Changer d'édition

Témoignage: La princesse Tessy se confie sur son engagement dans l'armée

Témoignage: La princesse Tessy se confie sur son engagement dans l'armée

© Cour Grand-Ducale/ Christian Aschman
Lifestyle 03.10.2016

Témoignage: La princesse Tessy se confie sur son engagement dans l'armée

La princesse Tessy de Luxembourg a donné un aperçu de sa vie comme pacificateur de l'ONU dans un reportage exclusif publié dans le journal britannique The Daily Telegraph.

La princesse Tessy de Luxembourg a donné un aperçu de sa vie comme pacificateur de l'ONU dans un reportage exclusif publié dans le journal britannique The Daily Telegraph. 

En effet, la jeune princesse, avant d'épouser le prince Louis il y a tout juste dix ans, était un membre de l'armée luxembourgeoise. Elle a rejoint cette armée en 2002, alors qu'elle n'avait que 18 ans. Mais elle décrit sa première année comme une "incroyable école de la vie".

Le point culminant de sa carrière? Sa participation à la mission de l'ONU au Kosovo, de mars à août 2004, où elle était la seule femme membre de ce projet. "Je travaillais dans une unité de deux personnes qui était en charge de la logistique pour soutenir mes collègues. Je conduisais un Hummer ou un camion et j'apportais mon soutien pendant les gardes de nuit, les perquisitions ou tout autre opération", raconte-t-elle.

Elle a expliqué qu'en tant que femme, elle se sentait en mesure de mieux soutenir les femmes et filles dans la zone de conflit et qu'elle était davantage capable de "comprendre leur besoin d'échapper à l'environnement hostile dominé par les hommes."

Elle a également ajouté: «J'ai vécu moi aussi des tentatives d'abus, à certain degré. Heureusement, j'avais les outils et la formation pour me défendre. Mais des centaines de milliers de femmes partout dans le monde n'ont pas cette chance. Je veux parler pour elles."

La jeune princesse a salué le travail des casques bleus féminins, qui peuvent "défendre, soutenir et encourager toutes les femmes à parler et à se battre pour l'autre dans un monde où la violence est malheureusement une réalité."

Elle a conclu en exhortant les gens à soutenir les hommes et les femmes soldats de la paix. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet