Changer d'édition

1.118 cas asymptomatiques détectés
Luxembourg 14.09.2020

1.118 cas asymptomatiques détectés

La ministre de la Santé détaillera les grands axes de la deuxième phase du dépistage national le 24 septembre prochain.

1.118 cas asymptomatiques détectés

La ministre de la Santé détaillera les grands axes de la deuxième phase du dépistage national le 24 septembre prochain.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 14.09.2020

1.118 cas asymptomatiques détectés

Alors que la deuxième phase du dépistage national débutera mercredi, le ministre de l’Enseignement et la ministre de la Santé ont dressé un bilan positif de la première partie de cette stratégie, visant à briser les chaînes d'infections.

(ASdN) - S'il y a bien une chose de sûre, c'est que la lutte contre le covid-19 est un combat de longue haleine. Aux côtés de la  Task Force Covid-19 de Research Luxembourg, Paulette Lenert (LSAP) et Claude Meisch (DP) ont ainsi annoncé la poursuite de la campagne de dépistage national dès ce mercredi pour se terminer en mars 2021. Soit plus d'un an après le début de la pandémie sanitaire au Luxembourg. 

Mi-juillet, le gouvernement avait en effet annoncé avoir débloqué 60 millions d'euros dans cette optique. Preuve parmi d'autres que la stratégie fonctionne. La campagne de dépistage national aurait en effet permis de détecter «1.118 cas asymptomatiques», révèle Ulf Nehrbass, directeur du Luxembourg Institute of Health (LIH). Au total, 560.082 tests PCR - sur 1.520.445 invitations envoyées - ont ainsi été réalisés dans le cadre de la campagne de dépistage, ce qui correspond à quelque 70% de tous les tests effectués. 

Touché, coulé ?

Mais pour cette deuxième phase, le gouvernement entend réajuster le tir. «Nous avons beaucoup appris de la première phase de tests à grande échelle», déclare ainsi Paul Wilmes, porte-parole de la Task Force pour qui ces expériences sont «absolument essentielles pour la deuxième phase.» Plus concrètement, il s'agira désormais de viser davantage les secteurs identifiés comme les plus touchés, tels que la construction, l'hôtellerie ou encore la santé. 

Cette stratégie, qui sera présentée plus en détail le 24 septembre prochain, pourrait permettre «de détecter 26% de toutes les personnes infectées» au Grand-Duché. Parmi elles, estime Paul Wilmes, 17% par des tests directs à grande échelle et 9% par le traçage des tests à grande échelle.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Paulette Lenert attend vaccins et tests rapides
La ministre de la Santé envisage l'arrivée d'un sérum préventif d'ici la fin de l'année ou début 2021. Ses services réfléchissent déjà à une stratégie de vaccination. Tout comme le pays se prépare à l'achat de nouveaux tests de dépistage.
Politik, Paulette Lenert, Wochenbericht, Zusammen gegen Covid-19  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«Plus de chance à l'éducation, moins au virus»
A onze jours de la rentrée, Claude Meisch a expliqué sous quelles conditions sanitaires le retour en classes aurait lieu. Avec cette ligne de conduite : tout faire pour que l'enseignement en présentiel puisse perdurer.
Politik, Pressekonferenz Minister Meisch - Details Rentrée scolaire, des Schuljahres 2020, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Vers une prolongation de la dernière «loi covid»
Retours de vacances, fin du congé collectif, rentrée des classes. Autant de facteurs de risque qui pourraient engendrer une nouvelle recrudescence des infections au nouveau coronavirus. Pour parer à cette éventualité, les dernières mesures anti covid-19 seront d'actualité au-delà du mois de septembre.
Lok , Bascharage , Coronavirus , Drive In Test Coronavirus  , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Des tests covid fiables... mais à 80%
Dans 20% des cas, le dépistage au covid-19 mis en place au Luxembourg peut donner de faux résultats. La ministre de la Santé, Paulette Lenert le reconnaît. Tout comme elle indique qu'aucun examen post-mortem n'est demandé aux médecins pour vérifier si l'origine des décès est en lien avec le coronavirus.
60 millions d'euros pour prolonger le testing
La commission Santé a planché, ce mardi, sur les modalités de prolongation du dépistage covid-19 organisé au profit des Luxembourgeois, des touristes et des frontaliers. Une possibilité qui pourrait rester en place jusqu'à la mise à disposition d'un vaccin.
Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Ce qui se cache derrière la stratégie de tests
Six semaines après le début de la campagne, le dépistage national mené par le LIH se poursuit. Mais ce dernier continue aussi de soulever des interrogations, notamment sur la stratégie mise en place par le ministère de la Santé.
A health worker manipulates blood samples of COVID-19-infected patients at the laboratory of Anhembi emergency makeshift hospital in Sao Paulo, Brazil on July 1, 2020. - The Red Cross decried Wednesday the politicisation of the pandemic in many countries, warning that the "divisive" response by leaders in places like Brazil and the United States was taking a heavy toll. The South-American country counts nearly 60,000 deaths from more than 1.4 million cases. (Photo by Miguel SCHINCARIOL / AFP)