lenert (LSAP) a présenté l'évolution de la pandémie de covid-19 au pays. La ministre de la Santé est revenue sur la hausse importante des contaminations au cours de la dernière semaine où 289 personnes ont été touchées par le virus.

«Ça ne va pas bien pour le moment, la situation est délicate.» La ministre de la Santé a reconnu que la situation actuelle au pays n'était guère réjouissante, il est vrai que le Grand-Duché est marqué ces derniers temps par une recrudescence des cas de coronavirus au point que certains pays européens ont placé le pays sur une liste noire. «Le problème est qu'environ 10% des personnes testées ne vivent pas au Luxembourg mais elles sont incluses dans les statistiques», a précisé Paulette Lenert. 

La locataire de la Villa Louvigny a notamment rappelé que lors de la semaine du 29 juin au 5 juillet, «289 nouveaux cas positifs ont été recensés sur 49.388 tests effectués». Ce qui interpelle aussi, c'est la moyenne d'âge des nouvelles personnes infectées: 34 ans, soit 10 ans de moins que la moyenne d'âge sur l'ensemble des cas depuis le début de la pandémie. 

Si les lieux privés restent les principaux endroits d'infections selon les enquêtes de l'Inspection sanitaire de la Direction de la santé, plusieurs cas individuels de nouvelles infections ont été signalés dans différentes entreprises. Présent au côté de la ministre, le directeur de la Santé Jean-Claude Schmit a encore mis en avant l'importance des tests à grande échelle. Histoire de réduire les risques d'une éventuelle seconde vague. 


Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le dépistage massif pour contrer un éventuel rebond
Vu l'augmentation des cas de covid-19 depuis deux semaines, les chercheurs de Research Luxembourg ont rappelé ce jeudi l'importance des tests à grande échelle. Une stratégie qui doit permettre d'éviter la seconde vague.

Selon les chiffres présentés ce vendredi, 11% des cas proviennent des dépistages massifs et 57% ont été en contact avec une personne déjà infectée et détectée. Et dans ce cas de figure, le traçage des personnes contaminées revêt une attention particulière. 

Sur les 289 cas, 1.963 contacts qui ont été tracés et suivis. «Le personnel est parvenu à joindre les personnes qui ont été en contact avec ces gens pour leur donner quelques instructions», a précisé Paulette Lenert. Si la situation est encore sous contrôle, la ministre craint qu'en cas d'augmentation continue des infections, «cela devienne problématique». En attendant la confirmation d'un éventuel rebond, la constitution d'une nouvelle réserve sanitaire est en cours comme cela avait été le cas durant le mois de mars. 

Plus de 21.000 visites aux CSA 

Ce point presse était aussi l'occasion de présenter le premier «Flash-Covid», une fiche mensuelle élaborée par le ministère de la Santé et le Statec. Ce numéro de juillet a surtout mis en évidence le fonctionnement des Centres de soins avancés (CSA) qui ont été mis en place au début de la pandémie de covid-19. 

Durant trois mois, les quatre CSA (Kirchberg, Esch-Belval, Ettelbruck et Grevenmacher) ont soulagé la charge de travail des hôpitaux et des maisons médicales. Au total, 21.313 visites ont été enregistrées, dont 11.782 personnes au drive-in, 9.108 au sein des centres et 423 visites à domicile. 


ze4z4e
Deux centres de soins bientôt fermés
Ettelbruck et Grevenmacher seront les deux premiers CSA à cesser leur activité, à compter du 29 mai. Une annonce faite par la ministre de la Santé, signe que l'épidémie au covid-19 ralentit.

Les CSA ont connu un pic entre le 30 mars et le 5 avril avec 1.668 passages. Quant aux passages au drive-in, ils ont connu deux pics d'affluence: du 23 au 29 mars et du 27 avril au 3 mai. Enfin 967 personnes sur les 4.764 personnes ayant répondu à l'appel à volontaires, ont été affectées aux CSA, dont 638 médecins et professionnels qui ont exercé leur métier durant trois mois.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors que la part des malades atteints du covid-19 a doublé en une semaine, Paulette Lenert assure ce jeudi que «les mesures prises ont permis de stabiliser la situation». Et la ministre de la Santé de réaffirmer que le gouvernement prépare d'ores et déjà une nouvelle série de mesures.
PK Paulette Lenert.Corona Wochenbericht. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Inquiétudes pour les seniors, fragilité des effectifs hospitaliers et présence massive du virus dans les eaux usées: voilà certains des indicateurs qui ont poussé le gouvernement à changer son fusil d'épaule dans la traque au covid.
Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Wartesaal Urgence , Distanz , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
En lien avec le nombre croissant d'infections au pays, le Danemark interdira l'accès à son territoire aux voyageurs en provenance du Findel à partir de samedi. La Norvège placera, elle, les passagers luxembourgeois en quarantaine. Quand d'autres Etats réclament un certificat de non-positivité au covid-19...
Picture taken on July 10, 2020 shows a Covid-19 passport printed from a website in Copenhagen, on July 10, 2020. - With the new Covid-19 passport issued be the Danish authorities, Danes now have official documentation for testing on their travels abroad. (Photo by Ida Marie Odgaard / Ritzau Scanpix / AFP) / Denmark OUT
Six semaines après le début de la campagne, le dépistage national mené par le LIH se poursuit. Mais ce dernier continue aussi de soulever des interrogations, notamment sur la stratégie mise en place par le ministère de la Santé.
A health worker manipulates blood samples of COVID-19-infected patients at the laboratory of Anhembi emergency makeshift hospital in Sao Paulo, Brazil on July 1, 2020. - The Red Cross decried Wednesday the politicisation of the pandemic in many countries, warning that the "divisive" response by leaders in places like Brazil and the United States was taking a heavy toll. The South-American country counts nearly 60,000 deaths from more than 1.4 million cases. (Photo by Miguel SCHINCARIOL / AFP)
La ministre de la Santé, Paulette Lenert, reconnaît que la brusque reprise des infections ne faisait pas partie du scénario espéré. Le pire serait de voir le nombre d'hospitalisations bondir d'ici quelques jours.
online.fr, Paulette Lenert, lsap, Politik, Gesundheitsministerin,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
La ministre de la Santé a présenté ce mercredi les dernières mesures applicables dans le cadre de la lutte contre la pandémie de covid-19. La nouvelle loi s'articule autour de trois axes: l'encadrement des rassemblements, les mesures de protection et le suivi.
Poliotik, Conseil de gouvernement Briefing presse, Xavier Bettel une Paulette Lenert: Nouvelles mesures de déconfinement Briefing. Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort