«Out of the box » au Kirchberg

Festival des cabanes: "Ce sera la dernière édition"

(M.T) - Alors que les trois premières éditions avaient remporté un franc succès, le festival des cabanes s’arrêtera cette année. Les organisateurs réfléchissent à un nouveau projet.

Autres Galeries

"Ce sera la dernière édition sous cette forme", a annoncé Guy Muller, coordinateur général du festival depuis 2007, avant de rajouter : "on continuera avec un autre projet, qui n'est pas encore fixé, mais qui sera toujours en partenariat avec l'Ordre des Architectes et Ingénieurs-Conseils (OAI)".  

Après trois éditions (2007, 2010 et 2013), le festival des cabanes s’apprête donc à ouvrir ses portes pour une quatrième et dernière année. 

Ce concours, organisé par le SNJ (service national de la jeunesse), l'OAI et le fonds d'urbanisation et d'aménagement du Plateau de Kirchberg, se divisera en deux concours distincts, répondant à un thème commun : «Out of the box ».

"L’équipe doit proposer un projet de cabane autour de ce thème en essayant d’illustrer comment le quartier, dans lequel seront exposées les cabanes, pourrait être rendu plus convivial" a précisé Gary Muller.

"Out of the box", thème de cette nouvelle édition
"Out of the box", thème de cette nouvelle édition

Deux concours distincts 

Le premier est ouvert pour les jeunes de 14 à 27 ans, qui proviennent à la fois de maisons de jeunes, d'associations, d'établissements scolaires mais également de candidatures libres. 

Le second concours se veut plus professionnel, puisqu'il s'adresse aux étudiants en Architecture ou Ingénierie ou à des architectes ou ingénieurs salariés (depuis moins de 3 ans). 

Depuis trois jours, les équipes s'activent afin de terminer leur construction avant l'inauguration, qui aura lieu le vendredi 14 juillet. Un événement pour Gary Muller : "c'est stressant, nous avons commencé les travaux des cabanes. Certains doivent seulement assembler puisque la base est préparée en amont, tandis que d'autres construisent l’entièreté durant ces trois jours".

Et si la préparation peut amener quelques imprévus, le temps pourrait également ne pas jouer en faveur des organisateurs puisque des orages sont attendus pour la journée de demain : "c'est un autre facteur de stress. On met beaucoup d'énergie pendant deux ans, des premières planifications jusqu’au lancement des constructions".


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.