Changer d'édition

1.300 vaccins dans un premier temps
Luxembourg 2 min. 23.12.2020

1.300 vaccins dans un premier temps

Le vaccin Pfizer/BioNTech sera le premier à être injecté, mais dans les mois à venir d'autres compositions pourront être validées par l'Agence européenne des médicaments.

1.300 vaccins dans un premier temps

Le vaccin Pfizer/BioNTech sera le premier à être injecté, mais dans les mois à venir d'autres compositions pourront être validées par l'Agence européenne des médicaments.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 23.12.2020

1.300 vaccins dans un premier temps

Le premier lot de vaccins anticovid sera injecté, dès lundi 28 décembre, aux premiers soignants volontaires. Le Haut-Commissariat se donnant trois jours pour écouler la moitié du premier stock reçu.

(pj) «Les chiffres [des livraisons prévues] que nous recevons actuellement diminuent chaque jour.» C'est un peu dépité que Luc Feller, haut-commissaire en charge de la Protection nationale a fait ce constat, mercredi matin au micro de 100.7. Mais force est de constater pour l'homme en charge de l'organisation de la campagne de vaccinations anticovid au Luxembourg que les doses tant attendues arriveront au compte-gouttes en cette fin d'année.


Les femmes enceintes privées de vaccination
Déjà considérées comme personnes vulnérables face au covid-19, les futures mamans ne pourront pas bénéficier du futur sérum en l'absence de tests efficaces menés, indique jeudi Paulette Lenert.

Si les chaînes de l'usine Pfizer de Puurs (en Belgique) produisent les flacons de sérum à pleine cadence, c'est bien la Commission européenne qui décide des quantités allouées aux Etats membres. Et a priori le Grand-Duché ne disposera, dans un premier temps que de 1.300 doses. Soit la moitié injectable, l'autre moitié devant être conservée pour la seconde injection obligatoire d'ici 21 jours, comme l'a rappelé lundi le Premier ministre.

Le centre du Hall Victor-Hugo, dans la capitale, sera le premier des cinq sites  de la campagne de vaccinations à entrer en action. Et cela dès le lundi 28 décembre. Le vaccin Pfizer/BioNTech (pour l'heure, le seul validé en Europe) étant prioritairement destiné aux soignants qui depuis quelques jours ont pu réserver un créneau pour recevoir leur piqûre.

Le CHL autonome

Sur les deux premières journées de campagne vaccinale, près de 200 personnels devraient ainsi être pris en charge. Ainsi protégés contre l'infection, ils pourront jouer le rôle de «bouclier sanitaire» confié par le gouvernement. A partir du 30 décembre, les premiers salariés de santé hors hospitaliers (comme ceux des maisons de retraite ou de soins) seront vaccinés à leur tour.

Le Centre hospitalier de Luxembourg se verra attribuer suffisamment de doses pour vacciner 975 agents, infirmiers et médecins de ses différents services. Eux recevront l'injection directement sur place. Sachant que le CHL estime pouvoir vacciner chaque jour un peu plus d'une cinquantaine de personnels quotidiennement. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le vaccin arrivera directement de Belgique
Les premières doses vaccinales livrées au Grand-Duché n'auront probablement que 260 km de route à faire. C'est en effet l'usine Pfizer de Puurs, en région flamande, qui devrait produire les doses validées par l'Agence du médicament.
17.12.2020, Belgien, Mechelen: Das Etikett des Pharmaherstellers Pfizer klebt auf einer Box während eines Testlaufs des Corona-Impfstofftransports vom Pharmaunternehmen zur Impfstelle. Foto: Luc Claessen/BELGA/dpa - ACHTUNG: Teile der Etiketten wurden aus rechtlichen Gründen von BELGA gepixelt +++ dpa-Bildfunk +++
Les centres de vaccination bons pour le service
Les cinq sites prévus pour administrer le vaccin anti-covid sont en cours d'aménagement. Et ce n'est pas une mince affaire à mettre en place pour ces structures qui devraient fonctionner plusieurs longs mois.
AURORA, CO - DECEMBER 16: (EDITORIAL USE ONLY) Rocky Mountain Regional VA Medical Center ICU nurse Margaret Zito receives a dose of the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine from registered nurse Salek Walker at the hospital on December 16, 2020 in Aurora, Colorado. The Eastern Colorado VA Health Care System was chosen as one of 37 VA centers around the country to receive a shipment of the vaccine because of their ability to store the vaccine at extremely cold temperatures and vaccinate a large number of people.   Michael Ciaglo/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
La grippe arrive, les vaccins aussi
Alors que la grippe saisonnière débute timidement, des doses de vaccin sont mises à disposition par le ministère de la Santé. Avec priorité aux soignants, seniors et femmes enceintes.
A nurse simulates the preparation of a vaccine dose against the Influenza A (H1N1) virus during an exercise organised by local authorities to test the functioning of a temporary vaccination centre in Haguenau, October 6, 2009.  REUTERS/Vincent Kessler   (FRANCE HEALTH)
Protéger nos aînés mais sans les isoler
Les seniors, à la santé plus fragile, sont les premières victimes du covid-19. Mais alors que l'infection perdure, le choix a été fait de ne surtout plus les tenir à distance de tout contact social.
ARCHIV - 27.07.2015, Thüringen;Sachsen-Anhalt, Erfurt, Magdeburg: Zwei pflegebedürftige Frauen sitzen in einem Pflegeheim in ihren Rollstühlen nebeneinander. Pflegeeinrichtungen werden zusehends zu kritischen Bereichen in der Corona-Epidemie, denn die Bewohner gehören zur Hochrisikogruppe. (zu dpa: «Rund 900 Corona-Fälle in Alten- und Pflegeheimen bislang») Foto: Sebastian Kahnert/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'employeur ne doit pas se mêler de vaccination
Choisir ou non de se faire vacciner relève de la vie privée et ne constitue nullement une obligation professionnelle. «Cela même pour les professions de santé», indique la Chambre des salariés.
A medical professional prepares a syringe with a dose of the Pfizer/BioNTech Covid-19 vaccine, before it is administered to a patient at Croydon University Hospital in south London on December 8, 2020. - Britain on December 8 hailed a turning point in the fight against the coronavirus pandemic, as it begins the biggest vaccination programme in the country's history with a new Covid-19 jab. (Photo by Dan CHARITY / POOL / AFP)
Une piqûre d'éthique avant la vaccination
Avant d'établir sa stratégie de vaccination, le gouvernement avait promis de s'appuyer sur l'avis du comité national d'éthique. Ses membres ont eu 12 jours pour étudier cette problématique contrainte par le faible nombre de doses vaccinales attendues dans un premier temps.
HANDOUT - 29.11.2020, Rheinland-Pfalz, Mainz: Ein Mitarbeiter des Mainzer Unternehmens Biontech hält ein Fläschen mit Corona-Impfstoff in der Hand. (zu dpa «Auch Golf-Staat Bahrain lässt Impfstoff von Biontech und Pfizer zu») Foto: BioNTech SE/dpa - ACHTUNG: Verwendung nur bis zum 09.12.2020 +++ dpa-Bildfunk +++