Changer d'édition

1.000 logements sur la friche industrielle de Dudelange
La structure de l'ancien laminoir sera conservée au sein du nouveau quartier baptisé «Neischmelz».

1.000 logements sur la friche industrielle de Dudelange

Photo: Pierre Matgé
La structure de l'ancien laminoir sera conservée au sein du nouveau quartier baptisé «Neischmelz».
Luxembourg 5 min. 22.06.2018

1.000 logements sur la friche industrielle de Dudelange

Nicolas ANEN
Nicolas ANEN
Lorsqu'un nouveau quartier doit être construit dans une commune, il est habituellement déjà planifié de A à Z au moment de la présentation du projet au grand public. Mais pour le quartier «Neischmelz», à la sortie de Dudelange en direction de la France, il a été décidé de procéder différemment.

(trad. MF) – De grands projets sont actuellement forgés à Dudelange pour revaloriser l'ancien site industriel qui se trouve à l'arrière du Centre National de l'Audiovisuel (CNA). Le projet de création d'un éco-quartier à émissions neutres en CO2, d'environ 1.000 unités d'habitation, avait été décidé depuis un certain temps déjà mais des plans plus détaillés manquaient jusqu'ici. Ils viennent d'être présentés au public.

Pas moins de quatre Plans d'Aménagement Particulier (PAP) ont été élaborés pour développer cette vaste zone de plus de 40 hectares. Ces plans ont été dévoilés la semaine passée au Lycée Nic Biever.

Planifier l'avenir de Dudelange

Ces plans n'ont pas encore pris le chemin de la procédure officielle, de sorte que les quelque 100 participants pouvaient encore suggérer l'une ou l'autre idée aux architectes. Comme l'a expliqué le bourgmestre de Dudelange, Dan Biancalana, ils ont eu l'opportunité de planifier l'avenir de Dudelange.

Le futur éco-quartier Neischmelz s'étendra sur 40 hectares.
Le futur éco-quartier Neischmelz s'étendra sur 40 hectares.
Graphique: Architecte Christian Bauer

Il est très vite apparu que le projet Neischmelz ne se limiterait pas à la seule zone située à l'arrière du CNA, mais qu'il s'étendrait jusqu'à la Place Fohrmann (devant le supermarché Match). Cette dernière devra être repensée.

Un plus grand bâtiment, éventuellement avec une cour intérieure, doit être implanté là. Un nouveau commissariat de police pourrait d'ailleurs s'y installer. Mais aucune décision n'a encore été arrêtée à ce jour.

La place sera «redimensionnée»

Ce bâtiment est prévu du côté de la route de Thionville. Au rez-de-chaussée, des cafés animeront la place. La place Fohrmann sera «redimensionnée», assure l'architecte Tom Beiler.

80 mètres sur 80 mètres resteront toutefois disponibles. Le cours d'eau restera mais sera rehaussé à hauteur du dallage. Les voitures seront garées dans un parking souterrain.

A l'avenir, la Route de Thionville longera la voie ferrée de plus près, tandis que la Place Fohrmann, sera plus petite. Un parking souterrain accueillera les voitures.
A l'avenir, la Route de Thionville longera la voie ferrée de plus près, tandis que la Place Fohrmann, sera plus petite. Un parking souterrain accueillera les voitures.
Photo: Pierre Matgé

La route sera déplacée

Le long du supermarché, doit être construit un nouveau bâtiment, volumineux, dont le rez-de-chaussée aura 20 mètres de profondeur et dans lequel pourrait emménager la Fondation Kräizbierg. Sur toute la bande située entre le supermarché et le CNA est prévue la construction de logements.

Des travaux qui ne seront réalisables qu'après le déplacement de la route de Thionville: elle sera reconstruite plus près de la voie ferrée. Les bâtiments planifiés seront construits à l'emplacement de la route actuelle.

Les empreintes des hauts fourneaux

Dans les environs du CNA, les anciens étangs de refroidissement seront intégrés dans un espace vert. Certains bâtiments industriels situés derrière le château d'eau, seront également préservés. Sur cette partie du site verront également le jour, une école avec une maison-relais et une salle multifonctionnelle.

Le Plan d'Aménagement Particulier (PAP) «Centre» prévoit également de rendre à nouveau visible les empreintes des anciens hauts fourneaux, a expliqué l'architecte Sala Makumbundu. Précisant que le principe de l'espace partagé prévaudra dans ce quartier.

Pas de garages

Dan Biancalana précise qu'aucun garage souterrain ou qu'aucune cave ne sera construit en raison du passé industriel du site. Le terrain doit être recouvert de terre arable. Le stationnement se fera sur des parkings communs.

Certains bâtiments industriels près du château d'eau seront conservés.
Certains bâtiments industriels près du château d'eau seront conservés.
Photo: Lex Kleren

Avec ou sans les halls du laminoir

Quant au devenir des immenses halls de l'ancien laminoir, il est encore incertain à ce stade du projet. L'architecte Mathias Fritsch, qui a présenté le PAP« Sud», a deux variantes dans ses cartons: l'une avec et l'autre sans les imposants halls. Dans les deux cas, cependant, la zone est pensée pour des studios de cinéma.

Le bâtiment abritant l'ancien laminoir doit être maintenu. Mais l'avenir des halls (au centre de la photo) reste incertain jusqu'ici.
Le bâtiment abritant l'ancien laminoir doit être maintenu. Mais l'avenir des halls (au centre de la photo) reste incertain jusqu'ici.
Photo: Pierre Matgé

En revanche, il est déjà clair que le bâtiment du laminoir sera préservé. Il offre un espace pour accueillir des «boîtes», selon Fritsch, dans lesquelles des start-ups et les petites entreprises pourraient voir le jour.

Comme l'architecte l'a expliqué, le laminoir est aussi long que la Grand-Rue à Luxembourg. Finalement, il pourrait être scindé en son milieu par une bande verte, la Place du Laminoir.

Un parc avec un bassin d'eau

Parallèlement au laminoir seront construits des immeubles avec des espaces commerciaux au rez-de-chaussée, ainsi que des maisons unifamiliales. Au sud du laminoir, près de la frontière franco-luxembourgeoise, est prévue la construction d'un parc avec un bassin d'eau qui servira de bassin de rétention.

De là, le «Diddelenger Baach» pourrait couler à ciel ouvert vers le nord, jusqu'à la Place Fohrmann. Le ruisseau ne sera pas renaturé, mais retrouvera son aspect d'origine, explique Sala Makumbundu.

L'ancien laminoir de Dudelange est aussi long que la Grand-Rue à Luxembourg.
L'ancien laminoir de Dudelange est aussi long que la Grand-Rue à Luxembourg.
Photo: Bureau d'architectes Beiler François Fritsch

Vivre en Italie

Elle a également souligné que le pont existant qui mène au quartier Italie restera en place. Une nouvelle passerelle pour piétons passera au-dessus des rails. A côté de l'actuel quartier Italie, se développera le PAP «Italie». Pour l'essentiel, des logements et des garages collectifs doivent être créés là, explique l'architecte Christine Muller.

Premiers travaux dès 2019?

L'ordre dans lequel les quatre PAP seront réalisés n'est pas encore fixé. Fait est que les premiers seront finalisés cet automne est présenté au conseil communal. De sorte que les premiers travaux pourraient démarrer en 2019.

Le Fonds du Logement est le développeur du site qui est la propriété de l'Etat depuis 2016. Le projet accompagnera la ville de Dudelange «durant dix à quinze ans », a expliqué Dan Biancalana en début de séance.


Sur le même sujet

Dudelange: Des logements neufs dans une vieille ferme
Et si on utilisait les terrains constructibles, mais non exploités du pays, pour créer des nouveaux logements? Le ministère du Logement a révélé ce lundi un premier projet immobilier qui réhabilitera une vieille ferme à Dudelange.
Les architectes de ces projets sont Steinmetzdemeyer
Les projets immobiliers se multiplient: La route d'Esch prépare sa renaissance
Une vingtaine de maisons bordant la route d’Esch, à proximité de la voie ferrée et du magasin Delhaize, sont aujourd’hui abandonnées : une situation étrange dans une ville où la demande de logements explose, mais temporaire car le long de cette route, les projets immobiliers foisonnent et certains ont déjà démarré.
Nouvel immeuble prévu à la place des numéros 262 à 270 route d'Esch