Rencontres en cours de blog

Blogueurs en selfies

Emilie Higle, dispense des Blogging classes en tant que blogueuse professionnelle.
Emilie Higle, dispense des Blogging classes en tant que blogueuse professionnelle.
Emilie Higle

Blogging class number 5 jeudi soir. Un cours de rattrapage pour ceux qui ont manqué les premières sessions ou n'ont pas tout saisi. C'est dans la très chic House 17 aux allures de British club remis au goût du jour que se tient cette Blogging class dans la langue de Shakespeare.

Apprentis blogueurs ou blogueurs confirmés ont pris place sur de grands fauteuils gris dans une petite salle sous les toits, équipée d'un bar, au troisième étage de la belle bâtisse, rue du Nord. Ou plutôt des blogueuses dirons-nous car l'assistance est exclusivement féminine.

Ordinateur portable ou tablette sur les genoux, elles écoutent attentivement les conseils d'Emilie Higle, blogueuse professionnelle dont le site, My Little Fashion Diary, fait partie de la Blogosphère de wort.lu/fr.

Ce soir, on nous explique l'importance de l'aspect graphique du site, avec la présence de deux graphistes professionnels, un photographe donne quelques tuyaux pour poster de beaux clichés et éviter les ambiances jaunâtres ou ternes et les réseaux sociaux sont aussi au menu.

Mais qui sont ces blogueurs?

Autres Galeries

C'est la première fois que Marion vient assister à la Blogging class d'Emilie. Elle a entamé en janvier 2014, il y a donc à peine plus d'un an, un blog, Mariontreize, où elle parle de voyages, mode et lifestyle. 

"C'est un ami qui fait mon site car il est étudiant graphiste", dit-elle. La partie consacrée à la présentation graphique sur le blog la concerne donc moins. "Je vais demander quelques infos au photographe. J'ai appris quelques petites choses. Mais la prochaine session concernant les marques m'intéresse beaucoup."

"C'est pas si simple en fait de créer un blog!

Le prochain thème abordé par Emilie, et qui fait rêver les blogueurs: attirer l'attention des marques.

"C'est pas si simple en fait de créer un blog!", concèdent Katia et Gina qui ne se sont pas encore lancées dans l'aventure. "Il faut choisir une page, un thème, des sujets, soigner ses photos…" Katia aimerait bloguer sur ses voyages, Gina sur la mode. "Il en existe tellement que ça ne doit pas être facile de se démarquer… Enfin il faut commencer, puis on verra." 

La timide Giulia est venue "un peu par hasard". Elle n'a pas encore de projet précis mais sait que le thème sera mode et photo. "La découverte pour moi c'était comment commencer un blog et les petits trucs pour générer du trafic."

Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec ce jargon internet, "générer du trafic" signifie attirer un maximum de lecteurs sur son site

Beaucoup écrivent sur la mode

D'origine espagnole, l'élégante Elena blogue depuis trois ans sur la mode, les voyages et le lifestyle sur The Mirror on the wall. Elle blogue, en espagnol et en anglais, avec deux amies; l'une est à New York et l'autre à Madrid. "On était colocataires en France pendant nos études et s'occuper de ce blog ensemble nous permet aussi de maintenir et renforcer nos liens d'amitié."

Chaque dimanche après-midi, les trois copines se connectent sur Skype pour discuter "environ 40 minutes". "Ensuite on travaille chacune environ deux heures. On communique chaque jour sur Facebook mais le dimanche c'est vraiment le jour du blog!" Malgré un emploi du temps très chargé en raison de son travail, Elena réussit à consacrer chaque jour 40 minutes à une heure à son blog. 

On essaie de développer notre blog, mais avec la concurrence, c'est difficile!

L'envie de faire ce blog est venue "lorsqu'on était étudiantes à Paris; on est allées ensemble à la Fashion Week. On a pris des photos d'un défilé et au début on a parlé d'un blog en rigolant. Puis c'est devenu sérieux, on a commencé à écrire et voilà! Je crois que notre premier article a dû être 'How to sneak into a fashion show'! Là, c'est ma première Blogging class, avant je n'avais pas eu le temps de venir. L'expérience d'Emilie m'intéressait beaucoup, surtout par rapport aux réseaux sociaux. La prochaine session sur la collaboration avec les marques m'intéresse aussi. On essaie de développer notre blog, mais avec la concurrence, c'est difficile!"

Un blog collaboratif

Linda et David sont les deux graphistes intervenant au cours des Blogging class d'Emilie Higle. Ils ont monté leur société, travaillent ensemble et bloguent ensemble. "On écrit sur le 'mindfull living', on prône un mode de vie plus sain." 

Plus qu'un blog, on avait envie de créer un mouvement

Leur site, Orla collective, existe depuis juillet 2014 et a l'originalité d'être nourri par 15 contributeurs. "Nous sommes blogueurs et modérateurs du site. Le fait d'avoir un blog collaboratif permet d'avoir de nouveaux articles de façon régulière."

"Plus qu'un blog, on avait envie de créer un mouvement, parce qu'on a trouvé qu'il y avait un réel besoin dans ce domaine", résume David en précisant que sa compagne et lui sont végétariens. Ils ont aussi un blog tous les deux où ils racontent leur quotidien de "créatifs". Leurs journées sont donc bien remplies, mais ils le vivent pleinement.

"C'est naturel, comme organique!" s'enthousiasme Linda. "On le fait spontanément, avec amour en fait, ça fait partie de nous. Au lieu de regarder la télévision, on écrit sur nos blogs. On ne regarde pas la télé." "Oui, d'ailleurs on n'en a pas!", précise David dans un éclat de rire.

Anne Fourney