Changer d'édition

10% d'enseignants absents dans le fondamental
Luxembourg 2 min. 19.01.2022 Cet article est archivé
Enseignement

10% d'enseignants absents dans le fondamental

34 classes étaient en quarantaine la semaine dernière.
Enseignement

10% d'enseignants absents dans le fondamental

34 classes étaient en quarantaine la semaine dernière.
Photo: DPA
Luxembourg 2 min. 19.01.2022 Cet article est archivé
Enseignement

10% d'enseignants absents dans le fondamental

Les absences pour cause de maladie dans les écoles ne sont pas un phénomène nouveau pendant l'hiver, a déclaré le ministre Meisch. Cette fois-ci, le défi est néanmoins plus compliqué, a-t-il confié.

(m. m. avec Marc SCHLAMMES) - La crise Corona et ses multiples facettes ont dominé l'heure des questions au Parlement. Outre la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP), le ministre de l'Éducation nationale a également été sollicité. Claude Meisch (DP) a décrit comme un «défi rude» le fonctionnement actuel des écoles, perturbé par les nombreuses absences d'enseignants dues à la pandémie. Le ministre s'est cependant efforcé de relativiser : les absences pour cause de maladie dans les écoles pendant l'hiver ne sont pas un phénomène nouveau.


Children sit in their school class to attend their first lesson after Christmas holidays at the Freiherr-vom-Stein secondary school in Bonn, western Germany, on January 10, 2022 amid the novel coronavirus / COVID-19 pandemic. - School started again following holidays in North Rhine-Westphalia and all of the approximately 2.5 million pupils are to be tested. The school ministry is sticking to compulsory attendance, but is tightening up the Corona measures because of the Omicron variant. (Photo by Ina FASSBENDER / AFP)
L'école s'adapte au covid à coup de mesures sanitaires
La propagation du variant Omicron a encouragé le ministre de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse à revoir sa copie concernant les mesures sanitaires à appliquer en milieu scolaire.

Concrètement, dans le primaire, environ dix pour cent des enseignants doivent être remplacés, dont 221 en raison d'une infection liée au coronavirus. Dans le secondaire, le taux d'absentéisme était de 8,5% au 17 janvier ; dans les lycées, 274 absences étaient à imputer au virus. 

Dans sa réponse à une question de Sven Clement (Parti Pirate), le ministre Meisch a également indiqué que la semaine précédente, 34 classes étaient concernées par le scénario 4 (six contaminations ou plus au sein d'une même classe) ; quatre classes de secondaire étaient en enseignement à distance en raison du manque d'enseignants. Le recrutement à court terme de professeurs de remplacement a toutefois permis que les cours se déroulent normalement, a déclaré le ministre.

Le député Sven Clement a encore voulu savoir «quel impact a le 3G sur le lieu de travail dans les écoles?» Selon le ministre, celui-ci serait plutôt marginal. Lundi, 11 enseignants manquaient pour cette raison dans le fondamental et mardi, cinq. Au lycée, lundi, sept professeurs n'avaient pas de code QR valable et trois mardi.  

Le coût financier et administratif de la crise 

Actuellement, la charge administrative liée à un autotest positif s'avère également problématique. Selon la ministre de la Santé Paulette Lenert, environ 90 pour cent des dossiers, dont l'envoi de l'attestation pour un test PCR, sont traités dans les 72 heures. La ministre a en outre fourni des informations sur l'ampleur des coûts. Selon elle, le traitement hospitalier d'un patient atteint de la maladie de Corona a coûté en moyenne 17.110 euros en 2020. 

En ce qui concerne les recommandations de vaccination, Paulette Lenert a répondu à une question de Marc Hansen (Déi Gréng) en indiquant que des groupes spécifiques, tels que les femmes enceintes ou allaitantes et les jeunes, sont informés via des dépliants et les médias sociaux. 

Formation intensive des forces de l'ordre 

Avec les manifestations, Dan Biancalana (LSAP) a abordé un phénomène récent de la crise du coronavirus: les manifestations de protestation contre les mesures sanitaires. Le ministre de la Police Henri Kox (Déi Gréng) a souligné que les forces de l'ordre sont formées selon les principes de légalité, de nécessité et de proportionnalité pour ce type d'intervention, tant dans leur formation initiale que dans leur formation continue.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Passé le 3 janvier, le taux d'incidence du virus a bondi de 195% parmi les 0-14 ans. De quoi sérieusement bousculer le fonctionnement scolaire en ce début de deuxième trimestre.
ARCHIV - 08.07.2020, Baden-Württemberg, Marbach am Neckar: Eine Mund-Nasen-Bedeckung liegt während einer Unterrichtsstunde einer fünften Klasse des Friedrich-Schiller Gymnasiums neben einem Mäppchen und Schulbüchern auf einem Schultisch. (zu dpa «Coronavirus - Masken an Schulen») Foto: Marijan Murat/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Depuis la reprise du secondaire, neuf élèves et deux enseignants ont été testés positifs au covid-19. Un lycée de la capitale a même vu trois élèves d'une même classe détectés infectés au même moment. La ministre de la Santé a évoqué, lundi, les dispositifs activés pour éviter toute contamination supplémentaire.
Middle school pupils attend a lesson in their classroom, on June 22, 2020 in Boulogne-Billancourt, outside Paris, as primary and middle schools reopen in France. - After six weeks of unsteady school sessions and more than three months of class at home to fight against the spread of the new coronavirus Covid-19, French pupils and middle school students return to class on June 22, thanks to a lighter health protocol. (Photo by Thomas SAMSON / AFP)