Changer d'édition

1.600 excès de vitesse flashés en 24 heures
Luxembourg 23.04.2021

1.600 excès de vitesse flashés en 24 heures

Trois retraits de permis, dus à des excès de vitesse majeurs, ont eu lieu durant cette journée de contrôle.

1.600 excès de vitesse flashés en 24 heures

Trois retraits de permis, dus à des excès de vitesse majeurs, ont eu lieu durant cette journée de contrôle.
Photo : Guy Jallay
Luxembourg 23.04.2021

1.600 excès de vitesse flashés en 24 heures

Il n'avait pas pu avoir lieu l'an dernier (covid oblige), mais le Speedmarathon 2021 a encore permis à la police de constater que les automobilistes restaient peu respectueux des limitations de vitesse.

(TJ/str) - Il faisait beau sur les routes, mercredi. Et pourtant, les amendes ont plu sur nombre d'automobilistes. Motif de ce ce mauvais temps pour les conducteurs imprudents : le Speedmarathon, 24 heures de contrôles de vitesse menés par la police grand-ducale et qui, cette année, s'est traduit par 215 points de contrôle (de jour comme de nuit). Et à eux seuls, les deux radars mobiles ont suffi à constater 1.150 dépassements d'allure...

Et pourtant, l'opération avait été largement annoncée. Il n'empêche que les agents ont tout de même dressé directement 424 avertissements taxés. C'est ainsi que 230 conducteurs ont dû payer 49 euros alors que dans 194 cas, l'excès de vitesse a coûté 149 euros aux particuliers ou professionnels de la route trop pressés. 

Trois conducteurs ont même dû remettre leur permis de conduire aux policiers, pour avoir vraiment dépassé la limite. C'est ainsi qu'un des automobilistes «flashés» a été surpris sur la N2, entre Bous et Remich, à 182 km/h  (sur une portion pourtant limitée à 90 km/h). 


Driving a car at night -man driving his modern car at night in a city (shallow DOF; color toned image)
Les radars dédiés au portable au volant attendront
Si plusieurs pays implantent peu à peu de nouveaux appareils capables de détecter l'utilisation d'un smartphone par le conducteur, il n'en sera pas de même dans l'immédiat au Luxembourg. La faute, pour l'heure, à «l'absence de base légale».

Dernièrement, le ministre de la Mobilité était revenu sur l'intérêt de cette opération spectaculaire, menée d'ailleurs dans toute l'Europe. Et François Bausch (Déi Gréng) de constater que durant les journées de Speedmarathon les accidents de la route baissaient de 8%. Signe que la prudence et le respect du code de la route payent, tandis que les infractions coûtent. Nuance. 

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

S'il n'est encore qu'en phase de test, le dispositif de radar de feu installé dans la capitale a relevé quelque 6.400 passages au feu rouge sur les quelque 10.200 infractions relevées pour l'heure.
Lokales,Stäreplatz, place d'étoile. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le ministre de la Mobilité indique un risque d'erreur de 0,00003% dans le calcul de vitesse par les 63 appareils en service sur les routes du Grand-Duché. Difficile donc de contester le résultat.
Controle de la Vitesse par la Police Grand Ducale, pour la campagne (we) Control your speed, a Alzingen, Luxembourg, 16 Avril 2015. Photo: Chris Karaba
Il faut croire que l'effet préventif des contrôles finit par porter ses fruits. En 2020, les équipements fixes ont surpris moins d'excès de vitesse qu'en 2019. Il est vrai que télétravail, mesures de confinement et couvre-feu ont sérieusement réduit aussi la circulation.
Lokales, Streckenradar, Gonderinger ist fertig testphase, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Durant 24 heures, les automobilistes qui circulent au Luxembourg croiseront bien plus de policiers, un radar à la main. De nombreux contrôles de vitesse ont déjà eu lieu depuis minuit et deux permis ont été retirés sur-le-champ pour excès de vitesse.
Kehlen, Hellange, Luxembourg-ville
Chauffeurs alcoolisés, violence envers les forces de l'ordre et délit de fuite... La police grand-ducale n'a pas chômé dans la nuit de vendredi à samedi. Résumé.
 La police grand-ducale n'a pas chômé dans la nuit de vendredi à samedi.
La nuit de mercredi a été agitée pour les forces de l’ordre. De nombreux contrôles ont eu lieu un peu partout dans le pays. En tout, quatre permis de conduire ont été retirés, mais tous les contrôles ne se sont pas déroulés comme prévu.