Santé

Les cigarettiers accusés de falsifier les tests sanitaires

Après le dieselgate, le filtergate?
Après le dieselgate, le filtergate?
Shutterstock

(ChB) - Une plainte pour «mise en danger de la vie d'autrui» a été déposée contre les quatre grands fabricants de cigarettes par le Comité national contre le tabagisme en France (CNCT). Ils sont accusés de tricher sur les taux de goudron et nicotine.

Le CNCT pointe du doigt «l'existence de minuscules trous» dans les filtres de cigarettes destinés à «falsifier les tests» en agissant comme un «système de ventilation invisible», a-t-il indiqué dans un communiqué dont voici des extraits.

"Un paquet par jour équivaut en fait à 2 à 10 paquets"

"Les fabricants de tabac falsifient les tests requis par les autorités sanitaires relatifs aux goudron, monoxyde de carbone et nicotine. Cette tromperie délibérée des pouvoirs publics et des consommateurs avec mise en danger aggravée de ceux-ci signifie concrètement qu’un fumeur qui pense fumer un paquet par jour en fume, en fait, l’équivalent de 2 à 10. Tous les fabricants de tabac sont concernés."

Selon la CNCT, "les fabricants de tabac ont modifié secrètement les propriétés techniques des cigarettes afin de tromper les laboratoires agréés en charge de mener les tests requis par le code de santé publique."